Mon premier voyage solo : Les émotions !
Photo by Maksim Goncharenok on Pexels.com

Mon premier voyage solo : Les émotions !

Aucun doute que mon premier voyage m’aura procuré de nombreuses émotions différentes.

Entre les émotions de la préparation du premier voyage, les émotions pendant le voyage et les émotions de retour en voyage…

C’est l’ascenseur émotionnel !

Avec le temps et mes différents voyages, les émotions sont similaires mais s’atténuent, que ces émotions soient positives ou négatives. Le voyage fait maintenant partie de ma vie et j’ai appris à gérer ses émotions

Je vais appréhender les émotions de mon premier voyage loin, c’était en Amérique du Sud en 2017.

C’était pour moi un vrai challenge, rempli d’émotions et de sensations que je vivais pour certaines pour la première fois !

Les émotions avant le premier voyage solo

Et qu’elles sont nombreuses ses émotions avant le voyage, entre les peurs, l’excitation, les doutes, la culpabilité de laisser ses proches derrière, la joie de se projeter et d’imaginer son futur voyage,…

La projection du premier voyage

C’est sûrement le moment, ou je ressens le plus de joie avant de voyager. La phase de projection ou je détermine les lieux que je veux visiter, les pays, les immanquables. Cela me procure du bonheur et une certaine sérénité. 

C’est un peu la phase ou je rêve… Même s’il faut par la suite revenir à la réalité pour bien me préparer entre les papiers, les démarches administratives, l’annoncer à mes proches…

L’annonce aux proches

Un moment délicat, auquel je consacre un article entier ici. Il y a ceux avec qui s’est facile. Ceux avec qui on sait davantage que cela se passera bien ! Puis, il y a les autres ! Ceux qui vont essayer de nous décourager, de nous culpabiliser, de nous faire passer pour fous !

Annoncer à ses proches me demande à chaque fois un grand contrôle. J’ai appris avec le temps à analyser leurs réactions et la mienne. J’ai compris qu’il ne faisait que projeter leurs peurs.

Mais je passe quand même par toutes sortes d’émotions, un peu de fierté à partir voyager autour du monde, de l’angoisse face à leurs réactions et des peurs au moment de l’annonce.

J’ai les mains moites, le cœur qui bat un peu plus vite, et je bafouille pour certaines personnes qui me sont proches dont je sais que la réaction sera négative !

WHAT ?

La réservation du billet d’avion

Ce moment est toujours délicat, c’est un mélange de beaucoup de choses. Je ressens une certaine excitation mais aussi une forme d’angoisse.

Je vérifie 2645 fois si c’est bien le bon jour, le bon aéroport, le vol le moins cher.

Puis je vérifie 1352 fois si j’ai bien rentré le bon code de ma carte bleue…

Entre temps la page à eu le temps de se rafraîchir ou de me dire “Vous avez dépassé la limite de temps” veuillez tout recommencer !

A ce moment-là je rentre en panique. 

Il faut tout refaire ! 

Je commence à voir perler des gouttes de sueur sur mon front !

Puis d’un coup d’un seul, j’entends ma petite voix qui me dit “Mais qu’est ce que je fais ?”

Heureusement, cela dure une fraction de seconde !

Je bois un grand verre d’eau, je me pose, je me calme

Et je recommence !

Ça y est le vol est booké, danse de la joie pendant 5 bonnes minutes (en vrai ça dure une heure ^^)! 

Et apéro pour fêter ça !

Danse de la victoire !

Les émotions un mois avant le grand départ

Cette période engendre un peu de stress, concernant les préparatifs. C’est ma dernière ligne droite pour tout préparer, pour que tout soit prêt avant. Il y a du stress à gérer. La peur d’oublier quelque chose, l’angoisse de laisser quelque chose d’important de côté !

Et il y a la joie des papiers (assurance, banque, …;)

Heureusement, à force de voyager, la préparation me prend beaucoup moins, de temps, beaucoup moins, d’énergie, et beaucoup moins de charge mentale !

Une semaine avant le premier voyage 

Une semaine avant de voyager mes émotions sont aussi multiples, de la joie, aux doutes, à toutes les peurs qui ressortent

C’est aussi un moment symbolique. En effet, je commence à compter le nombre de dodos qui me restent ! 7 dodos, 6 dodos, 3 dodos, mon dernier dodo (qui est bien souvent une nuit agitée)

Je fais les dernières vérifications de check-list et autres to-do list pour essayer de me rassurer. Je lis les derniers témoignages pour être plus sereine, je fais de la visualisation (ou projection) sur mes premiers jours de voyage.

J-1

Stresssss ! 

Je fais mon sac toujours au dernier moment, je vérifie dix fois ma checklist, je regarde si j’ai bien tout mis. Je fais le tour pour voir s’il ne manque rien.

Je regarde ensuite le trajet de chez moi à la gare, les heures de bus, de tram, de trains, d’avions…

L’itinéraire entre chez moi et mon lieu de destination finale est extrêmement bien déterminé. C’est sûrement une façon de me rassurer (rassure moi, tu fais pareil ?)

Un peu de stress ?

Les émotions pendant mon premier voyage

Jour J

Les pleurs, les doutes et la sérénité.

Les pleurs sur le pas de la porte (au moment des dernières embrassades). Je me rappelle me dire en pleurant “Merde j’ai oublié mes lunettes de soleil”

Les doutes en attendant mon bus : “mais bordel, qu’est ce que tu fous ?” “Pourquoi tu fais cela ? “ Tu es sûre que c’est la bonne chose à faire ?”. Ces questions sont systématiques et à chacun de mes départs je les retrouve.

Même si avec le temps, je sais que cela va bien se passer. J’ai toujours cette phase de doute en attendant mon bus, avec mon sac-à-dos sur le dos !

Heureusement, cela ne dure pas longtemps…

La sortie de la zone de confort, demande à mon cerveau de s’adapter à un nouveau rythme (alors que lui aime bien sa routine de “feignant”) d’où le fait qu’il essaie de me dissuader jusqu’au bout de sortir de ma zone de confort !

Pour me sentir mieux, je prends de profondes inspirations pour calmer mon état d’anxiété provoqué par ces doutes !

Et enfin vient la sérénité (souvent quand je prends le train ou le bus), un sentiment puissant de plénitude qui m’envahit. Comme si mon esprit (ma petite voix) me disait enfin tu m’a écouté !

Ma première semaine d’adaptation

Ça y est je suis arrivée, il faut maintenant s’adapter assez rapidement à cette nouvelle culture afin de faire partie de la masse !

La première semaine est toujours délicate pour moi. Il y a beaucoup de changement :

Le décalage horaire,

Un changement de rythme,

Tout est nouveau

La première semaine est souvent fatigante (d’ailleurs maintenant je reserve toujours ma première semaine dans une belle auberge de jeunesse afin de me laisser le temps de me remettre de toutes ces émotions)

Je vis pleinement les émotions de ce premier voyage

Une fois passé la première semaine, je me sens plus adaptée, j’ai pris mes marques, mes repères.

Je profite enfin pleinement du voyage qui s’annonce palpitant.

Plus le temps passe, plus je me sens à l’aise, plus je sors des sentiers battus.

J’apprends à me découvrir, à expérimenter de nouvelles choses, 

C’est des moments de bonheur à l’état pur, une liberté intense et immense et une grande sensation que tout est possible !

Je suis enfin moi-même, je vis le moment présent, je suis heureuse

Les émotions du retour du premier voyage

TADA ! C’est le drame ! Pourquoi faut-il rentrer ? 

Je consacre un article entier sur les émotions du retour ici

Alors, c’est les pleurs de tout quitter,

La joie de rentrer,

Le bonheur de se projeter dans une soirée avec les amis, de retrouver la famille, de retrouver son lit et son intimité…

Puis le temps passe et je repars dans un ascenseur émotionnel, dans une spirale négative, avant de rebondir

Je te raconte tout ça en détail ici

Pour aller plus loin, voici un article qui regroupe les 101 choses que j’aurai aimé savoir avant mon premier voyage solo

A ton tour 🙂 Raconte moi les émotions de ton premier voyage solo ? Si tu en es aux préparatifs, je veux tout savoir en commentaire 🙂

Les qualités de la voyageuse solo

Quelles qualités a la voyageuse solo ? J’y réponds dans cet article avec l’aide de témoignages d’autres femmes ! Entre débrouillardise et passage à l’action…

Mélanie

Bonjour et bienvenue sur ce blog :) Je m'appelle Mélanie, j'ai 32 ans, je suis originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. Dans ce blog, j'accompagne les femmes à oser vivre leurs rêves de voyage solo à travers des conseils provenant de ma propre expérience et par des témoignages de femmes qui ont osé !

Laisser un commentaire