Chemin de Compostelle France et Espagne, quelles différences ?
Partage de mon voyage sur le chemin de Compostelle

Chemin de Compostelle France et Espagne, quelles différences ?

0
(0)

Chemin de Compostelle entre la France et l’Espagne, les quelques différences… Parce que c’est humain de comparer, je note avec le sourire !

Comme on le dit si bien “on sait ce qu’on perd, mais on ne sait pas ce qu’on retrouve”

Découvre dans cet article, les différences amusantes entre la France et l’Espagne lorsqu’on marche sur le chemin de Compostelle !

J’espère que cet article te fera sourire, dis-moi en commentaire si tu as noté des différences sur le chemin entre la France et l’Espagne

Si tu souhaites à ton tour, marcher sur le chemin de Compostelle, retrouve le guide pour marcher sereinement sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Je précise que cet article ne représente que mon ressenti et mon vécu lors de mon chemin. Il n’a pour aucun but de juger tel ou tel pays… Il y a toujours les pour et les contre et l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs.

Mon parcours sur le Chemin de Compostelle commence en juillet 2021et se termine début septembre. Je suis partie du Puy en Velay, jusqu’à Fisterra !

Retrouve mes prises de conscience sur le chemin, le témoignage de Clara et celui de Jeanne

Le coût de chemin de Compostelle différence entre la France et l’Espagne

On ne va pas se mentir, le coût de la vie en Espagne est beaucoup moins cher que celui en France !

Pour un gite en France, il faut débourser minimum 20 euros (sans la demi-pension)

En Espagne, on trouve des gîtes pour 7 à 10 euros la nuit !

En Espagne, pour 10 euros, tu as le menu pèlerin complet (entrée-plat-dessert café et même parfois la bouteille qui va avec)

Cependant attention, le coût de la vie étant moindre, on a une fâcheuse tendance à dépenser plus… Ainsi mon budget sur Compostelle entre la France et l’Espagne est exactement le même… Vive les cafés con leche et les verres de vins blancs !

Notons parfois, cette impression plus présente en Espagne, d’être un porte-monnaie sur patte !

Fais-toi une idée du budget sur Compostelle pour ne pas te retrouver à cours d’argent.

L’accueil des hospitaliers

De la chaleur française, au froid des hospitaliers en Espagne (heureusement, il existe des solutions)

De mon ressenti et de mon vécu ! L’accueil dans les gîtes ou auberge de pèlerins est bien plus sympathique en France !

On paie à la fin du séjour, on nous demande comment ça va, si le chemin s’est bien passé ! Ou allons-nous le lendemain…

En Espagne, dès l’arrivée au gîte, c’est carte d’identité et carte bleue puis circulez !

En revanche, j’ai toujours trouvé l’accueil dans les donativos en Espagne beaucoup plus sympathiques ! Tout comme l’accueil des pèlerins dans les auberges communales !

Les hébergements

Alors pour une différence de tarif, il est certain que les prestations en France sont bien meilleures ! 

En revanche, je tiens à dire que je n’ai pas testé une nuit à plus de 15 euros en Espagne… Ainsi, il est difficile de comparer !

De manière générale, j’ai préféré les hébergements pour pèlerins en France

Le chemin de Compostelle entre La France et L’Espagne

Alors la grande différence du chemin ! Et nous avons des progrès à faire en France !

En Espagne, il y a beaucoup, beaucoup moins de chemins sur la route ou aux abords de celle-ci !

En Espagne, le chemin est mieux aménagé et nous évite au maximum la route et les voitures !

Mais lorsqu’on se retrouve aux bords de ces dernières, nous nous sentons protégés par une glissière, ce qui est rarement le cas en France

En terme de balisage du chemin de Compostelle je dirai que la France à un léger avantage face à l’Espagne,

Même si je vous rassure, je me suis égarée des deux côtés !

L’accueil des locaux

Très peu de différence entre la France et l’Espagne, même s’il y a de mon point de vue, une forme d’admiration plus profonde côté Espagnol !

Les voitures

Je ne vais pas me faire des amis dans les paragraphes qui suivent… Clairement, en France, les voitures ne ralentissent pas, ne s’écartent pas… Alors que le chemin se fait souvent en bord de route, sans aucune protection !

Quant aux automobilistes en Espagne, ils sont beaucoup plus bienveillants, ils ralentissent et s’écartent souvent de plusieurs mètres !

Je me suis beaucoup plus sentie en sécurité sur le chemin en Espagne qu’en France ! Retrouve les dangers possibles sur le chemin de Compostelle

Les animaux sur le chemin de Compostelle entre la France et l’Espagne

Beaucoup plus présents sur le chemin français ! On retrouve tout le long du chemin français des animaux de La Ferme ! Ces animaux sont beaucoup moins présents côté Espagnol

Les chiens

La encore, mon coeur penche pour le chemin côté Espagnol, que très peu de chien “sans laisse” et ceux laisser en toute autonomie, vous regarde passer gentiment !

Côté français, peu de chiens attachés qui aboient sur votre passage (pourtant très bien fréquenté par les pèlerins)

Et qui vous suivent parfois sur plusieurs mètres ! Je ne me suis jamais sentie en insécurité n’ayant pas peur des chiens mais ce n’est pas forcément le cas de tout le monde !

Encore une fois le côté espagnol gagne !

Les interdictions d’entrer

Pullulent côté français, avec des maisons barricadées et des défenses d’entrer à de nombreuses maisons…

Attention chien dangereux, entrée interdite… L’impression que tous ces gens pourtant installés au bord du chemin ont peur du pèlerin !

Je ne me suis faite cette réflexion que lorsque j’ai franchie la frontière, côté espagnol, aucun signe de ce genre

A contrario, j’ai vu de nombreux donativos en France, avec des arrêts cafés et gâteaux quasiment tous les jours de mon chemin ! En Espagne, les fois ou je suis tombée dessus ce compte sur les doigts de la main

newsletter
Retrouve un guide gratuit pour ne plus avoir peur de voyager seule

La langue : Une différence sur le chemin de Compostelle, entre la France et l’Espagne

Une des différences évidentes entre le chemin de Compostelle en France et en Espagne, est bien évidemment la langue ! Rassurez-vous, il y a de nombreux français sur le chemin Espagnol et toujours des bonnes âmes pour traduire 🙂

De plus, l’espagnol n’est pas une langue si éloignée que le français, et lors du chemin, uniquement quelques mots sont nécessaires pour se faire comprendre !

Ayant appris l’espagnol lors de mon voyage solo en Amérique du Sud, ce fut un plaisir de parler de nouveau cette langue que j’apprécie 

Les pèlerins

Trois choses m’ont frappé sur ce chemin entre la France et l’Espagne 

C’est beaucoup plus international côté Espagnol, à vrai dire, je n’ai pas parlé une fois anglais sur le chemin français ! Alors qu’en Espagne, c’était beaucoup plus le cas ! Avec de nombreux européens présents sur le chemin

Peut-être était-ce lié au COVID ? Ou est-ce comme cela toutes les années, aucune idée…

Ensuite, l’âge des pèlerins, à croire que tous les retraités s’arrêtent à la frontière…

En France, l’âge moyen des pèlerins est beaucoup plus important que le côté espagnol ! J’avoue qu’après le passage de la frontière, je rencontre davantage de personnes de mon âge et beaucoup qui sont beaucoup plus jeunes !

Puis, il y a davantage de française qui marche seule sur le chemin de Compostelle que d’Espagnole

Mais que fait la police ?

Ce dernier point me fait penser à celui-ci ! La police sur le chemin côté Espagnol est quasiment omniprésente ! Aucune trace côté français… Apparemment lié à des “problèmes” plus fréquents chez nos amis espagnols… Perso, je ne me suis jamais sentie en insécurité, d’un côté comme de l’autre !

Les 100 premiers kilomètres français vs les 100 derniers kilomètres espagnols sur le chemin de Compostelle !

Pour le coup, presque aucune différence… La foule, les touristes, les curieux venus effectuer quelques kilomètres avant pourquoi pas de se lancer dans le grand bain 🙂

Dis-moi en commentaire, si toi aussi tu as remarqué des différences sur le chemin de Compostelle entre La France et l’Espagne

Si tu as aimé cet article alors donne lui 5 étoiles

Note moyenne 0 / 5. 0

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Mélanie

Bonjour aventurière et bienvenue, Sur ce média, j'accompagne les femmes à oser voyager seule, à s'émanciper, et à partir à la découverte d'elle-même à l'aide de contenus de qualités et pertinents ! Mélanie, 33 ans, originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. J'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine, l'Australie, les États-Unis d'Est en Ouest, ainsi qu'en Europe. En 2021, je deviens digital nomade, depuis je voyage la moitié de l'année

Laisser un commentaire