Voyager seule en Grèce, l’avis d’Isa
Le voyage d'Isabelle en Grèce

Voyager seule en Grèce, l’avis d’Isa

5
(2)

Isabelle est partie voyager seule en Grèce. Elle te raconte son parcours, ses doutes, mais aussi son organisation.

Isa, te donne, en plus, d’excellents conseils pour oser voyager seule en Grèce ou ailleurs.

Découvre 40 conseils pour, à ton tour, voyager seule 🙂

Qui es-tu ? 😉

Je m’appelle Isabelle, j’ai 47 ans et depuis plusieurs années je m’intéresse au développement personnel, ce qui m’a permis de passer un cap.

 Je m’autorise désormais à faire de nouveaux choix, des choix pour moi. 

J’ai ainsi pu faire tout un travail sur moi-même et même si bien entendu il n’est pas terminé. J’ai pu quitter un poste qui ne me correspondait plus. Puis, je me suis lancée dans l’entrepreneuriat en tant que mentor & consultante en finances et à enfin voyager seule. 

Ce qui m’anime, c’est m’évader du quotidien, d’où la création d’Escape For Happiness, le nom commercial de ma petite entreprise.

Ton rapport aux voyages

Alors bien entendu, j’avais déjà voyagé seule par le passé en tant que maman solo. Mais ce n’était pas vraiment le cas pour moi car j’étais avec mes deux enfants. Pendant plus de 10 ans, je les ai emmenés à travers l’Europe pour visiter les capitales européennes mais également en Tunisie, au Maroc et en Turquie.

Mais ce 20 septembre 2021, j’ai sauté le pas de voyager seule en Grèce. J’ai visité pendant 10 jours dans 3 îles des Cyclades, en Grèce : Santorin, Paros et anti Paros.

Ce voyage en solo fut le début d’une nouvelle vie pour moi. Une vie où je m’autorise à faire des choses seule, rien que pour moi et sans culpabiliser.

Bon, le fait que mes enfants soient de jeunes adultes désormais, a dû jouer pour beaucoup 😉

Qu’est ce qui t’a motivé à voyager seule en Grèce  ?

Parce que je ne l’avais jamais fait, même si beaucoup de personnes m’avaient dit que si ! Et que j’avais été courageuse de partir chaque année avec mes enfants alors âgés de 5 et 10 ans.

Voyager a toujours été pour moi une récompense, une manière de sortir de ma zone de confort, me challenger et pouvoir me dire “Oui Isa ! Tu peux le faire !”

Quand je suis arrivée à Santorin, il y avait beaucoup de vent (normal pour cette zone géographique) et le commandant de bord nous avait d’ailleurs prévenus. 

Mais quand avant l’atterrissage, j’ai senti l’avion virer à droite, puis à gauche, puis à droite, puis à gauche… Je ne sais pas pourquoi je me suis dit “et si j’avais fait une connerie? Et si je mourais? Que deviendraient mes enfants?”. 

Et puis on a atterri sans problème et j’ai continué mon monologue intérieur. Et me suis rassurée toute seule “Mais non, Isa, tout va bien se passer, tu n’as pas à culpabiliser de partir seule”.

Oui, j’écoute souvent ma petite voix intérieure

Partir voyager seule en Grèce

Quelles étaient tes peurs avant de partir voyager seule en Grèce ?

Curieusement, je n’avais pas de peurs liées au fait que j’étais une femme. 

J’avais plus peur que les logements loués ne correspondent pas. Ou qu’il m’arrive quelque chose et que mes enfants ne me revoient jamais. 

J’avais également peur de m’ennuyer. J’étais tout de même partie pour 10 jours avec moi même sans même avoir essayé ne serait-ce qu’un week-end !

Quelles ont été les réactions de ton entourage?

Tout le monde a compris pour quelle raison j’en avais besoin. Cela faisait un an que j’avais quitté le salariat. Et que j’étais au démarrage de ma micro entreprise. Et j’étais épuisée. J’avais ce besoin de voyager seule, la Grèce était un bon départ.

Je n’ai donc eu que des encouragements à profiter et me déconnecter.

Cela faisait tellement d’années que mon meilleur ami me poussait à le faire et j’avais hâte de tout lui raconter à mon retour.

Finalement, il n’y avait que mon papa qui était anxieux et inquiet, mais c’est normal de la part de ses parents même quand on est devenus adultes

Comment as tu organisé ce voyage en solo ?

Alors pour moi, organiser un voyage et le financer, c’est ultra simple car je fais cela depuis des années. 

J’avais juste à me fixer sur les dates. Puis, réserver et faire mes différentes recherches sur Internet pour les endroits à visiter et les choses que j’allais faire sur place.

Comment as tu planifié ton budget ?

La gestion de mon budget étant bien rodée depuis toujours, je n’ai plus qu’à cliquer et me faire plaisir. Chacun de mes projets est prévu financièrement.

Du coup, j’ai tout dans ma tête et quand je réserve un voyage, je sais “inconsciemment” combien j’accepte de mettre pour chaque poste de dépense (logement, transport, nourriture, sorties etc.). Et finalement je reste toujours à peu près dans le même budget.

Selon les destinations, ce sera soit le logement qui sera plus coûteux, soit les transports, soit la nourriture. Donc je jongle entre les postes de dépenses

C’est d’ailleurs sur cette constatation que lorsque je me suis reconvertie fin 2020, mon entourage m’a conseillé de proposer d’aider les gens à organiser leurs voyages et dans la gestion de leur budget !

Les émotions avant de partir voyager seule en Grèce ?

Je suis une personne très émotive, donc il est clair que mon coeur battait la chamade pendant tout le trajet aller. Et quand j’ai posé ma valise le premier soir, j’ai versé ma petite larme. Ça y est ! J’y étais arrivée ! J’avais donc une petite pointe de fierté

Voyager seule, c’est finalement partir à sa rencontre. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de partir à l’autre bout du monde pour cela. Sortir de son train de vie quotidien, de son logement, de son environnement habituel peuvent déjà suffire à réaliser ce voyage en solo.

Une anecdote marrante    

Après avoir posé ma valise le premier soir, je suis vite allée me chercher de quoi dîner car la mini supérette fermait bientôt. 

Mais étant sous le coup du voyage et des émotions, j’ai mal compris les indications de mes hôtes et suis partie dans le mauvais sens. 

Je me suis retrouvée dans des rues sans éclairage, dans le noir, dans un endroit que je ne connaissais pas. 

Mon téléphone captait mal et je ne retrouvais pas mon chemin lol. 

Et dès que vous sortez des sentiers battus sur une île, vous vous retrouvez devant un paysage assez aride et pauvre, donc pas très rassurant. 

Mais ce n’est pas grave, je suis finalement revenue à mon point de départ, et j’ai pris les bonnes indications cette fois ci. 

Finalement, cette anecdote m’a bien fait rire.

voyager seule grece

Quels conseils donnerais-tu à une femme qui veut voyager seule, en Grèce ou ailleurs, mais qui a des peurs?

Ne pas faire comme moi et partir 10 jours d’un coup, mais tester déjà durant un week-end , puis durant quelques jours. 

Commencer par partir à 1 ou 2h de chez soi et augmenter progressivement la distance.. Et surtout, voyager léger avec le strict nécessaire et des vêtements pratiques.

De même, choisir pour les premières fois des lieux non “dangereux” pour les femmes seules. Et éviter de sortir seule tard le soir etc. Même si finalement, les peurs, ce sont nous qui nous les créons 😉

Personnellement, le soir, j’étais tellement fatiguée de ma marche de la journée que je n’avais pas trop envie de ressortir. 

J’allais juste profiter des magnifiques couchers de soleil, et je rapportais de quoi dîner simplement dans ma chambre.

Mes peurs sont parties dès le premier jour.

Quelles qualités ou état d’esprit faut-il selon toi pour oser voyager seule?

Avoir l’envie de voyager seule déjà. Que cela vienne de soi, sans rien s’imposer, et quel que soit l’âge que l’on a.

