LA raison de s’expatrier (enfin 9 raisons)
Photo by Julia Volk on Pexels.com

LA raison de s’expatrier (enfin 9 raisons)

La raison principale pour s’expatrier ? Voici les 9 bonnes raisons de s’expatrier.

Après avoir vécu une expérience d’expatriation en Australie avec un Permis Vacances Travail puis une expatriation à Londres en 2020. 

Je te donne mes 9 bonnes raisons de s’expatrier.

Notes : retrouve en fin d’articles les ressources pour t’accompagner dans ton expatriation.

1 S’expatrier pour apprendre ou approfondir une langue

Alors bien sûr, à moins de partir s’expatrier sur une des îles paradisiaques, dans les DOM-TOM en France, il va falloir apprendre ou approfondir l’apprentissage d’une langue.

Je pense notamment à l’anglais, qui reste la langue internationale. Mais aussi à l’espagnol, langue parlée dans de nombreux pays d’Amérique du Sud.

Surtout qui dit expatriation dit souvent travail. En tout cas, c’est de cette expatriation dont je vais te parler dans cet article.

Dans mon expérience personnelle, je me suis expatriée en Australie et au Royaume-Uni. J’ai principalement amélioré mon oreille. L’accent australien et anglais étant assez loin de l’accent américain.

L’accent américain est celui que j’ai l’habitude d’entendre via les séries et les films.

En Australie, il existe aussi beaucoup de ‘slug” ou argot en français. Des expressions typiques du pays à bien comprendre et intégrer pour bien communiquer.

A ton retour en France, tu pourras ajouter cette nouvelle compétence et expérience sur ton CV.

2 S’immerger dans une culture : La deuxième raison pour s’expatrier

En général, lorsqu’on souhaite s’expatrier, c’est pour une longue période. On pense généralement à 6 mois, voire un an, ou même parfois plus.

Le fait de vivre et travailler longtemps dans un pays me permet de m’immerger profondément dans sa culture, mais aussi dans son histoire.

Suite à mon voyage en mode backpack en Amérique du Sud, j’ai voulu m’immerger davantage dans une culture.

Ce premier voyage solo m’a permis de comprendre que je souhaitais voyager lentement, tout en découvrant en profondeur un pays, ses racines, son histoire, sa culture mais aussi sa façon de penser et de faire.

3 Rester longtemps dans un pays : une raison supplémentaire de s’expatrier

Si tu fais des démarches pour un VISA, en général tu auras envie de rester le temps de ton visa. Je pense au PVT qui sont des visas d’un an. 

Même si tu t’expatries en Europe, ou les démarches sont beaucoup plus simples, car il n’y en a pas. 

La sortie de ta zone de confort est assez grande pour te donner envie de rester longtemps dans le pays et ainsi de découvrir les diverses spécialités.

4 Voyager en travaillant

Et oui l’argent, c’est toujours le nerf de la guerre. Gagner sa vie en voyageant est une des bonnes raisons de s’expatrier.

M’expatrier me permet de voyager en travaillant, ou de travailler en voyageant. Ainsi je ne touche pas beaucoup à mes économies, je peux donc voyager plus longtemps.

Lors de ces deux expériences d’expatriations, j’ai peu voyagé dans le sens ou j’ai peu bougé géographiquement. 

Mais, si tu es habituée à me lire, tu sais que pour moi le voyage est associé à 4 mots : rencontres, partage, apprentissage et découverte. 

Ainsi je ne ressens plus vraiment le besoin de voyager loin pour être dépaysée mais je préfère adapter cet état d’esprit un peu partout. 

Que cela soit le temps d’un week-end à côté de chez moi ou pour mon expatriation dans un autre pays.

L’expatriation me permet de remplir à souhait ma façon de voyager, une raison de plus de tenter l’expérience.

5 Voir d’autre façon de travailler

Et de manager ou d’être managée. Un peu comme chaque entreprise en France à sa vision, son management. A l’étranger, c’est encore plus puissant. 

Par exemple, les Australiens sont réputés pour le côté chill sans prise de tête. J’ai pu tester et il y a du vrai dans cette affirmation.

J’ai beaucoup aimé l’Australie pour ce côté là. Comme pour le management qui était davantage fondé sur le travail en équipe que ce que j’avais pu vivre en France.

A Londres, j’ai pu expérimenter, une autre façon de travailler. Je pense par exemple au côté un peu plus tranquille aussi notamment dans le domaine de l’hotellerie/restauration. J’ai ressenti moins de stress qu’en France même en période de COVID

6 Rencontrer de nouvelles personnes : LA raison de s’expatrier

En sortant de ta zone de confort et en étant “étrangère” dans un autre pays, cela te force un peu à maximiser les rencontres. Que tu rencontres des français qui comme toi sont expatriés ou aussi des voyageurs, ou tout simplement d’autres expat’

Cela peut être le cas aussi si tu t’expatries dans une ville cosmopolite.

