Le café des voyageurs #1 – Présentation

quebec

Le café des voyageurs, à la manière des rendez-vous littéraires hebdomadaires comme C’est lundi que lisez-vous ou le Throwback Thursday, est un rendez-vous créé pour partager nos publications, réunies autour d’un thème nouveau chaque semaine et de nous faire découvrir de nouveaux blogs. La récap des liens se fait sur le blog My wanderlust family.

  • Écrire le thème de la semaine et nous faire partager le lieu que vous souhaitez nous faire découvrir. À partir des trois amorces suivantes.

Cette semaine, je vous emmène…

J’ai choisi ce lieu car…

Et si tu ne devais choisir qu’une image pour décrire ce lieu ? Laquelle choisirais tu ?

  • Si votre choix porte sur un article déjà publié, c’est l’occasion pour vous de mettre un lien pour nous amener un peu plus loin dans votre univers

Merci pour cette belle initiative 🙂 Pour ce premier article, le thème retenu est « Présentation »

Cette semaine, je t’emmène… dans mon passé, mon présent et mon futur!

Qu’il est toujours difficile de se présenter que ce soit sur un blog et aussi lors d’une soirée.

D’ailleurs as-tu remarqué que la première question qui revient à chaque fois est « Et toi, tu fais quoi dans la vie? » Tout en espérant une réponse sur ton métier. Comme si ta vie se résume à ton métier.

Va, vis et deviens – Citation, extraite du film Éponyme, de Radu Mihaileanu

Il y a 4 ans maintenant, je t’aurai répondu fièrement, je suis cadre dans l’exploration pétrolière, je suis consultante pour la première entreprise de France. Et oui, j’étais fière. Je viens d’un milieu ouvrier et à l’aide de mes études en géologie, je me suis élevée socialement, comme on dit. Je fais partie des exceptions pour qui l’école aura permis cette ascension sociale!

J’avais alors une vie confortable de vraie parisienne. Tu sais la provinciale qui est plus parisienne qu’une parisienne mais qui pourtant vie en banlieue! Enfin je vivais à Rueil-Malmaison quand même faut pas déconner. Je travaillais à la défense, j’avais un salaire confortable, je m’épanouissais avec les rencontres, mes activités extra-professionnelles tels que le théâtre, la visite des musées ou les pique-niques en bord de Seine avec les amis.

Mais il me manquait quelque chose dans cette vie « parfaite ». Un vide dans le cœur que tu n’arrives pas à combler malgré toutes tes activités. Un sentiment de ne pas vivre sa vie pleinement, que tu es sur terre pour autre chose, que ce n’est pas ton chemin de vie.

Mon entreprise avait des difficultés économique et licenciait à tour de bras, je savais qu’un jour je serai dans la « charrette du licenciement » et que je serai au chômage pour la première fois dans ma vie après 4 ans de bons et loyaux services.

Il y a eu beaucoup de doutes, de remises en question, qu’est-ce que j’allai bien pouvoir faire après?

Et puis l’idée de voyager c’est installée, petit à petit. Au travail je passais du temps sur les blogs voyage, cela m’inspirait, me donnait de la motivation et l’envie de faire la même chose!

C’était décidé, moi aussi, je voulais explorer le monde et voir ses merveilles, vivre des expériences de dingue et rencontrer plein de monde, découvrir de nouvelles cultures, apprendre une nouvelle langue

Il y a eu environ un an et demi de préparation. Il fallait que je me fasse à l’idée, que j’enlève mes blocages et mes doutes. Faire des économies, avoir un itinéraire, savoir quoi mettre dans mon sac à dos, quels vaccins faire, faire une Bucket List des lieux que je voulais visiter bref préparer ce premier voyage dans les règles de l’art. Et aussi préparer mon entourage…. Gérer leurs peurs en plus des miennes.

Avant de partir seule, loin et longtemps, j’ai d’abord testé le voyage solo près de chez moi. Dans un premier temps je suis partie 10 jours sur les bord de Loire entre Orléans et Tours à pied avec mon sac à dos et une tente. Puis par la suite j’ai visité l’Italie du Nord durant 3 semaines. Ces expériences m’ont permis d’avoir davantage confiance en moi, de voir que je m’épanouissait à voyager seule. Cela confirmait mon intuition de départ que le monde m’attendait à bras ouvert 🙂

C’était donc partie pour un voyage solo en backpacking en Amérique latine. J’ai visité l’Argentine, le Chili et la Bolivie durant 8 mois. Je suis sortie des sentiers battus en dormant à de nombreuses reprises chez l’habitant en utilisant couchsurfing et en faisant plus de 6 000 km en stop. J’ai également fait de nombreux volontariats principalement dans des auberges de jeunesse. Je me suis rendu compte que je préfère voyager lentement.

Le retour en France n’a pas été très simple. J’étais devenue addict au voyage solo, aux sensations procurées et à cette envie profonde de vivre que cela apporte! Mais surtout à cette nouvelle liberté et à cette nouvelle confiance en toi, tu sais quand tu te dis que dans la vie tout est possible! Et qu’il faut juste OSER!

L’idée est rapidement venue de partie faire un Permis Vacances Travail (PVT) en Australie. Pour renflouer mon compte en banque, pour être toujours dans l’esprit de voyager lentement et de m’intégrer cette fois-ci à une culture.

Je suis partie 6 mois, j’ai principalement travaillé. Ma première expérience était dans un club gay de Perth puis dans un pub au fin fond du bush australien.

Malgré les paysages à couper le souffle, les kangourous, les rencontres faites sur place et l’argent économisé rapidement, je n’ai pas plus accroché que cela avec l’Australie et les australiens.

J’ai alors décidé, avec l’argent économisé, de partir aux U.S.A. Toujours seule avec mon backpack pour visiter les plus grandes villes. J’y suis restée deux mois allant de la côte Ouest (Los Angeles) à la côte Est (New York). J’ai traversé tout le pays en bus et train et je dormais dans les auberges de jeunesse.

En début d’année 2020, je me suis expatriée à Londres. Je voulais retenter l’aventure de l’expatriation. J’ai trouvé un travail et un logement en une semaine. C’était encore facile avant le COVID 19.

Aujourd’hui, j’envisage de travailler encore quelques mois sur Londres afin d’économiser assez pour mon futur voyage.

Je me prépare à (re)partir en 2021 sur la route de Saint Jacques de Compostelle, visiter quelques pays de l’Est de l’Europe puis j’aimerai faire le Transsibérien et visiter l’Asie du Sud Est. Je prépare, petit à petit, l’itinéraire, l’apprentissage quelques mots de russes ainsi que le budget.

Il y a un peu plus de trois ans, j’avais déjà un blog relatant les voyages que je vivais. L’idée de devenir Digital-Nomad me suit depuis plus de deux ans et demi et cette fois-ci j’ai envie de me lancer pour de vrai et de laisser du temps à ce nouveau blog d’exister et d’évoluer.

Les blogs voyages m’ont beaucoup inspiré et m’ont aidé à franchir le cap pour partir voyager seule. Et aujourd’hui, j’ai la même ambition pour mon blog. Faire en sorte qu’il aide le maximum de femmes à oser franchir le pas, à découvrir ce monde et à se découvrir elle-même.

Voilà un peu dans cet article qui j’étais, qui je suis et qui je veux devenir 🙂

Et si tu ne devais choisir qu’une image pour décrire ce lieu ? Laquelle choisirais tu ?

Une photo de moi un peu bronzée et de mon backpack prise à Grenoble entre deux bus pour me rendre à Turin 🙂

Pause café entre deux Flixbus à 6h du matin : destination l’Italie du Nord 🙂

Allons plus loin :

Publié par Mélanie

Je m'appelle Mélanie, j'ai 32 ans, je suis originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. Depuis, j'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine pendant 8 mois. J'ai travaillé 6 mois en Australie grâce au Permis Vacance Travail (PVT). J'ai également visité les grandes villes des Etats-Unis pendant deux mois. Je suis en ce moment en France ou je développe mon activité en ligne afin de devenir Digital-Nomad. Mes voyages en 2021 (si la situation le permet) seront de marcher jusqu’à Saint Jacques de Compostelle, de voyager avec le Transsibérien et de visiter (et pourquoi pas m'installer) en Asie du Sud Est. Dans ce blog, j'accompagne les femmes à oser vivre leurs rêves de voyage à l'aide de contenus de qualités.

6 commentaires sur « Le café des voyageurs #1 – Présentation »

  1. Waouh ! Quelle expérience !!! J’admire ton parcours. J’aurais aimé le faire mais comme toi, les craintes de mon entourage sont telles que ça aurait été très difficile. L’Amérique du Sud et Compostelle sont dans notre Bucket List depuis longtemps ! On espère pouvoir les réaliser bientôt en attendant on prend plaisir à te suivre.
    Belle semaine 😘

    1. Merci beaucoup 😊 Oui, l’entourage c’est très compliqué… Il leur faut le temps de se faire à l’idée. Personnellement, ils ne m’ont pas cru jusqu’à ce que je prenne mon billet aller pour Buenos Aires.
      J’espère que vous aurez l’occasion de vous rendre en Amérique latine, c’est juste magnifique. Et qui sait, on se croisera peut être sur Compostelle 😊 je compte partir en avril 2021
      En attendant, je prends également plaisir à te lire😉
      Bonne semaine 😽

  2. waouh, super voyageuse ! J’ai aussi pour projet pour 2021 de parcourir une partie du chemin de Saint Jacques de Compostelle avec une amie, peut-être qu’on s’y croisera 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :