Mai Lo te raconte ses trois années en Australie

Après le témoignage de Laura et de Geneviève, aujourd’hui je suis contente de te présenter le parcours de Mai Lo en Australie. Je t’ai déjà parlé d’elle dans l’article des podcasts voyage. D’ailleurs Mai Lo m’a récemment interviewé sur mon parcours en Australie 🙂

Contrairement à moi, Mai Lo a surkiffé l’Australie, elle y est restée trois ans et elle a monté son entreprise là bas ! Elle nous raconte tout !

Attention, l’article pourrait te faire hurler de rire 😉 A ne pas lire au bureau…

Tu as décidé de partir seule faire tes études à Brisbane (Australie), peux-tu nous en dire plus sur tes motivations à partir ?

Hello Mélanie ! Déjà merci beaucoup de m’avoir invitée à témoigner sur ton blog, je suis très heureuse de pouvoir partager mon expérience en Australie.

En 2014, j’ai terminé Major de promo de ma licence de communication, j’étais en stage chez Havas, la plus grosse agence de pub du monde. J’étais au max de ma life. J’ai postulé pour la plus grande école de communication de France. C’était mon rêve d’y entrer. J’ai travaillé très dur pour passer les concours.

Et là. Le rêve s’écroule. Je suis recalée. A L’ORAL EN PLUS, là où je me sentais le plus à l’aise.

Allez, bye bye petite Mai Lo, range tes rêves et redescends sur Terre.

Après quelques semaines de dépression totale, j’ai décidé d’activer mon plan B: L’Australie (j’avoue qu’il y a pire comme plan B).

Je me suis dit : “Quitte à ne pas être dans l’école de mes rêves, autant partir dans une destination de rêve”.

J’ai regardé les programmes des universités, et je suis tombée sur le Master Business & Marketing de University of Queensland.

BINGO j’achète mon billet.

Mai Lo à la fac
Mai Lo à la fac de Brisbane !
 Quelles étaient tes craintes ? Peurs ?

Je ne me rendais pas totalement compte du fait de partir si loin. Je me rappelle d’une soirée à un KFC (lol) avec une copine. Elle m’avait dit “Franchement t’as trop de courage de partir à l’autre bout du monde seule. Moi je ne pourrais jamais faire ça”. Et moi j’ai répondu toute naïvement “Ah bon, pourquoi ?”

Cette question révèle bien mon état d’esprit du moment : Sereine la meuf. Et un peu inconsciente de ce qui allait lui arriver.

Aussi, je suis passée par une agence d’éducation qui a su répondre à mes questions et me rassurer sur les doutes que j’ai pu avoir. C’est un vrai atout de pouvoir partir accompagné(e).

Comment a réagi ton entourage lorsque tu leur a annoncé que tu partais faire tes études si loin ?

Mes parents ont pleuré, ils ont un peu essayé de m’en dissuader. Ma mère essayait de trouver plein d’autres écoles de communication qui pourraient me plaire en France pour que je reste.

Un jour j’ai dit à ma mère “Bon écoute. Mon projet c’est de partir en Australie, OK ? Alors arrête de chercher midi à 14H et au lieu de chercher 30000 bachelors dans des écoles dont je me fous royalement, aide moi dans le projet qui me tient vraiment à cœur” 2 jours plus tard elle avait pris RDV avec l’agence d’éducation qui m’a aidée à partir.

Les mamans faut un peu les secouer parfois, mais comme elles t’aiment plus que tout, elles seront toujours de ton côté pour t’aider à faire ce que toi, tu veux faire.

Quel était ton niveau d’anglais avant de partir ?

J’étais 1ère de ma classe en anglais. J’étais convaincue que je n’étais pas loin d’être bilingue. Hop Hop Hop l’agent de sécurité de l’aéroport de Brisbane m’a vite remis à ma place. Je suis arrivée, il m’a dit :

-“G’day Mate, how you doin’ ?”

J’ai compris :

-“Gdfhagys, hozfhcyv ?”

Autant te dire que j’ai fini par prendre des cours d’anglais dans une école.

sydney opéra
Devant l’opéra de Sydney
Comment se sont passés les préparatifs ?

Je ne me suis pas assez renseignée avant de partir. A l’époque il n’y avait pas vraiment de blog ou de chaînes Youtube sur le sujet. La seule source d’informations sur laquelle je me reposais c’était cette agence d’éducation.

Du coup j’ai eu bien des surprises en arrivant…

J’étais persuadée que Brisbane était sur la côte, que j’habiterai les pieds dans le sable. Et bien non, la plage la plus proche de Brisbane est quand même à 30 minutes de voiture !

J’ai aussi pu faire toutes les erreurs possibles et imaginables à mon arrivée : je suis allée dans une banque peu pratique, j’ai pris un forfait téléphone chez un opérateur qui ne captait nul part, j’ai retiré des dollars australiens avec ma CB française (bonjour les frais bancaires), j’ai même fait envoyer de France, par le bateau, ma chaîne Hi-fi. NON MAIS N’IMPORTE QUOI !

Difficile de croire qu’aujourd’hui, mon métier c’est d’aider les Français à partir en Australie. Mais finalement c’est bien grâce à ces expériences que je suis bien placée pour dire quoi faire et ne pas faire à ceux qui veulent faire un PVT ou des études en Australie.

Mai lo is in Oz
Pour être accompagnée pour ton PVT en Australie
Quelles qualités faut-il selon toi pour oser partir seule ?

Un peu de courage, d’insouciance, un côté aventurier, un peu de sérieux, et de masochisme.

Dans quel état d’esprit étais-tu quelques jours avant ton départ ? Et tes premiers jours à Brisbane ?

J’étais assez sereine.

J’ai pleuré 3 fois le jour de mon départ par contre :

  • Une fois quand j’ai dit au revoir à mon chien qui se faisait vieux et que j’avais peur de ne plus voir
  • Une fois quand j’ai dit au revoir à mes parents à la porte d’embarquement
  • Une fois dans l’avion quand j’ai sorti toutes les photos, vidéos et petits mots que mes potes m’avaient mis dans une clé USB.

Mes 1ers jours à Brisbane étaient fous. Je n’ai même pas senti le décalage horaire tellement j’étais surexcitée ! Je voulais tout découvrir : la ville, la bouffe, le campus, les gens. Je me suis sentie invincible lors de la 1ère semaine.

J’étais vraiment trop heureuse de savoir qu’une nouvelle page de ma vie allait s’écrire à Brisbane.

Mai lo à Sydney
Mai Lo à Sydney
Quelles émotions as-tu éprouvées pendant ces trois années en Australie ?

J’ai tout ressenti haha J’ai ressenti du bonheur pur au début, puis du manque de ma famille et de mes potes, parfois de la tristesse très profonde (des histoires de cœur avec un Australien).

J’ai aussi ressenti un développement personnel très marqué quand j’ai crée mon entreprise là bas. J’avais l’impression que rien ne pouvait m’arrêter. Et puis je me suis séparée de mon copain, et pouf, le retour à la réalité (encore une fois !)

Après tes études, tu décides de faire un PVT en Oz, raconte-nous

J’ai développé mon entreprise Mai Lo is in Oz qui consistait à accueillir et aider les PVTistes Français qui arrivaient en Australie.

Ça m’a pris beaucoup de temps et d’énergie, et je n’ai pas pu voyager autant que je le voulais (enfin, j’ai quand même profité hein !). Par contre, j’ai rencontré beaucoup beaucoup de gens dans le cadre de mon travail : Des dizaines de profils de PVTistes différents (des anxieux, des sereins, des cools, des moins cools, des riches, des fauchés…) et j’ai rencontré des entrepreneurs Français basés en Australie. Toutes ces rencontres m’ont beaucoup enrichie.

les rencontres en australie
Les rencontres en Australie 🙂
Qu’est-ce qui, d’après toi, aurait été différent si tu étais partie avec une autre personne pour étudier ?