Ensuite, je dirais, être ouverte d’esprit pour partir à la rencontre des locaux et s’éloigner assez rapidement des zones les plus touristiques et qui sont bondées!

Par exemple, je n’ai vraiment pas apprécié la ville d’OIA. La ville que l’on voit partout sur les réseaux sociaux. 

Dans les rues, j’avais le sentiment de prendre la ligne 13 du métro parisien. Et nous étions encore en pleine crise sanitaire ! 

Le coucher de soleil n’était, en prime, pas aussi beau que ceux que j’ai pu admirer à Fira, la capitale de Santorin. 

Et puis à OIA, c’est surfait, que des gens apprêtés, des influenceuses ou instagrameuses qui se croient dans un magazine de mode… 

Bref, aucun intérêt et en plus on doit attendre qu’elles aient fini pour prendre nos photos. Et sans parler de tous ces logements avec baignoire-piscine les uns sur les autres, je ne vois pas où est le romantisme lol

Donc, je conseille vraiment de sortir des sentiers battus pour découvrir le pays ou la ville où l’on est.

J’ai parcouru les îles de Santorin et de Paros en long et en large et les paysages étaient tout simplement incroyables ! 

Je conseille donc de prendre de bonnes chaussures de marche et marcher… tout simplement

Qu’est ce que tu as aimé dans ce premier voyage en solo ? Qu’est ce qui fut le plus dur ?

J’ai tout adoré (sauf OIA bien entendu!). Le plus dur a été d’apprendre le décès de mon meilleur ami le lendemain de mon arrivée. 

Ce meilleur ami dont je parlais au début de l’interview qui m’avait tant incitée à réaliser ce voyage et à qui j’avais hâte de tout raconter !

Finalement, ce témoignage me permet d’une certaine façon de raconter les émotions que j’ai pu vivre et que je ne pourrais jamais lui raconter.

Quelles sont tes prochaines destinations?

Alors là, je n’arrive pas encore à me décider mais ce sera sûrement d’autres villes des Cyclades, le Portugal, et continuer la visite des capitales d’Europe. 

Pas forcément en solo, mais il y aura un prochain voyage en solo, c’est sûr !

Voyager seule en Grèce, ce que tu as appris

Comme je le disais plus haut, ce fut un voyage avec moi-même. Quand tu marches pendant des heures durant une dizaine de jours, tu as le temps de méditer et de te recentrer sur toi !

J’ai également pu partir à la découverte de certains locaux, et quel fossé avec les touristes !

Comme partout lorsque je voyage, je constate la surconsommation à tout va, le gâchis alimentaire, etc.

Souvent je me dis que j’aimerais réaliser un voyage humanitaire

En tout cas, ce voyage m’a rappelé tout le chemin parcouru depuis tant d’années et le fait que je suis dans la bonne direction. Comme on dit “les voyages forment la jeunesse” ! Personnellement, ils m’amènent plutôt à la sagesse 😉

Ou peut-on te retrouver? Te contacter ?

Via mon site : https://escapeforhappiness.fr

ou ma page instagram : https://www.instagram.com/escape.for.happiness/

Merci Mélanie de m’avoir permis de poser par écrit ce que je n’ai pas pu partager à mon meilleur ami et pour nous permettre de partager et transmettre tous nos conseils pour les femmes qui n’osent pas se lancer

Si toi aussi tu rêves de financer le voyage de tes rêves, alors contacte Isa, la pro des finances :

Tu as aimé cet article ?

Appuie sur un coeur pour voter

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote 2

Pas encore de vote, sois le premier

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Mélanie

Je m'appelle Mélanie, j'ai 33 ans, originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. J'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine pendant 8 mois. J'ai travaillé 6 mois en Australie, traversé les États-Unis d'Est en Ouest, vécu à Londres. En 2021, je deviens digital nomade, je visite les Açores, marche 2 mois sur le chemin de Compostelle et je vadrouille à travers l'Europe. Dans ce blog, j'accompagne les femmes à oser vivre leurs rêves de voyage solo à l'aide de contenus de qualités et pertinents !

Laisser un commentaire