Le fait de sortir de sa routine, de son train-train quotidien m’a donné envie de rencontrer un maximum de personnes. C’est une chose que je fais beaucoup moins quand je suis en France, car j’y ai ma famille et mes amis.

Ainsi, quand je suis un week-end, j’en profite pour les voir. Mais à l’étranger et seule, une de façons de me divertir et de rencontrer des personnes et de créer des liens que je ne créerai pas en France car j’ai déjà assez de relations sociales.

7 Se rendre compte des avantages et désavantages de la France

Rien de tel qu’une expatriation pour se rendre compte des avantages de La France mais aussi des quelques petites choses ou on pourrait faire mieux, comme l’administration LOL.

Le premier avantage auquel je pense c’est le droit du travail, bien qu’il soit bien matraqué avec nos différents gouvernements.

Par le droit du travail, j’entends les congés payés, notre cotisation à la sécu, au chômage et à la retraite.

Le fait d’être prélevé tous les mois pour ses assurances, et le fait que le patron cotise aussi pour nous, nous donne une certaine liberté quand on se retrouve malheureusement au chômage.

En Australie, j’ai beaucoup aimé le fait d’être payé à la semaine. 

En effet, pas besoin d’attendre la fin du mois pour vivre décemment sans puiser sur nos économies. A l’époque, enfin en 2018 quoi, le prélèvement à la source n’était pas encore arrivé en France. C’était un des avantages de l’Australie

Et que ce soir mon expatriation en Australie ou au Royaume-Uni, j’ai beaucoup aimé la flexibilité du travail

8 S’ouvrir l’esprit : une raison pour s’expatrier auquel on ne pense pas toujours

Après avoir vécu quelques mois  à l’étranger, d’avoir tenté de comprendre comment marcher l’état, comment ler personnes nous manage, se rendre compte des avantages d’êtrefrançais

Bref, toutes les raisons que j’ai cité auparavant autour de l’expatriation, m’ont conduit à être davantage ouverte d’esprit.

Et aussi à avoir d’autres schémas de penser et d’action. Cela conduit aussi à l’empathie et à plus de bienveillance.

9 Se challenger

En effet, c’est une belle sortie de sa zone de confort. Entre tout ce qui concerne la préparation avec les VISAS, le déménagement, (sauf si comme moi tu n’as besoin que d’un backpack) la recherche d’un appartement et d’un job. L’ouverture d’un compte en banque, d’une ligne téléphonique ou encore maîtriser l’administration à l’étranger comme les impôts.

Avec mes deux expériences, j’ai maintenant davantage confiance en moi. J’ai aussi expérimenté d’autres métiers.

Aujourd’hui je peux dire sereinement que je peux trouver du travail assez facilement un peu partout dans le monde. Ainsi en lançant mon activité de digital nomade, je sais que si j’ai un ou deux mois difficiles je pourrai toujours me trouver un job alimentaire dans le pays ou je serai.

Cela me permet d’avoir plus d’opportunités. Si le marché du travail en France va mal, je sais que je suis capable de traverser la frontière pour trouver du travail

C’est, de mon point de vue, la meilleure raison de s’expatrier.

Les ressources pour t’accompagner dans l’expatriation

Pour finir, tu trouveras une liste complète de 101 choses à savoir avant de voyager que ce soit avant, pendant ou après. Cette liste s’applique très bien à l’expatriation.

Et bien sûr, si tu veux recevoir des conseils exclusifs, abonne-toi à “La Lettre™”. C’est le RDV hebdomadaire tous les mardis à 9h00, ou je divulgue conseils et astuces autour du voyage.

Rejoins déjà plus de 389 femmes conquises !

Je pense aussi au podcast de Kelly qui interview des femmes qui ont osé l’expatriation. Tu peux retrouver son podcast ici

Envie de tenter l’expérience de l’expatriation , Ou peut-être as tu déjà vécu à l’étranger ? Dis moi tout en commentaire de cet article 😉

Les qualités de la voyageuse solo

Quelles qualités a la voyageuse solo ? J’y réponds dans cet article avec l’aide de témoignages d’autres femmes ! Entre débrouillardise et passage à l’action…

woman on a flower field

Mon premier voyage solo : Les émotions !

Les émotions liées au premier voyage ou comment faire l’ascenseur émotionnel. Entre joie, peurs, doutes, anxiété et excitation !

Mélanie

Je m'appelle Mélanie, j'ai 33 ans, originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. J'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine pendant 8 mois. J'ai travaillé 6 mois en Australie, traversé les États-Unis d'Est en Ouest, vécu à Londres. En 2021, je deviens digital nomade, je visite les Açores, marche 2 mois sur le chemin de Compostelle et je vadrouille à travers l'Europe. Dans ce blog, j'accompagne les femmes à oser vivre leurs rêves de voyage solo à l'aide de contenus de qualités et pertinents !

Laisser un commentaire