Comment faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle ?
Comment faire le chemin de Compostelle ? Le Guide

Comment faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle ?

4.4
(22)

Comment faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle. C’est une question que je reçois souvent depuis mon périple de 2 mois sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Tu te demandes certainement ? D’où partir ? Avec quels équipements ? Mais aussi quel budget ? Quel est le prix d’un tel voyage ? Combien de kilomètres marcher par jour sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle ?

Combien de temps pour un tel trajet ? Quelle est la plus belle partie du chemin de Saint Jacques de Compostelle ? A quel moment de l’année partir ?

Parce qu’une bonne préparation est aussi la clé pour faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle, tu vas découvrir des livres, des blogs, des applications mais aussi des témoignages pour t’inspirer mais aussi faire le premier pas.

newsletter
Retrouve un guide gratuit pour ne plus avoir peur de voyager seule

C’est la raison pour laquelle tu retrouves dans cet article un guide complet sur comment faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle avec toutes les réponses aux questions que tu te poses.

D’ailleurs, afin d’enrichir cet article, si tu as encore des questions en suspens, je t’invite à me les poser en commentaire de cet article sur comment faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

J’ai rédigé cet article long, afin que toi aussi, tu oses te lancer. Bien trop souvent nous sommes bloqués par des peurs, des doutes qui nous assaillent, qui nous empêchent de nous lancer dans l’aventure.

Alors comment faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle ? C’est parti

Tu peux d’aider du plan afin d’aller directement au chapitre qui te plais et ainsi trouver plus facilement les réponses à tes questions,

Je te souhaite une belle lecture.

Sommaire masquer

Quel parcours faire sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle

Une question qui revient souvent. Entre les personnes qui souhaitent le faire “en vrai” en partant de chez eux, ou encore celles et ceux qui veulent tout simplement rencontrer du monde sur la route, ou encore celles et ceux qui préfèrent la solitude lors d’un tel pèlerinage.

Personnellement, alors que nous sortions petit à petit du COVID, j’avais envie de croiser un maximum de personnes sur la route. Je voulais échanger, découvrir, partager.

Mon choix, c’est ainsi vite porter sur “le chemin classique” qui part du Puy-en Velay.

Certains partisans vous diront que l’idéal est de partir de chez soi, ou encore de partir du Puy-en-Velay, qui fut pendant très longtemps le chemin original.

Vous aurez la même question une fois proche de la frontière espagnole ? Faut-il prendre le Caminos Francés ? El camino del Norte ? 

Mais comme le dit si bien l’adage, chacun son chemin.

Il n’y a pas de vrai ou faux chemins, comme il n’y a pas les véritables pèlerins et les autres.

Chaque expérience est unique et mérite d’être vécue.

Les parcours du chemin de Saint Jacques de Compostelle en France

Je vais présenter les 4 principales voie pour faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Si tu pars de chez toi, l’idéal est de rejoindre le plus rapidement une de ces voies. Ton chemin sera facilité par les auberges de pèlerins, les gîtes spécialisés dans l’accueil des pèlerins, mais aussi les donativos, et bien évidemment les rencontres avec d’autres pèlerins.

comment faire chemin de saint jacques de compostelle
Les voies du chemin de Compostelle

La voie du Puy-en-Velay 

La voie la plus fréquentée pour faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle. Surtout sur les premières centaines de kilomètres. Jusqu’à Conques, on croise de nombreux pèlerins venus marcher sur le chemin pour une semaine à dix jours.

Cette voie est ensuite beaucoup moins fréquentée. On retrouve ensuite, des pèlerins qui ont commencé le chemin, il y a quelques années, et qui font “un bout” de Compostelle, chaque année entre une semaine à dix jours

On croise aussi ceux qui iront jusqu’au bout. 

J’ai suivi cette voie, car mon objectif était de rencontrer un maximum de personnes. Une fois passé Conques, le chemin est plus apaisant. Même si de mon point de vue, le chemin entre le Puy-en-Velay et Conques reste la plus belle partie, mais on y reviendra plus tard.

Sur la voie du Puy-en-Velay, les “grandes villes” traversées sont Conques, Cahors, Moissac, Lectoure, pour terminer à Saint Jean-Pied-de-Port

Puisque c’est la voie la plus empruntée pour faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle c’est aussi la voie, ou c’est plus simple de marcher. 

En effet, la voie du Puy-en-Velay dispose de nombreux hébergements, mais aussi des services pour porter les bagages ainsi que de nombreux bus qui amènent facilement à une gare;

Faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle : La voie de Paris

Cette voie sera appréciée par les solitaires dans l’âme. Pour avoir rencontré des pèlerins qui ont emprunté cette voie, ils m’ont confié ne pas avoir rencontré beaucoup de monde. Ils parlaient aussi des difficultés à trouver un logement.

La plupart sont partis avec une tente pour bivouaquer, afin d’être certain de dormir sous un abri.

Les grandes villes traversées par cette voie sont Orléans, Tours, Poitiers, Bordeaux, puis Saint-Jean-Pied-de-Port.

Il faut savoir que traverser des grandes villes, c’est traverser des zones industrielles. Le passage des villes est souvent long, épuisant, polluant. Il y a aussi plus de risque de se perdre.

Puisque cette voie est aussi moins fréquentée, elle est aussi moins aménagée pour les pèlerins.

La voie du Vézelay

Cette voie commence un peu plus en amont du Puy-en-Velay. Je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer des pèlerins l’ayant emprunté.

Les grandes villes traversées sont Bourges, Limoges, Périgueux, 

La voie d’Arles

Ou la voix qui longe la côte méditerranéenne. La plupart des pèlerins qui empruntent cette route viennent d’Italie, il est aussi fréquent de rencontrer des pèlerins qui se rendent à Rome.

Les grandes villes traversées sont Saint Guilhem et Toulouse, 

faire le chemin de saint jacques de compostelle
En avant ?

Ou commencer le chemin de Saint Jacques de Compostelle ?

Maintenant que nous avons détaillé les principales voies pour faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle… Reste la fameuse question ? Mais d’où faut-il partir ?

De chez soi ? D’un endroit connu pour les départs de pèlerins ?

La réponse sera propre à chacun. 

Si tu aimes la solitude, je te dirai de partir de chez toi puis de rejoindre une voix.

Si tu souhaites rencontrer du monde, tu privilégieras la voie du Puy-en-Velay.

Si tu souhaites arriver jusqu’à Saint Jacques de Compostelle, alors tu peux démarrer directement de Saint-Jean-Pied-de-Port avec une ambiance multinationale.

Cette dernière option est souvent privilégiée par les pèlerins qui souhaitent arriver jusqu’à Compostelle. Il faudra compter un bon mois de marche pour parcourir les presque 1000 km.

Attention, cependant, la première étape de Saint-Jean-Pied-de-Port à Roncevaux, est réputée être la plus difficile. 

Et je peux confirmer que non seulement c’est l’étape la plus difficile mais aussi, et surtout la plus belle.

Ce fut plus simple pour moi de franchir cette étape, car cela faisait plus d’un mois que je marchais. Mes pieds étaient rodés, tout comme mes routines.

Si tu souhaites commencer à Saint-Jean-Pied-de-Port, pourquoi ne pas faire une semaine de marche avant d’affronter cette étape ? Et ainsi t’accoutumer au chemin de Compostelle et donc faire en sorte que ton corps et tes pieds souffrent moins ?

Faire un chemin de Saint Jacques de Compostelle : Facile ?

Souvent ce que l’on entend par facile, c’est avec le moins de dénivelé possible. Un chemin plat en quelque sorte.

Retrouve tous mes conseils pour la randonnée débutant ainsi que 18 conseils pour randonner seule

C’est le cas sur la voie du Puy, après Conques, ou le chemin est relativement plat.

C’est le cas aussi, en Espagne, lorsqu’on traverse la Meseta, entre Burgos et Leon. Le chemin est plat, mais peut paraître difficile entre la chaleur, les lignes droites à perte de vue, le peu de rationnement en eau sur la route.

Il n’y a pas de chemin facile. Le tout est de s’adapter à son corps, à sa condition physique. Une étape de 40 kilomètres paraîtra facile pour certain, et impossible à d’autre;

Le mieux est de rester à l’écoute de notre corps, de nos sensations, de nos ressentis.

Je conseille vivement de voyager léger (un point que j’arbore plus loin) afin de rendre n’importe quel chemin plus aisé.

« Pour se mettre en marche, il suffit d’avoir 5% de réponses à ses questions. Les 95 % restantes viennent le long du chemin. Ceux qui veulent 100% de réponses avant de partir restent sur place. »

faire le chemin de compostelle
Les rencontres, la plus belle partie du chemin ?

Quelle est la plus belle partie du chemin de Saint Jacques de Compostelle ?

Tout le monde te dira, si tu prends le chemin du Puy, que c’est la partie située entre Le Puy et Conques

En même temps, c’est la partie que de nombreux pèlerins font sans découvrir d’autres parties du chemin.

Il est vrai que cette partie est sublime, entre les animaux, la traversée des champs, de forêts. Ce fut aussi pour moi, une des plus belles partie du chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Tout comme j’ai beaucoup apprécié l’étape entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Roncevaux.

Mais, éloignons nous deux secondes de la beauté des paysages, si tu le veux bien.

Car la plus belle partie du chemin, ce n’est pas ce que l’on voit à l’extérieur avec nos yeux, mais bien ce que l’on ressent à l’intérieur.

Ce sont parfois ces rencontres du hasard qui remettent une partie de ta vie en question.

Ou une question anodine d’un pèlerin qui te fait voir la vie d’une autre façon, le monde avec une autre paire d’yeux, une réflexion sur toi qui peut tout changer.

La plus belle partie du chemin, c’est parfois, marcher des heures côte à côte, sans parler parce que nos silences en disent bien plus que la moindre parole.

Parce que la plus belle partie chemin, c’est aussi ta manière de voir les choses sur le monde. C’est réussir à se laisser aller, à lâcher prise, mais aussi à vivre l’instant présent.

La plus belle partie du chemin ce ne sont pas les paysages mais ce qui se passe au plus profond de toi.

Le chemin a changé une partie de ma perception des choses. M’a montré les schémas que je répétais depuis toute petite. Le chemin m’a permis de faire un travail énorme sur moi-même que même une thérapie de 10 ans n’aura pas suffit.

Le chemin m’a appris à pardonner, à aimer, à recevoir, et à donner.

L’important ce n’est pas la destination mais le chemin

Le prix pour faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle

Après cette envolée lyrique, redescendons sur terre, avec quelque chose de très terre à terre.

Quel est le prix ? Quel budget pour faire le chemin de Compostelle ?

Ahah oui, combien ça coûte bordel ?

Quel est le prix de la liberté ? De la connaissance de soi ? D’un voyage qu’on se rappellera toute sa vie ? Des amis qu’on se fera sur la route ? Et qui sait ? Ce que ce chemin te réserve ?

En vrai, avec tout ça, tu diras beaucoup d’argent.

C’est comme 100 000 euros c’est cher mais c’est pas grand chose pour une villa avec piscine en bord de mer.

Ou encore 10 balles c’est cher pour une séance de cinéma mais pour une avant première avec tes acteurs préférés ce n’est pas cher.

Tout ça pour dire que l’argent dépend de notre rapport à lui, mais aussi de la valeur que l’on met sur certaines choses.

L’argent n’est qu’un outil qui nous permet de vivre, survivre pour certain et pour d’autres réaliser leurs rêves.

Bon ok, je sais ce que tu te dis… Avec tout son discours, je ne vais pas savoir combien ça coûte !

On y est presque ?

Allez on y vient

Comme j’ai l’habitude de le dire sur mon site. Le budget dépend avant tout de ta manière de voyager.

Si tu bivouacs ou si tu dors en hotel 5* le coût, le budget et le prix pour faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle, ne sera pas le même.

Je vais parler de mon vécu. J’étais partie avec un budget de 45 euros par jour, pour une marche globale de 60 jours. Ce qui fait un budget prévisionnel de 2700 euros.

Sauf que… J’ai oublié de compter les bières à la fin de la journée…Et qu’il m’aura plus de jours pour terminer le chemin de Compostelle (jusqu’à Fisterra)

Je suis donc à un budget de 3250 euros soit 50 euros par jour pendant 65 jours.

Je pensais que je dépenserai plus en France qu’en Espagne… Sauf que ! Puisque c’est moins cher en Espagne, j’ai plus acheté et donc autant dépensé (merci au café con leche)

Mon budget en France :

Gite avec dîner : entre 33 à 40 euros 

J’ai arrêté de prendre le petit déj entre temps, car j’en avais marre de manger du pain/beurre/confiture tous les matins.

Si petit dej, rajouter 5 euros environ donc entre 37 et 45 euros

Les bières du soir : entre 5 à 10 euros

Les allers pas prévus à la pharmacie : Autour de 30 euros semaine

Achat de nourriture pour le repas du midi : entre 3 et 5 euros par jour

Mon budget en Espagne

Nuit en auberge : entre 8 et 15 euros

Repas du soir : entre 10 à 15 euros

Les petits déj + repas du midi : entre 5 à 8 euros

Les coups du soirs : autour de 10 euros

Reprise du tabac : autour du 7 euros

Oui, bon, ok je dois être la seule pèlerine à avoir repris le tabac sur le chemin de Compostelle.

Bon globalement, je suis à un budget un peu plus élevé que prévu, et en même temps, il y a moment ou on arrête de compter et ou on profite du chemin

La préparation physique pour faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle

Faut-il se préparer en amont ?

Si oui, combien de kilomètres marcher par semaine ?

Faut-il marcher avec son sac-à-dos ?

Je dirai qu’il n’y a pas de bonnes réponses. Si tu es déjà sportif, que tu as une bonne hygiène de vie, alors en t’écoutant, tout se déroulera bien.

Bien sûr, tu ne seras pas à l’abri des courbatures du premier jour.

En revanche, si tu n’as pas le “physique d’un athlète, une petite préparation ne peut pas faire de mal.

Sache seulement que marcher une à deux heures par jour, sans sac-à-dos, aidera mais cela ne fera pas tout.

Que l’on soit sportif ou pas, je recommande vivement, tout au long du chemin, d’être à l’écoute de son corps, de ses ressentis. Mais aussi de prendre soin de lui, en s’étirant, en buvant beaucoup d’eau et en massant ses pieds.

Je ne suis pas sportive pour un sous, je suis même en surpoids. 3 mois avant de me lancer, je marchais au moins une heure par jour, et je faisais une rando de 10 kilomètres une fois de temps en temps.

Mais je n’étais quand même pas préparé physiquement à faire le chemin de Compostelle. Le poids du sac-à-dos change beaucoup.

Je fus même blessée au pied, dès le début de ma marche, car je ne m’écoutais pas assez.

En appliquant, les quelques conseils donnés plus haut, tout se passera à merveille, avec ou sans préparation physique.

Ce qui nous amène à la question suivante 🙂 Combien de kilomètres par jour, faire sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle ?

Des lignes droites à perte de vue

Combien de kilomètres par jour faire sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle ?

La réponse dépend de chacun, de chacune, de nos capacités physiques et mentales.

Je t’invite à démarrer “petit” pour habituer ton corps à l’effort de la marche. Puis d’augmenter progressivement, si tu le désires, le nombre de kilomètres.

J’ai commencé avec les étapes standards indiquées sur de nombreux guides. Soit en moyenne la première semaine, des étapes entre 20 et 25 kilomètres.

Puis, je suis rapidement montée à 30 kilomètres. C’est à ce moment que la galère commence. Je ne m’écoutais pas assez, je ne faisais quasiment pas de pause la journée. Je marchais à un pas plus rapide que d’habitude, et ce fut la blessure assurée.

Ce n’est pas un sprint, mais plutôt un marathon, une marche ou seul l’endurance compte.

Alors prends bien soin de toi et de ton corps tout le long du chemin.

Quelle distance faire sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle ?

La longueur du chemin en partant de la voie classique, celle du Puy-en-Velay, c’est environ 1500 kilomètres.

La distance que tu pourras parcourir sur le chemin de Compostelle, est égale au nombre de jours que tu désires marcher multiplié par le nombre de kilomètres que tu estimes marcher par jour.

C’est aussi simple que cela 🙂

Si tu désires faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle, compte entre 60 et 80 jours. Et une trentaine de jours si tu pars depuis Saint-Jean-Pied-de-Port.

Faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle en une fois ?

C’est tout à fait possible, à tous ceux qui ont le temps et le budget.

Mon mode de vie me permet de m’absenter facilement durant deux mois. J’ai même la possibilité de travailler en même temps que je voyage.

Cependant, peu de pèlerins font le chemin de Compostelle, en une seule fois. Encore moins nombreux sont les personnes qui font le retour.

La plupart des pèlerins rencontrés sur la route, marchent pendant une à 3 semaines. Puis ? Ils reviennent chaque année, faisant de leur point d’arrivée de l’année passé, leur nouveau point de départ.

Lorsque je suis partie du Puy-en-Velay, j’étais très peu organisée. J’avais juste ma chambre réservée pour la première nuit, et c’est tout. Mais la seule chose que je savais au fond de moi, c’est que j’irai jusqu’au bout, quoiqu’il en coûte.

C’était pour moi, une aventure que je savais que je ferai qu’une seule et unique fois. Et je suis persuadée, que s’immerger pendant deux mois sur un chemin a beaucoup plus d’impact que de marcher quelques semaines par an. J’ai d’ailleurs un article complet sur les 7 prises de conscience que j’ai eu lorsque je marchais sur le chemin de Compostelle.

Conques : sur le chemin de Compostelle

Faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle seul.e ?

Nombreux sont les pèlerins qui marchent seul.e. Retrouve les témoignages de Clara et Jeanne.

Pour rebondir sur le point précédent, de mon point de vue, je pense que c’est la meilleure manière de faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

En effet, se retrouver seul.e avec soi-même, avoir le temps pour penser, introspecter, faire le bilan.

Je suis persuadée que les prises de consciences viennent plus rapidement.

Même si quand on part seul.e marcher sur le chemin de Compostelle, on n’est jamais vraiment seul.

Il est extrêmement facile, de sympathiser avec d’autres pèlerins et ainsi de ne pas être seul.e tout le temps.

En France, j’ai suivi les 10 premiers jours un même groupe de personnes. Certains étaient partis en groupe, d’autres en solo, c’est la magie du chemin qui nous a rapprochés.

Sur la partie Espagnol, je me suis retrouvée dans la même situation avec un autre groupe que nous avons formé au fur et à mesure. En fonction des affinités, des amitiés qui se créent sur le chemin.

Nous avions un groupe whats’app et nous marchions tous les jours “presque” ensemble. On se retrouvait alors le soir au même village pour partager un repas, d’une bonne bière.

En résumé ? Quand on voyage seul.e on ne l’est jamais vraiment.

newsletter
Retrouve un guide gratuit pour ne plus avoir peur de voyager seule

Les dangers sur le chemin de Compostelle ?

Le chemin est réputé pour sa sécurité. bien sûr comme partout, il faut faire attention et prendre quelques précautions d’usage.

Mais d’une manière générale, je ne me suis jamais sentie en danger sur le chemin de Compostelle. Peut-être à part les quelques chiens croisés sur mon chemin.

Côté espagnol, la présence policière est plus visible qu’en France. Cela peut avoir un côté rassurant pour certains pèlerins, notamment pour les femmes qui marchent seules.

J’ai surtout trouvé beaucoup de bienveillance tout au long du chemin, mais aussi de l’entraide, et beaucoup de belles amitiés qui se sont créées.

Quelle est la meilleure période pour faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle ?

Les meilleures périodes pour éviter la foule, mais aussi les grandes chaleurs sont avril-mai-juin et septembre-octobre.

Il est tout à fait possible de le faire en juillet-août. La fréquentation est juste plus importante, et parfois trouver un hébergement où dormir, est plus compliqué. 

Il faut aussi davantage se protéger du soleil, en partant par exemple le matin plus tôt à la frontale, afin que l’étape du jour ne se termine pas au delà de 14 heures (car la ca commence vraiment à taper)

J’y suis arrivée

Quoi emmener dans son sac à dos pour faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle ?

Peu importe mon mode de voyage, ce qui copte pour moi, c’est de voyager léger, d’être un maximum minimaliste.

Ce qui est encore plus le cas, lors d’une randonnée. Car il faut porter toute la journée son sac, sa maison sur le dos.

Plus ton sac sera lourd, plus il sera difficile de marcher. Sans compter le corps, qui s’épuise plus rapidement.

Emmène l’essentiel dans ton sac-à-dos et enlève tous les équipements “au cas ou”.

Tu trouveras ici, une liste complète pour ton sac-à-dos, c’est exactement avec cela que j’ai marché pendant 65 jours sur le chemin de Compostelle.

Souvent, il est recommandé de voyager avec un sac-à-dos représentant 10% de son poids. Ce qui fait peu, mais c’est juste vital. J’ai vu trop de pèlerins renvoyer des affaires chez eux car le sac-à-dos était trop lourd (et bonjour, les frais supplémentaires).

Enlève tout le superflu, et pense surtout à avoir assez d’eau mais aussi des encas. Il est parfois difficile de se ravitailler, notamment sur certaines parties espagnoles.

Ou obtenir la crédentiale ?

La crédentiale, c’est ce qui permet au pèlerin d’accéder aux hébergements qu’ils lui sont réservés et ainsi de trouver des logements moins chers.

Mais, c’est aussi “la preuve” quand on arrive à Saint jacques de Compostelle pour obtenir La Compostella, que nous avons bien marché les 100 derniers kilomètres.

C’est surtout un excellent souvenir, que l’on garde des années avec soi.

La crédentiale vous sera demandée chaque soir, dans vos lieux d’hébergement, afin qu’elle soit tamponnée, attestant ainsi ton passage sur le chemin.

Il est également possible de tamponner sa crédentiale, dans les offices de tourismes, dans les bars et restaurants disposant d’un tampon, par exemple. 

La crédentiale s’obtient dans une association Jacquaire, la plus proche de chez vous, fera l’affaire.

Si tu débutes le chemin de Compostelle dans l’une des grandes villes traversées par le chemin, tu pourras trouver la crédentiale directement sur place.

En partant du Puy-en-Velay, je suis juste allée à l’association des pèlerins, et pour la somme de 5 euros, j’avais ma crédentiale.

saint jacques de compostelle comment faire
Ça descend

Comment se préparer à faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle : les ressources

Pour terminer ce guide sur comment faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle je voulais lister quelques ressources qui pourront être utiles

Livres

Immortelle randonnée de Ruffin, probablement le retour d’expérience le plus connu sur le chemin.

Le pèlerin de Compostelle de Coelho

En avant route d’Alix de Saint André.

Les livres à lire avant de faire le chemin de Saint jacques de Compostelle ou pendant, te transporteront, te motiveront et te boosteront à faire le premier pas

Guides pour faire le chemin de Saint Jacques de Compostelle

Et le plus connu, le Miam Miam Dodo, ses avantages ? Non seulement il répertorie toutes les étapes avec leurs difficultés, mais en plus, ils proposent une sélection d’hébergement.

Les topos guides ou encore les guides Michelin sont de belles références lorsqu’on marche sur le chemin de Compostelle.

Personnellement, je suis partie sans guide, je n’en voyais pas l’utilité et je n’en vois toujours pas. Cela alourdit le sac, tout le monde à un guide sur lui, c’est alors simple d’en prêter un le temps d’appeler un hébergement.

Et puisque tous les pèlerins voyagent avec les mêmes guides, les mêmes gîtes ou auberges de jeunesse sont référencées, et se retrouvent vite prises d’assaut.

Bref, le guide peut rassurer, mais c’est plus une charge qu’autre chose, un poids inutile, mort.

En revanche, je recommande à 100% la prochaine application entièrement gratuite.

Fais ton devis en 3 clics (sans engagement)

L’Application qu’il te faut

C’est celle de BUEN CAMINO. L’application te donne en direct ta position sur le chemin. C’est facile de savoir où tu en es, mais aussi d’être sûr de ne pas te tromper.

L’application permet en plus de planifier ses étapes en avance, avec les dénivelés, le nombre de kilomètres.

Et pour la partie espagnole, elle donne une grande liste d’hébergements, que tu peux appeler directement pour réserver.

Je me suis servie que de cette application tout au long des 65 jours de marche, et je ne le regrette pas une seconde. J’ai dû emprunter 3 fois un guide. 

J’étais bien heureuse de ne pas mettre encombrée, et surtout d’avoir l’esprit léger avec une seule et unique application

Les ressources du le blog

Les témoignages

Retrouve le témoignage de Jeanne, celui de Clara 

Les articles du blog

La liste du sac à dos

Pourquoi faire le chemin de Compostelle ?

Comment préparer le chemin de Compostelle ?

Les 7 prises de consciences sur Compostelle

Les différences entre le chemin français et espagnol

Si tu as aimé cet article alors donne lui 5 étoiles

Note moyenne 4.4 / 5. 22

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Mélanie

Bonjour aventurière et bienvenue, Sur ce média, j'accompagne les femmes à oser voyager seule, à s'émanciper, et à partir à la découverte d'elle-même à l'aide de contenus de qualités et pertinents ! Mélanie, 33 ans, originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. J'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine, l'Australie, les États-Unis d'Est en Ouest, ainsi qu'en Europe. En 2021, je deviens digital nomade, depuis je voyage la moitié de l'année

Laisser un commentaire