Comment dormir chez l’habitant
Comment dormir chez l'habitant ?

Comment dormir chez l’habitant

5
(5)

Comment dormir chez l’habitant ? Et quelles sont les 5 raisons pour lesquelles tu devrais tenter ? Mais aussi tous mes conseils pour que tout se passe bien, c’est ce que tu vas découvrir dans cet article.

Dormir chez l’habitant est à la mode depuis les années 2015 avec le lancement des applications comme Couchsurfing.

L’objectif des applications pour dormir chez l’habitant est de mettre en relation des voyageurs avec des personnes qui souhaitent héberger des voyageurs pour des rencontres, pour voyager tout en restant chez elle en écoutant les récits.

J’ai souvent remarqué que les personnes qui hébergent à titre gracieux, sont également des voyageurs qui ont aussi dormi chez l’habitant ?

Ainsi dormir chez l’habitant repose sur un échange tacite. Dormir chez l’habitant fut démocratisé également par AirBnb, mais si aujourd’hui, pour beaucoup, c’est juste de venir un moyen de faire de l’argent ou on rencontre notre intermédiaire via une boîte à clé.

Bref, l’application AirBnb est bien loin de son objectif du début, et est devenue très capitaliste.

Heureusement de nouvelles applications se sont développées qui nous permettent toujours de dormir chez l’habitant, même si la crise sanitaire à fait mal aux plateformes de mise en relation.

Découvre tout de suite les 5 raisons pour dormir chez l’habitant.

Pourquoi dormir chez l’habitant ? Les 5 raisons

Dormir chez l’habitant peut parfois faire peur, notamment quand on voyage seule en étant une femme. J’y consacre d’ailleurs un chapitre dans cet article. Mais comme je le dis souvent, 95% de nos peurs sont infondées. 

Bien sûr, il y a des précautions à prendre quand on part dormir chez l’habitant. J’en parlerai dans cet article un peu plus loin

Mais d’abord intéressons-nous, aux 5 raisons pour lesquelles tu devrais dormir chez l’habitant lorsque tu voyages.

Les rencontres avec les locaux

Le point fort pour dormir chez l’habitant est bien évidemment la rencontre avec les locaux. Quoi de mieux lorsqu’on voyage de s’immerger dans leurs quotidiens. Mais aussi de déguster leurs mets. 

L’une des premières fois ou j’ai dormi chez l’habitant c’était en Italie, chez des étudiants. Je peux t’assurer que j’ai mangé les meilleurs spaghettis de toute ma vie.

C’est aussi l’occasion d’apprendre ou d’approfondir une langue. Je me rappelle lorsque j’étais en Argentine, j’ai choisi exprès un hôte qui ne parlait pas anglais. Nous avons passé une excellente soirée à faire la traduction via l’application Google Traduction.

Ainsi même si tu ne parles pas la langue du pays, ni l’anglais, c’est toujours possible de dormir chez l’habitant. D’ailleurs retrouve un article sur comment voyager quand on ne parle pas anglais.

dormir chez l'habitant
Premier voyage solo en France

Vivre comme un local

Vivre comme un local lorsqu’on va dormir chez l’habitant, c’est encore une fois, avoir la chance de se faire cuisiner des plats typiques. Mais aussi découvrir des habitudes différentes.

Par exemple, en Argentine, j’étais très curieuse de voir, qu’il y avait une sorte de tea time aux alentours de 18 heures ou l’on grignote avec une boisson chaude. 

Et qu’ensuite on dîne aux alentours de 22 heures à 23 heures. Lorsque c’est en semaine, on se couche directement après avoir mangé. 

Alors qu’en week-end, on se prépare à sortir dans les bars et boîtes de nuits vers minuit ou une heure du matin. 

L’apéro n’existe pas, tout comme les afterworks. Sans compter que dans les pays que j’ai visitées en dormant chez l’habitant, nous sommes souvent “privés” de desserts, qui reste une tradition très française.

Vivre comme un local, c’est aussi participer à des soirées, ou des activités auxquelles nous n’aurions pas eu accès en dormant à l’hôtel ou dans une auberge de jeunesse.

Je me rappelle de nombreuses soirées pourtant banales pour mes hôtes qui pour moi, m’ont émerveillées. J’avais la chance de plonger dans leurs quotidiens, dans leurs banalités, qui de mon point de vue était extraordinaire.

Voyager moins cher

C’est d’ailleurs souvent cette raison qui pousse la plupart des voyageurs à dormir chez l’habitant, avec de se rendre compte que l’argent, les économies, ne sont plus vraiment ce que l’on recherche par la suite.

C’est néanmoins une excellente raison de dormir chez l’habitant.

En effet, même si tu verras plus loin que ce n’est pas vraiment gratuit. Cela reste beaucoup moins cher qu’une nuit en AirBnb, dans un hôtel ou même dans une auberge de jeunesse.

Si tu décides, comme moi, lors de ton voyage, de dormir un maximum chez l’habitant, tu feras de sacrées économies. Ces économies te permettront de voyager plus longtemps ou plus souvent.

Surtout que le poste de dépense hébergement représente une belle part du budget voyage. Tu découvriras dans cet article comment voyager pas cher, avec toutes mes astuces et mes techniques pour voyager plus longtemps et plus souvent..

Des moments inoubliables

Et oui, il y en aura beaucoup. Je me rappelle de chaque soirée passée avec mes hôtes. Ce qui n’est pas le cas de mes nuits en auberge de jeunesse.

La raison est toute simple. Dormir chez l’habitant, c’est avant tout rencontrer des locaux. Contrairement aux auberges de jeunesse et autres, ou la plupart des gens ne sont là que pour dormir. Et pas rencontrer des gens.

Dormir chez l’habitant, c’est aussi cet accord tacite, que vous allez échanger, discuter, converser, bien souvent autour d’un bon repas.

Dormir chez l’habitant, c’est l’occasion de vivre des moments mémorables, de se forger pleins de souvenirs, et sentir que ce que l’on vit est unique. Que c’est un moment qui nous appartient à nous seulement.

C’est difficile à expliquer quand on ne l’a pas vécu, mais c’est se sentir plein de gratitudes envers la vie, envers le voyage qu’on vit. C’est sentir cette liberté tant désirée.

dormir chez l'habitant comment faire
Francesco qui me prépare un coktail à base de proscesco et de la crème glacé! Une tuerie!

S’imprégner des coutumes du pays

Je crois que cet article va beaucoup parler de nourriture. Mais, tu sais, dormir chez l’habitant, c’est comme si tu te rendais à une soirée chez tes potes. Le repas est alors bien préparé, tu sais d’avance que tu vas vivre un moment convivial. Et pour cela, rien de tel que la nourriture, pour mettre tout le monde d’accord.

En plus, tes hôtes seront ravies de te faire découvrir leurs mets, d’autant plus en étant français.

Ils seront aussi curieux d’apprendre la cuisine française.

En voyageant principalement en dormant chez l’habitant, tu apprendras davantage les coutumes du pays. Avec leurs fêtes, leur pratique de leur religion, ou en encore leurs habitudes de vie. Tu en apprendras beaucoup plus que dans n’importe quel bouquin, ou reportages.

En plus ? Tu vivras ces expériences au lieu de les lire ou de les regarder. Tu en seras une partie intégrante.

Les 5 applications pour dormir chez l’habitant

Grâce à internet, aux applications qui se sont développées ces dernières années, dormir chez l’habitant n’a jamais été aussi simple et aussi safe.

Je te présente 5 applications qui te permettront de dormir chez l’habitant en toute quiétude.

Couchsurfing

Il s’agit probablement de l’application la plus connue pour dormir chez l’habitant. Autrefois, l’application était gratuite. Mais encore une fois, la crise sanitaire a mis à mal ce type d’application. 

Aujourd’hui, il est possible de s’inscrire à Couchsurfing pour 15 euros l’année. En sachant que 15 euros, c’est globalement, le prix d’un dortoir dans une auberge de jeunesse pour une nuit. 

Je précise que je ne suis pas sponsorisée par aucune application, ni que je sois affiliée à l’une d’entre elles.

Couchsurfing, c’est une application et un site web, disponible en français. L’application permet de rencontrer des voyageurs et des hôtes dans plus de 200 000 villes.

Pour se connecter à Couchsurfing, il faut créer un compte. Remplir quelques questions, puis c’est parti.

Non seulement, l’application permet de dormir chez l’habitant mais en plus, elle met en contact des locaux, ou des voyageurs avec toi. Pour dormir ou simplement pour sortir, ou encore faire une activité atypique comme les vernissages.

Ainsi, même si tu ne penses pas dormir chez l’habitant pendant ton voyage, je t’invite à installer l’application pour rencontrer un maximum de personnes.

C’est aussi 12 millions de membres et 550 000 événements chaque année.

comment dormir chez l'habitant
Tour de scooter avec Andréa à Florence

Be welcome

Be welcome est une application gratuite, en plein développement depuis quelques années. Petit à petit, elle prend la place de Couchsurfing.

Be welcome, c’est 177 000 membres, 223 pays et 3520 événements organisés chaque année.

Le fonctionnement est le même que Couchsurfing. Il faut s’inscrire, remplir un profil puis rechercher des membres à travers le monde.

L’interface de l’application et du site web existent en français. Il est également possible de rencontrer des locaux et/ou des voyageurs sans forcément dormir chez l’habitant.

Home Camper

L’application Home Camper met en relation des voyageurs avec ou sans tente, ou avec van, camping car, … L’application sera surtout utile pour les personnes voyageant avec une tente, même si parfois, une tente est proposée. Mais également en van ou en camping-car.

L’inscription à Home Camper est gratuite. En revanche, réserver un coin de jardin pour poser sa tente est payant. Compter autour de 10 euros pour une nuit.

Je tenais à partager cette application principalement pour les personnes qui randonnent, que cela soit sur le chemin de Compostelle, ou bien sur le GR20, ou encore le sentier des douaniers, que je m’apprête à parcourir.

La voyageuse

Le site la voyageuse met en relation des femmes avec des femmes pour dormir chez l’habitant.

L’inscription est de 119 euros pour une année, avec une demande illimitée pour dormir chez l’habitant. Qui ne sont que des habitantes, ce qui permet de dormir chez l’habitant avec encore plus de sécurité.

Le réseau est principalement bien développé en France et en francophonie du fait que cela soit une start-up française.

Workaway et autres

On y pense pas assez, mais faire un volontariat permet aussi de dormir chez l’habitant.

Pour cela, il existe différentes plateformes avec des prix comparables.

Les plateformes qui mettent en relation voyageurs et hôtes sont disponibles dans la plupart des pays du monde. 

Cela reste une opportunité pour voyager, dormir chez l’habitant et comprendre en profondeur un pays. Et ainsi de passer de touriste à voyageur.

Les plateformes pour le volontariat les plus connues sont Help X, Workaway et le woofing. 

Le wwoofing se consacre davantage sur des volontariats avec pour cible l’agriculture et la permaculture.

Alors qu’il est possible de trouver toutes formes de volontariat chez Help X et Workaway. De l’apprentissage d’une langue, à la garde d’enfant, en passant par la rénovation de châteaux.

comment faire pour dormir chez l'habitant
Milan chez les cousins

Demander tout simplement

Parce qu’internet nous a rapprochés mais éloignés en même temps. Alors qu’il y a encore quelques années, on demandait notre chemin à la première personne rencontré. Aujourd’hui, nous avons le nez rivé sur nos téléphones.

Bien que maintenant, il existe bon nombre d’applications pour dormir chez l’habitant. Demander reste une solution.

C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé lors de mon premier voyage solo en France. Alors que je randonne entre Orléans et Tours, suivant ainsi les châteaux de la Loire. Je suis rentrée un matin, dans l’épicerie d’un petit village.

Et au fur et à mesure de nos discussions, j’en suis venue à lui demander s’il pouvait me prêter un bout de jardin chez lui afin de passer la nuit.

Il a accepté, puis finalement, il me laissera dormir dans la chambre de son fils, alors absent. Ce fut encore une fois une soirée magnifique.

La demande directe pour dormir chez l’habitant demande un certain lâcher prise, et aussi une confiance en son instinct.

Si cette aventure vous tente, je vous invite à regarder les émissions de Nus et Culottés.

Vous verrez, en restant, installé confortablement dans votre canapé de belles rencontres, liées à la destinée.

Maintenant que nous avons abordé en profondeur les applications utiles et pratiques pour dormir chez l’habitant, je vais vous dévoiler mes meilleurs conseils pour trouver votre hôte en toute sécurité.

Les 3 conseils pratiques pour dormir chez l’habitant

Malgré la multiplication des plateformes et applications pour dormir chez l’habitant, ce n’est pas toujours évident de se sentir en sécurité, de trouver chaussure à son pied.

Il sera parfois difficile, notamment dans les grandes villes, et/ou dans les villes touristiques, de trouver un hôte, tellement ils sont bombardés de demande pour dormir chez l’habitant.

C’est la raison pour laquelle, je vous donne mes meilleurs conseils pour mettre toutes les chances de votre côté, pour trouver un hôte qui vous corresponde et/ou vous vous sentirez en sécurité.

Les 5 terres – Italie

Créer un compte solide

Imagine, tu vas te rendre chez une personne, tu vas rentrer dans son intimité. Il faut qu’il y ait une relation de confiance qui se crée. 

De ton côté, il faudra te fier à ton instinct, à ce que te dis ta petite voix, et de l’autre côté, tu dois aussi inspirer confiance.

C’est un peu la même chose quand on fait du stop. Cela peut paraître dangereux, pour moi, mais ça l’est tout autant pour la personne qui accepte que je monte dans son véhicule.

Et bien dormir chez l’habitant, c’est la même chose mais en pire. Tu auras accès à tout ce qui se trouve chez elle.

Pour cela, tout commence par le profil que tu crées sur les plateformes de mise en relation pour dormir chez l’habitant.

Voici quelques conseils pour un profil solide :

Mettre en avant une photo de profil. Ce n’est pas un CV, ni une demande de passeport, pas besoin d’une photo, sans émotions, avec les traits tirés à quatre épingles.

Le mieux est également d’éviter les soirées prises en soirées, avec un verre d’alcool à la main, et les yeux qui partent dans tous les sens.

Mais pourquoi pas une photo de toi avec ton sac-à-dos ou devant un paysage sublime.

Une photo bien choisie donnera plus confiance à ton hôte.

Les plateformes de mise en relation proposent souvent de se décrire, son métier, ses passions, les voyages que l’on a fait ou encore ceux qu’on rêve de faire. 

Je t’invite à remplir un maximum ton profil. Plus ton hôte en saura sur toi, plus tu lui inspireras confiance.

Vérifier les commentaires des hôtes

Puisque la confiance doit se faire dans les deux sens. Je t’invite à lire aussi en détail le profil de ton potentiel futur hôte.

Et puisque nous sommes aussi dans une société, où chacun est noté et jugé au vu de tous. Alors, regarde en détails les commentaires et avis laissés par les précédents voyageurs qui ont eu l’occasion de dormir chez lui.

Si tu remarques que c’est un homme et qu’il a hébergé uniquement des femmes. Ton voyant rouge doit s’allumer.

Attention, je ne dis pas que cette personne est malveillante. Mais, cela peut paraître peu rassurant.

De nombreux hommes préfèrent héberger seulement des femmes, ce n’est pas louche mais un peu quand même.

Personnellement, il m’est arrivé de dormir chez ce type de profils. Certains étaient louches, et j’avais besoin de mettre les choses au clair. 

Alors que pour d’autres, tout se passait naturellement. Ils appréciaient la présence féminine, sans aucune arrière-pensée.

Il ne faut pas faire de généralités, mais si c’ est ta première fois, je t’invite à dormir chez une habitante.

dormir chez l'habitant astuces
Brunch chez Manue

Envoyer des messages personnalisés

Encore plus, si tu n’as pas encore de témoignages sur ton profil. Cela pourrait paraître suspect. Tu peux aussi passer pour une personne qui souhaite juste « profiter » du système pour dormir chez l’habitant gratis.

Des profils, comme cela, il en existe, ainsi les hôtes sont de plus en plus méfiants.

Encore une fois, dormir chez l’habitant est un accord tacite de partage, de découverte, d’ouverture d’esprit. Ce n’est pas juste voyager gratuitement ou à moindre frais.

En envoyant une demande personnalisée, en ayant pris le temps de regarder le profil de la personne, et en faisant le lien avec une passion, une activité, un voyage commun. Tu mets toutes les chances de ton côté pour obtenir une réponse positive.

Les hôtes sont parfois submergés par les demandes. Et tu peux être certaine que de recevoir un copier/coller, te donnera que très peu de chance de partager un moment avec des locaux.

L’idéal est de bien cibler tes hôtes, en fonction de ton intuition, de quelque chose que vous aurez en commun, d’un trait de personnalité ou d’humour qui te plait dans son profil. Puis d’envoyer des messages personnalisés. Au lieu d’envoyer des centaines de messages qui ne sont que des vulgaires copier/coller, sans âme.

Mets-toi à la place de l’hôte une seconde.

De plus, cela te permettra d’échanger avec ton futur hôte, et de “sentir” si c’est possible de dormir chez cet habitant.

Tu pourras ainsi poser toutes les questions, mais aussi te rassurer sur la personne qui t’écrit.

Astuce BONUS pour dormir chez l’habitant : Apporter quelque chose

Parce qu’il ne s’agit pas de dormir gratis ! Mais encore une fois dormir chez l’habitant, c’est avant tout un échange, une ouverture d’esprit sur le monde et sur le pays que tu visites.

Pars en gardant en tête que vous en avez autant à en apprendre l’un que l’autre.

Et le mieux, lorsque tu utilises une application, ou la personne qui ne demande pas d’argent en échange de dormir chez lui est de ramener un “petit truc”. Cela peut être une bouteille de vin, une carte postale de chez toi, ou toutes autres idées afin de laisser un souvenir agréable à la personne.

Lorsque je suis partie en Argentine, j’avais déjà l’intention de dormir chez l’habitant. Je suis partie dans mon sac-à-dos avec des cartes postales de Paris, ainsi que des minis Tour Eiffel.

Sans compter, que ce geste, peu coûteux, te permettra en plus d’obtenir un bon commentaire et donc de dormir chez l’habitant encore plus facilement.

Ce n’est pas grand-chose pour toi, mais cela peut faire toute la différence. Et puis, cela fait toujours plaisir de faire plaisir à autrui, non ?

Maintenant que tu as découvert ces astuces pour dormir chez l’habitant, je vais maintenant aborder mes diverses expériences autour du monde afin de te donner une idée et de te plonger dans ces histoires qui t’attendent.

dormir chez l'habitant argentine
En Argentine – Les rencontres grâce à Couchsurfing

Les expériences que j’ai vécues en dormant chez l’habitant 

Je vais résumer en quelques lignes et pour chaque pays ou j’ai vécu ces magnifiques expériences, je te raconte mon vécu lorsque j’ai dormi chez l’habitant.

Dormir chez l’habitant en France

Ce fut la première fois, à Orléans, en 2017, lors de mon premier voyage solo. Alors que je venais d’arriver sur place, je n’avais réservé aucun logement. Je me suis alors précipitée pour installer l’application couchsurfing. J’en entendais parler depuis longtemps sur différents blogs et groupe facebook.

En quelques minutes, je crée un profil, et je contacte les premiers hôtes du coin.

J’attends quelques minutes… Quand tout à coup, une personne décide de m’héberger pour la nuit même, alors qu’il est 16 heures.

Le sourire aux lèvres, confiante dans son profil, je pars à la découverte de la ville.

En excitation et appréhension, je ne sais pas trop à quoi m’attendre. J’emmène avec moi une bouteille de vin. 

Lorsque je sonne à la porte, il ouvre, son visage bienveillant me rassure presque instantanément. Je reste quand même sur mes gardes.

Tout de suite, il me met en confiance, nous partagerons une très belle soirée, agrémenté d’un délicieux dîner et d’une bouteille de vin.

Plus tard, lors de mon voyage solo, alors que je marche en compagnie d’un pèlerin qui se rend à Compostelle. Nous nous égarons, sur le chemin. Un couple vient alors à notre rencontre, nous expliquant que le prochain camping se situe à plus de 5 kilomètres.

Après déjà une longue journée de marche, et cette erreur qui nous aura fait marcher quelques kilomètres de plus. C’est le désenchantement.

Par chance, ce couple qui est venu à notre rencontre, pour nous dire que nous nous étions plantés, sont d’anciens pèlerins de Compostelle, ils nous hébergent pour la nuit, avec un magnifique barbecue et de bonnes bouteilles de Bordeaux.

Juste avant d’arriver à ma dernière étape, Tours. Je tombe sur un charmant couple grâce à l’application Couchsurfing. Ils sont mordus de voyages. Lui à vélo, elle en mode backpack.

cuisine chez l'habitant dormir
Soirée empanadas – Ushuia

En Italie

Lors de mon deuxième voyage solo, 3 semaines en Italie du Nord. Je serais hébergée uniquement par l’habitant et par mon cousin qui vit à Milan.

Dormir chez l’habitant en Italie, fut drôle, mon anglais étant encore perfectionnable. La communication était parfois délicate. 

Je suis parfois tombée sur des hommes qu’il a fallu recadrer. Apparemment, en Italie, c’était courant. C’est à ce moment, que je vérifie que les hôtes n’hébergent pas uniquement que des femmes.

Je trouverai facilement des personnes prêtent à m’héberger plusieurs jours notamment sur des villes très fréquentées comme Florence et Venise.

Dormir chez l’habitant en Argentine

Je suis partie sans maîtriser la langue. Au début, je fréquentais principalement les auberges de jeunesse. Mais je rencontrais principalement des européens. C’était loin, de l’idée que je me faisais d’un voyage avec des rencontres, de s’imprégner dans la culture, et de vivre comme des locaux.

Je décide une nouvelle fois Couchsurfing avec des hôtes qui parlent anglais. En Argentine, c’est assez courant, pour les jeunes générations.

Jusqu’à cette soirée ou je saute dans le grand bain avec un hôte ne parlant pas anglais. Ce fut très drôle. Je resterai près d’une semaine à Ushuaia hébergée par une colocation de filles. Puis je continuerai mon chemin, en stop, étant à chaque fois hébergée par des femmes, avec des demandes le jour même. Et oui, le stop, n’est pas une science exacte.

A chaque fois, je ne reviens pas de la générosité de mes hôtes. Souvent, on me laisse les clés, sans aucune appréhension. Les hôtes me font une totale confiance. Certes, j’ai à présent de nombreux témoignages prouvant ma solidité, et de la confiance que l’on peut m’accorder mais quand même. Laisser les clés à une personne que l’on a jamais vu et qu’on connaît ni d’Eve ni d’adam, cela paraît assez dingue.

Au Chili

Je passerai Noël à Santiago avec un hôte, j’aurai la chance de passer Noël dans sa famille et de vivre la tradition chilienne pour cette fête.

Puis, je passerai le nouvel an à Valparaiso, en compagnie d’un hôte, et d’autres voyageurs venus sur cette célèbre ville avec ces feux d’artifice connus dans le monde entier.

Laguna azul avec Sandra et Juan qui m’ont pris en stop et m’hébergeront pour la nuit

Dormir chez l’habitant en Bolivie

Dormir chez l’habitant fut une tout autre expérience. Le niveau de vie étant plus bas qu’en Argentine et au Chili, c’est d’ailleurs assez frappant lorsqu’on passe la frontière de manière terrestre.

Il y a peu d’hôtes sur l’application. Je voyagerai alors 3 mois, en étant principalement volontaire dans les auberges de jeunesse. 

Alors, oui, ce n’est pas vraiment dormir chez l’habitant. Disons que c’est une autre manière d’économiser sur son voyage et de s’imprégner de leur manière de travailler.

En Australie

Ma dernière expérience avec Couchsurfing sera en Australie, à Perth. Ou je décide de poser mes bagages, lorsque j’arrive pour mon PVT.

Je serai hébergée une dizaine de jours par une chouette nana. Cela me permettra de connaître plus vite, toutes les démarches à faire pour la banque, mais aussi le téléphone, sans compter, une remise à niveau de mon CV pour qu’il sonne plus australien.

J’aurai également tous les conseils d’application pour trouver un travail rapidement.

Conclusion sur comment dormir chez l’habitant

Déjà un grand bravo, si tu as lu jusqu’ici. Cet article est long mais je voulais qui soit le plus complet possible.

J’espère que cela t’a plu, pense à laisser un commentaire, pour me dire si toi aussi tu as l’intention de dormir chez l’habitant pendant ton voyage.

Essayons de résumer :

Dormir chez l’habitant, c’est 

Les reccontres avec les locaux

Vivre comme un local

Voyager moins cher

Vivre des expériences inoubliables

S’imprégner des us et coutume d’un autre pays

Il existe de nombreuses applications pour dormir chez l’habitant.

Je recommande de créer un compte solide, de vérifier les témoignages, et d’envoyer des messages personnalisés pour augmenter les chances de dormir chez l’habitant.

Enfin, je voulais t’immerger dans mes quelques aventures ou j’ai eu la chance de dormir chez l’habitant, pour te donner l’envie, à ton tour, d’oser vivre ces expériences extraordinaires.

Si tu as des questions sur comment dormir chez l’habitant, alors je t’invite à les poser en commentaire de cet article.

Pense à partager cet article autour de toi, tu connais peut-être une personne qui souhaite elle-aussi dormir chez l’habitant.

Bon voyage 🙂

Tu as aimé cet article ?

Appuie sur un coeur pour voter

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote 5

Pas encore de vote, sois le premier

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Mélanie

Je m'appelle Mélanie, j'ai 33 ans, originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. J'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine pendant 8 mois. J'ai travaillé 6 mois en Australie, traversé les États-Unis d'Est en Ouest, vécu à Londres. En 2021, je deviens digital nomade, je visite les Açores, marche 2 mois sur le chemin de Compostelle et je vadrouille à travers l'Europe. Dans ce blog, j'accompagne les femmes à oser vivre leurs rêves de voyage solo à l'aide de contenus de qualités et pertinents !

Laisser un commentaire