Non, ça aurait été totalement différent, c’est sûr. Je serai restée collée à elle par confort. Le fait d’être seule m’a forcée à parler à d’autres gens. Lors de ma 1ère nuit dans une auberge, je suis allée vers un groupe d’Allemands et j’ai dit “Hi, can I talk with you please ?” RIDICULE la meuf, mais au moins j’ai eu le courage de me confronter à des inconnus. Bon il s’est avéré que ce n’était pas des gens très sympas. Mais t’as compris la morale quoi haha

Après ce premier départ solo, as-tu envie de reprendre la route seule ?

J’ai repris la route seule mais pour un petit tour d’Europe. Bizarrement je n’ai pas vécu le même sentiment de liberté et de force. Je me suis un peu ennuyée. Je pense que partir 1 an seule, oui, c’est génial. Partir 2 semaines seule, c’est moins cool à mon sens. Tu n’as pas le temps de construire une nouvelle vie. Tu fais les trucs à voir, mais tu n’as personne avec qui le partager. Sauf si tu fais une belle rencontre sur ton chemin… 🙂

Qu’est-ce que ces trois années en Australie t’ont apporté ?

Le job de mes rêves 🙂 Tous les jours je me lève pour un métier qui me plaît, et ça n’a pas de prix.

Quels conseils donnes-tu à une fille qui hésite à se lancer seule alors qu’elle en a profondément envie ?

Il n’y a pas 300 questions à se poser. Si tu en as envie, mets de l’argent de côté, demande ton WHV et achète un billet d’avion. C’est vraiment tout ce qu’il y a à faire !

Le reste, tu te débrouilleras sur place. Garde en tête, que, au pire du pire, tu rentres à la maison 🙂 Viens me parler sur Insta, je vais te motiver moi !

Mai Lo au bureau
Une question sur l’Australie ? Mai Lo te répond depuis son bureau 😉
Raconte-nous tes projets actuels de voyage pro ou perso ?

Je retourne en Australie tous les 2 ans. J’y suis allée en Octobre 2019, alors si le COVID me le permet, j’y retourne fin 2021 ! J’ai hâte. Personnellement sinon, je vais fêter Noël en Irlande cette année avec la famille de mon copain (et oui, je reste dans l’anglo-saxon héhé)

Quelque chose que tu veux ajouter ?

Profite de la crise du COVID pour travailler comme une acharnée et mets de côté. Dès que ce sera permis, tu pourras te payer le voyage dont tu as toujours rêvé 😀 

Pour aller plus loin et suivre Mai Lo dans ses aventures 🙂

Youtube : http://bit.ly/YoutubeMaiLo
Insta : http://bit.ly/Mailo_Insta
FB : https://www.facebook.com/mailoisinoz
Blog : https://www.blog.mailoisinoz.com/
Whatsapp : https://bit.ly/mailo_whatsapp

Et gros BONUS pour celles qui souhaitent se rendre en Oz ou qui sont déjà sur place. Mai Lo a créé une application mobile gratuite pour t’accompagner dans TOUTES tes démarches mais aussi dans tes visites. Tu en sauras davantage sur AVANT, PENDANT et APRES. Pour cela clique sur l’image ci-dessous 🙂

application mai lo is in oz

Quant à moi, j’ai un guide pour t’aider à travailler en Australie, je t’explique tout : de la démarche du PVT à ton arrivée sur place.

Les articles populaires

Mon avis sur GObyAVA l’assurance voyage

Faut-il partir avec une assurance voyage ? Et si oui, laquelle choisir ? Je te donne mon avis sur l’assurance voyage GObyAVA. et un code promo

Publié par Mélanie

Je m'appelle Mélanie, j'ai 32 ans, je suis originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. Depuis, j'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine pendant 8 mois. J'ai travaillé 6 mois en Australie grâce au Permis Vacance Travail (PVT). J'ai également visité les grandes villes des Etats-Unis pendant deux mois. Je suis en ce moment en France ou je développe mon activité en ligne afin de devenir Digital-Nomad. Mes voyages en 2021 (si la situation le permet) seront de marcher jusqu’à Saint Jacques de Compostelle, de voyager avec le Transsibérien et de visiter (et pourquoi pas m'installer) en Asie du Sud Est. Dans ce blog, j'accompagne les femmes à oser vivre leurs rêves de voyage à l'aide de contenus de qualités.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :