Le Café des Voyageurs #9 – Forêt

quebec

Le café des voyageurs, à la manière des rendez-vous littéraires hebdomadaires comme C’est lundi que lisez-vous ou le Throwback Thursday, est un rendez-vous créé pour partager nos publications, réunies autour d’un thème nouveau chaque semaine et de nous faire découvrir de nouveaux blogs. La récap des liens se fait sur le blog My wanderlust family.

Écrire le thème de la semaine et nous faire partager le lieu que vous souhaitez nous faire découvrir. À partir des trois amorces suivantes.

Cette semaine, je vous emmène…

J’ai choisi ce lieu car…

Et si tu ne devais choisir qu’une image pour décrire ce lieu ? Laquelle choisirais tu ?

On se retrouve comme promis pour le dernier thème du mois de septembre (que le temps passe vite). Dans un mois, c’est Halloween et après c’est partie pour deux mois de pub pour Noël… Je me dis aussi qu’il ne me reste plus que 6 mois (c’est beaucoup trop long) avant de reprendre la route !

Cette semaine, je vous emmène à (re)voir un film

Je suis plutôt une fille bien citadine, je suis plutôt musée que forêt. Même si j’apprécie marcher dans la nature, en preuve mon premier voyage solo et le chemin de Compostelle que je m’apprête à faire (enfin dans 6 mois, si tout se passe bien avec le virus).

Je ne suis pas véhiculée, alors la forêt, ce n’est pas mon environnement. En revanche, quand j’ai lu le thème, il y a de cela un mois. J’ai une image qui m’est tout de suite venue en tête. Cette image est celle des premières minutes du film Wild.

Si tu ne connais pas, je t’invite à le regarder ou même à lire puisque le film est inspiré d’un livre inspiré lui-même de l’histoire vraie de Cheryl Strayed.

Le synopsys d’Allociné : Après plusieurs années d’errance, d’addiction et l’échec de son couple, Cheryl Strayed prend une décision radicale : elle tourne le dos à son passé et, sans aucune expérience, se lance dans un périple en solitaire de 1700 kilomètres, à pied, avec pour seule compagnie le souvenir de sa mère disparue… Cheryl va affronter ses plus grandes peurs, approcher ses limites, frôler la folie et découvrir sa force. Une femme qui essaye de se reconstruire et décide de faire une longue randonnée sur la côte ouest des Etats-Unis.

Un film qui parle beaucoup de dépassement de soi. Le film qui voit aussi le voyage comme une façon de guérir, comme un remède à nos démons, comme une façon de se découvrir ! Le film fonctionne avec beaucoup de flash-back ce qui nous permet de comprendre l’état d’esprit de Cheryl avant de partir dans son voyage solo et pourquoi elle est partie ? J’avoue qu’en lisant le synopsis, tu ne vois que la fuite comme raison à son voyage, mais c’est bien plus que ça, d’après moi.

Le film parle beaucoup de dépassement de soi. Ah oui, je ne t’ai pas dit : Elle part en randonnée sur le PCT ou Pacific Trail Coast. Une randonnée de plus de 4200 km allant de la frontière mexicaine à la frontière du Canada. Bref, le plus long sentier de randonnée balisé au monde qui traverse les rocheuses.

Donc, oui, gros dépassement de soi, surtout quand tu vois que la fille doit peser 45kg, faire 1m60 et se promener avec un sac à dos de plus de 20 kg. Bref, elle n’est pas du tout préparée à cette randonnée ni physiquement ni en matériels.

J’ai choisi ce lieu car

Ah oui, c’est vrai je te parle plus haut des premières minutes du film. Les premières secondes sont centrées sur des montagnes de forêts (tient ça tombe bien, ce n’est pas le thème de la semaine ?). On entend, au loin Cheryl qui souffle fort mais on ne la voit toujours pas.

Puis, on voit Cheryl de dos poser sa chaussure de randonnée à côté d’elle. Puis, un plan plus large, ou Cheryl est quasiment face à nous, on voit son gros backpack, qui à l’air de loin de peser une tonne, alors qu’elle enlève son autre chaussure. Il y a toujours ces collines de forêts en arrière-plan. Et vient un moment de grande souffrance, amplifié par la perte de quelque chose de vital en randonnée. Elle hurle de toutes ces forces dans ses collines d’arbres, flash-back sur les moments de sa vie. Et le film commence.

Certainement une des introductions de films qui m’a le plus marqué ! La preuve en lisant le mot forêt, c’est cette image qui est arrivé à mon esprit !

Et si tu ne devais choisir qu’une image pour décrire ce lieu ? Laquelle choisirais tu ?

Je te mets la bande-annonce du film pour que tu te fasses une meilleure idée. J’espère que cet article t’aura donné envie de le regarder ou de lire le livre ! Si tu décides de visionner le film, mets le en VO avec les sous-titres en français, cela te fera un peu pratiquer avant de repartir en voyage. Retrouve mes autres astuces pour progresser dans une langue dans cet article.

Wild – Bande-annonce- VOSTFR

On se retrouve la semaine prochaine pour le premier thème d’octobre 🙂

Les autres articles du Café des Voyageurs

quebec

Le Café des Voyageurs #9 – Forêt

Cette semaine, pour le rendez-vous hebdomadaire du café des voyageurs, viens découvrir le film Wild, un dépassement de soi à travers le voyage !

Publié par Mélanie

Je m'appelle Mélanie, j'ai 32 ans, je suis originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. Depuis, j'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine pendant 8 mois. J'ai travaillé 6 mois en Australie grâce au Permis Vacance Travail (PVT). J'ai également visité les grandes villes des Etats-Unis pendant deux mois. Je suis en ce moment en France ou je développe mon activité en ligne afin de devenir Digital-Nomad. Mes voyages en 2021 (si la situation le permet) seront de marcher jusqu’à Saint Jacques de Compostelle, de voyager avec le Transsibérien et de visiter (et pourquoi pas m'installer) en Asie du Sud Est. Dans ce blog, j'accompagne les femmes à oser vivre leurs rêves de voyage à l'aide de contenus de qualités.

3 commentaires sur « Le Café des Voyageurs #9 – Forêt »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :