Randonnée débutant : 21 conseils pratiques

Randonnée débutant : 21 conseils pratiques

5
(1)

Randonnée débutant : Tu envisages de randonner pour la première fois ? Mais tu ne sais pas par où commencer ? Voici une liste de 21 conseils pour la randonnée pour un débutant !

C’est une liste de conseils pratiques que j’aurais aimée obtenir avant ma première randonnée itinérante sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle ainsi que sur le GR34, encore appelé le sentier des douaniers.

Je me considère encore comme débutante concernant la randonnée, malgré les 2000 km parcourus en total itinérance. 

Pourquoi ?

Car j’apprends à chaque fois, à chaque fois que je remets le sac à dos, et les chaussures de rando ! J’apprends ! Au contact des autres randonneurs plus chevronnés, à travers mes diverses expériences de randonnée à travers la France !

Randonner c’est avant tout sortir de sa zone de confort, explorer, découvrir, rencontrer (selon la randonnée choisie) beaucoup de randonneurs ou pèlerins.

Sans plus attendre, voici la liste de 21 conseils pour la randonnée pour débutant.

Randonnée pour débutant : la préparation

Le matériel

Et il y aurait beaucoup de choses à dire sur le matériel… Je te partage 3 conseils essentiels à ce sujet

1/ Voyage léger

Si tu as un conseil à retenir de toute cette liste, c’est bien celui-ci. Le poids de ton sac à dos détermine en grande partie la réussite, la qualité de ta randonnée en itinérant.

Tu vas littéralement porter ta maison pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines.

D’ailleurs sur le chemin de Compostelle, l’une des premières questions qu’on te pose, c’est le poids de ton sac à dos, puis souvent ta destination. La réponse à la première question détermine souvent “la possibilité” d’atteindre le point final.

D’ailleurs nombreux sont les pèlerins à renvoyer du matériel par la poste… Ou carrément le laisser à l’abandon ou dans des gîtes.

Il est recommandé de voyager avec un sac à dos représentant 10% de son poids maximum. Ainsi, si tu pèses 70 kilos, le poids du sac à dos idéal est de 7 kilos.

Je te laisse en exemple, la liste de mon sac-à-dos pour le chemin de Compostelle, afin de te donner une idée plus précise.

2/ Bien choisir son sac à dos

D’une part, certains sac-à-dos à vide pèsent plus de 2 kilos… Je te conseille de choisir un sac à dos léger.

Je recommande également de prendre un petit sac-à-dos afin d’éviter le phénomène « tiroir ». Le phénomène tiroir est que plus un tiroir (fonctionne aussi avec un placard, un sac-à-main,…) est grand, plus on en entasse. Il faut bien comprendre que l’humain a horreur du vide ! Plus il y a de la place, plus il “s’encombre”

Il faut également choisir le sac-à-dos en fonction de sa morphologie : poids + taille. Il existe plusieurs tailles de sac-à-dos du S au L.

Le meilleur moyen est de tester le sac-à-dos en amont… Dans un magasin sportif et d’y ajouter des poids qui mettent souvent à disposition.

Ce qui nous emmène au prochain conseil pour effectuer une bonne randonnée quand on est débutant

randonnée débutant

3/ Teste ton matériel avant de partir

Que cela soit le sac-à-dos que nous venons d’évoquer, ses chaussures de rando, ou son matériel de tente… L’idéal est de tout tester avant en “condition réelle »

Si on prend l’exemple de la première fois que je suis partie en randonnée avec une tente… J’ai d’abord planter ma tente dans le jardin de ma grand-mère avant de sauter dans le grand bain.

Et j’ai bien eu raison, car il m’aura fallu 1h20 pour la monter… Alors, je n’imagine même pas, une fois arrivée au camping, après 20 kilomètres de marche, monter la tente, avec une grande difficulté devant le regard de tout le monde…

D’ailleurs, j’ai rencontré une randonneuse, avec la même tente que moi, sauf qu’elle ne savait pas la monter… Résultat ? Elle dormait dans les salles communes des campings, car chaque matin, elle se réveillait avec la tente effondrée sur elle.

C’est aussi le cas pour les chaussures afin d’éviter les ampoules, mais aussi tout ton autre matériel…

Ce qui nous amène au point suivant !

Le physique pour randonnée quand on est débutant

Des questions légitimes qui reviennent souvent… Comment se préparer physiquement avec sa première randonnée comme débutant ? Quoi faire avant de se lancer pour de bon.

randonnée première fois

4/ Randonnée à la journée

Une excellente occasion de tester tout son matériel en amont : les vêtements, mais aussi le réchaud (si tu décides de randonnée en total autonomie dès le début)

Mais également de s’habituer à marcher avec un sac-à-dos sur le dos.

J’ai fait l’erreur de marcher tous les jours plusieurs mois, avant mon départ sur le chemin de Compostelle sans mon vrai sac-à-dos sur le dos est ce ne fut pas une bonne idée.

Marcher avec ou sans son sac-à-dos fait une grande différence, rien qu’en termes de temps. Compte une moyenne de 4km/h avec ton sac-à-dos, contre une moyenne de 5 sans sac-à-dos.

Mais aussi en termes d’effort, tu n’abordes pas les dénivelés positifs ou négatifs avec ou sans ton sac-à-dos. D’ailleurs ton point d’équilibre se trouve modifié lorsque tu marches avec un sac-à-dos.

Une anecdote marrante à ce sujet ? Lors de ma première randonnée, j’ai voulu photographier un escargot, je me suis alors accroupie, puis je suis tombée à la renverse sous l’effet du poids de mon sac-à-dos

5/ Randonnée sur un week-end quand on est débutant 

La randonnée sur un week-end sera utile surtout si tu souhaites randonner avec une tente. Il est idéal de passer au moins une nuit dans sa tente, afin encore une fois de la tester. Et de voir s’il n’y aurait pas quelques défauts en termes de couture, par exemple. Mais aussi pour la condensation. 

Cela sera aussi l’occasion de tester ton matelas et ton duvet, ainsi que ton réchaud, si tu en prends un

débutant randonnée

6/ Ne pas trop se prendre la tête et écouter son corps

Si tu le remarques, les deux derniers conseils pour randonner quand on est débutant, sont surtout prétexte à tester ton matériel de randonnée.

Je ne pense pas qu’il faille une condition exceptionnelle pour marcher. Après tout, il s’agit de mettre un pied devant l’autre.

Si tu as la santé, alors tout ira bien ! 

Peu importe le nombre de kilomètres et la vitesse à laquelle tu marches. L’essentiel est d’écouter son corps et ne pas forcer (surtout dans les premiers jours)

Pour la plupart d’entre nous, nous sommes assis toute la journée, dans la voiture ou les transports, au bureau, chez soi devant Netflix… Notre corps, lors de la randonnée, se met littéralement en marche, en mouvement, debout !

Je suis toujours étonnée, surprise, par la capacité de mon corps à marcher des kilomètres et des kilomètres chaque jour pendant plusieurs jours, alors que je ne fais aucun sport le reste de l’année, et que mon métier consiste à rester derrière un PC.

Alors ne te prends pas trop la tête à ce sujet… Tu vas tester tes limites en conditions réelles assez vite.

« Pour se mettre en marche, il suffit d’avoir 5% de réponses à ses questions. Les 95 % restantes viennent le long du chemin. Ceux qui veulent 100% de réponses avant de partir restent sur place. »

Mike Horn

Le coût d’une randonnée

7/ Estimer ses dépenses journalières

Le coût sera différent selon ton mode de randonnée. Et, le coût du logement détermine en grande partie ton coût journalier, puisque c’est souvent la première dépense lors d’une randonnée.

Ainsi, si tu loges dans des gîtes d’étapes, ou encore des auberges de jeunesse, en camping, ou en bivouac, le coût ne sera pas le même.

Le coût dépend également de ce que tu manges, et ou manges-tu. Si tu décides d’être au restaurant tous les jours, de prendre la demi-pension, ou encore de faire ton café avec un réchaud ou bien de le commander tous les matins au premier bar que tu croises avec un pain au chocolat. 

Découvre un peu plus loin dans l’article, l’exemple de mes dépenses, sur deux chemins différents (le chemin de Compostelle et le sentier des douaniers)

Je t’invite également à consulter ce guide complet sur comment économiser avant de partir en voyage

8/ Ne pas oublier les à côtés

Ce fut une des erreurs sur le chemin de Compostelle. Je n’avais pas pris en compte les arrêts à la pharmacie pour l’achat d’anti ampoule, de crème massante et apaisante, d’anti moustique, d’anti-inflammatoire.

Je n’avais pas non plus mesuré le coût d’un café con leche, ou encore le cout des nombreuses bières et verres de vin prit sur le chemin

Même si je fais attention à ce que je dépense, je me fais toujours plaisir lors de mes randonnées. Le café du matin est primordial, tout comme la bière de fin d’étape… Sans compter les quelques restaurants où j’ai mangé lors de mes différentes randonnées.

9/ S’assurer dans certains cas

Au moins, vérifier ce que l’assurance de notre carte bleue, de notre mutuelle nous couvre… Je pense notamment au GR plus “dur”” comme le GR20 en Corse, le GR10 dans les Pyrénées…

Mais une entorse, un problème au genou… Ça n’arrive pas qu’aux autres !

Sans compter que si tu randonnes à l’étranger, le mieux est de partir avec une bonne assurance voyage, je te recommande personnellement GObyAVA que j’utilise depuis mon voyage en Australie en 2018. Tu peux accèder à -5% avec le code OSE

Avant de partir assure-toi d’être bien couvert !

10/ L’achat du matériel de randonnée

Et OUI… J’ai parlé de randonnée léger… Cela implique souvent l’achat de matériel léger, qui est lui souvent plus cher !

Surtout si c’est ta première randonnée, il te faudra tout acheter d’un cout !

Et la note peut vite grimper !

En fonction de tes moyens, peut-être est-il judicieux de mettre le paquet en termes de budget sur quelques articles, puis de compléter cette liste au fur et à mesure, surtout si tu n’es pas certain que tu randonneras régulièrement

Décathlon propose d’ailleurs de prêter une tente, cela peut être bien pour débuter

Lors de mon premier voyage en mode tente, j’ai dépensé pour 300 euros, avec l’achat d’une tente, d’un matelas d’un tapis de sol, et de nouvelles chaussures de randonnée.

11/ Le trajet aller/retour

A moins de décider de partir de chez soi et de revenir chez soi, il faudra bien se rendre au point de départ, et repartir du point d’arrivée.

Cela fait ainsi une dépense supplémentaire. 

12/ Combien ça me coûte ?

Sur le chemin de Compostelle, ou j’ai dormi en gîte d’étapes, dans les auberges de pèlerins, et dans quelques donativos.

Je me faisais aussi plaisir avec la traditionnelle bière de fin d’étape, et le café du matin, j’ai eu un cout journalier de 50 euros.

Découvre un article complet sur le budget du chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Lors de ma randonnée sur le sentier des douaniers, alors que j’ai principalement dormi dans les bivouacs, mon coût journalier est de 33 euros

voyager pas cher comment faire
Voyager deux mois sur le chemin de Compostelle

L’itinéraire

Découvre 3 conseils pour bien préparer et choisir son itinéraire de randonnée pour débutant

13/ Choisir son GR

Voici que vient le moment de choisir son itinéraire de randonnée pour débutant. Les GR sont des Grands sentiers de Randonnée. Ils sont balisés par la Fédération Française de Randonnée.

Puisqu’ils sont balisés, il est difficile “de se perdre”. En France, il y a plus de 60 000 km de sentiers balisés, bref, il y a de quoi faire.

Pour débuter, je préconise un GR fréquenté par les randonneurs. Cela permet de trouver de nombreux gîtes d’étapes, des cafés ouverts le matin et parfois des menus adaptés sur le chemin (notamment pour Compostelle)

Les plus connus sont le GR20 en Corse, le GR65 (un des chemins de Compostelle) du Puy en Velay jusqu’à Saint Jean Pied de Port, le GR70 qui correspond au célèbre chemin de Stevenson.

Choisis peut-être pour la première fois, un chemin de randonnée, avec peu de dénivelé. Je trouve personnellement que le GR65 se prête tout à fait à un débutant pour sa première randonnée.

14/ Ne pas être trop organisé

J’ai vu tellement de randonneurs ou de pèlerins avoir tout organisé des mois à l’avance, avec notamment la réservation de tous leurs hébergements parfois pour un mois…

Je trouve que c’est une erreur, car lors de ta première randonnée, il peut se passer beaucoup de choses… Vrai pour toutes les randonnées d’ailleurs

Une blessure, une ampoule, une rencontre, … Quelque chose qui te demande de ralentir le pas !

Jusqu’à présent, je réserve la veille pour le lendemain, lorsque je planifie l’étape du lendemain, en fonction de ma forme, de mon ressenti, des rencontres.

Je n’ai jamais eu de problème d’hébergement sur un chemin de randonnée.

15/ Combien de kilomètres par jour

La réponse sera propre à chacun. Je recommande de commencer par peu de kilomètres afin d’allonger le nombre par la suite, quand le corps se sera habitué à marcher.

On peut compter autour de 20 kilomètres pour les premiers jours, et en fonction de son ressenti, augmenter le nombre de kilomètres.

Randonnée pour débutant : lors de la marche

16/ Avoir assez d’eau sur soi

Je suis partie les deux fois avec une gourde d’un litre… Je dois avouer que ce n’est pas assez, compte au moins deux litres.

Parfois plus, s’il y a peu de ravitaillement en eau sur ton parcours

17/ Vérifier les points de ravitaillements

Tu peux aisément trouver de l’eau dans les cimetières, dans les WC publics (souvent à proximité des mairies des villages), demander dans un bar, sonnez chez l’habitant.

L’idéal est de repérer la veille pour le lendemain, les points d’eau que tu es susceptible de croiser : un village ? Une grande ville ? 

18/ Ou manger ?

L’idéal est d’avoir un ou deux repas dans son sac à dos… Du pain et du pâté peuvent suffire, ou encore des fruits secs, cela sera fonction des goûts de chacun

Il est facile de se ravitailler dans les épiceries que tu croiseras sur ta route

19/ Ou dormir ?

En gîte d’étape, camping (parfois accessible même aux personnes sans tente), bivouac, chez l’habitant

20/ Faire des pauses

J’en parle car ce fut une de mes plus graves erreurs sur le chemin de Compostelle… Ne pas faire de pause de toute la journée… Mon corps s’est vite épuisé ! J’ai du m’arrêter une journée pour cause de blessure

21/ Enlever ou pas ses chaussures

La question ou tu te demandes ce qu’elle fait la… C’est une question qu’on se pose entre randonneurs, et il y a deux équipes… Ceux qui retirent leurs chaussures et les autres…

J’enlève toujours mes chaussures au moment du déjeuner, cela me fait un bien fou lorsque je redémarre

22/ L’application utile pour toute randonnée pour débutant : conseil BONUS

Si je dois recommander qu’une seule application, c’est GEOPORTAIL. C’est gratuit ! Tu pourras suivre le tracé, regarder les points d’eaux, villages et ravitaillement que tu traverses

Dis-moi en commentaire, si tu as encore des questions pour ta première randonnée en tant que débutant.

Tu as aimé cet article ?

Appuie sur un coeur pour voter

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote 1

Pas encore de vote, sois le premier

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Mélanie

Je m'appelle Mélanie, j'ai 33 ans, originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. J'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine pendant 8 mois. J'ai travaillé 6 mois en Australie, traversé les États-Unis d'Est en Ouest, vécu à Londres. En 2021, je deviens digital nomade, je visite les Açores, marche 2 mois sur le chemin de Compostelle et je vadrouille à travers l'Europe. Dans ce blog, j'accompagne les femmes à oser vivre leurs rêves de voyage solo à l'aide de contenus de qualités et pertinents !

Laisser un commentaire