Quand voyager seule ?

Quand voyager seule ?

5
(1)

Quand voyager seule ? Est-ce qu’il y a un bon moment pour voyager seule ? Si oui lesquels ?

Avant de commencer à te lister, tous ces moments propices, idéal à la découverte du monde.

Je préfère te dire qu’en réalité, voyager seule, c’est un peu comme faire un enfant, 

Car, en effet, il n’y a jamais de bons moments, on ne se sentira jamais assez prête pour cette aventure excitante

Il n’y aura jamais toutes les planètes alignées pour oser franchir le pas de sa porte

Ce sont plus, comme nous l’avons vu dans les chapitres précédents, des croyances à démonter, des peurs et des doutes à surpasser, qu’un bon moment envoyé par tous les signaux du monde

Une année de Césure

Ce moment si particulier s’adresse à ceux, qui peuvent se sentir un peu perdu dans leurs études, 

Qui ne trouvent pas forcément la même force qu’au début, ni le même sens,

Peut-être même as-tu gouté au monde du salariat, avec un diplôme que tu effectues en alternance,

Peut-être que tu t’es rendue compte qu’un truc cloche, 

Tu n’es peut-être plus certaine du chemin à parcourir, si tu es dans la bonne voie

je me rappelle de deux étudiants en médecin, qui avaient décidé de faire une année de césure, afin de parcourir le monde,

Je me rappelle dès cette infirmière rencontrée qui après un stage à l’hôpital, remettait tout en question, et avait choisi pour cela un voyage en Amérique du Sud.

L’un des grands avantages du voyage solo, c’est de nous permettre de nous donner le temps ! Le temps de ralentir, de se poser les bonnes questions, de discuter de tout cela

Le voyage nous permet souvent de nous rendre compte qu’un autre monde est possible

Si tu te sens perdue dans ton orientation, que peut-être tu te demandes si tu as fait le bon choix, alors voyager seule, te permettra de retrouver ton nord

Quand voyager seule ? A la fin des études

C’est le moment que choisissent la plupart des Allemands pour prendre leur envol. Cela fait partie de leur culture, c’est quelque chose de tout à fait normal.

C’est ancré dans la culture, les familles économisent, parfois depuis la naissance, pour que l’année sabbatique de leurs enfants se déroule au mieux.

En Allemagne, pas de regard halluciné, quand tu annonces partir après ton bac ou un master.

Pas de réflexion du type : mais tu vas avoir un trou dans ton CV ?

Non, c’est quelque chose d’accepté.

On retrouve un peu la même chose chez les israéliens, qui partent voyager après avoir fait leur service militaire.

En France, même si cela se développe, ce n’est pas encore très bien accepté !

Mais quoique de plus motivant, inspirant, qu’une personne qui part quelques mois après ses études. 

Une belle manière de rentrer dans la vie d’adulte, après tout, ne dit-on pas que le voyage, c’est l’école de la vie

Sans compter que lorsqu’on revient d’un voyage solo, nous avons acquéri de nombreuses compétences utiles au monde du travail

C’est une belle transition, un moment qu’on s’offre à soi, avant de devoir travailler et cotiser une quarantaine d’années, avant d’avoir de nouveau du temps libre, du temps à soi au moment de la retraite

quand voyager seule

Fin de CDD

Bien souvent, lorsqu’on commence dans la vie professionnelle, ou dans un nouvel emploi salarié, il est d’abord question d’un CDD

Ce CDD peut, dans le meilleur des cas, se transformer en CDI, ou se prolonger sur un autre CDD

Si lors de la fin de ton CDD, ton contrat n’est pas renouvelé ou converti en CDI…

Alors, n’est-ce pas là encore une fois, l’occasion rêvée de prendre le temps pour toi, de te mettre en priorité, de te choisir, d’écouter cette petite voix ?

D’autant plus que la fin d’un CDD non renouvelé ouvre la porte aux droits au chômage

Je profite de ce paragraphe pour aborder cette question du chômage. Légalement, ce n’est pas possible de voyager et de percevoir son chômage. En effet, les conditions pour toucher le chômage, c’est d’être à la recherche active d’un emploi

En revanche, tu peux geler tes droits, pendant ton voyage, et réactiver tes droits au chômage, moins d’un an après la fin de ton contrat

Bien sûr, tu verras certains voyageurs continuer de toucher le chômage sur ta route, mais de ce que j’ai pu observer, c’est surtout un gros stress qu’ils s’infligent… Avec toujours cette peur d’avoir un RDV pôle emploi en plein voyage.

Quand voyager seule ? Cas de l’année sabbatique

Qui n’a jamais rêvé de s’accorder une pause, un moment à soi, partir un an et revenir comme si rien (ou presque) n’avait changé ?

C’est le cas de l’année, sabbatique, soumis à quelques conditions légales

Elle permet de s’accorder une année pour voyager seule, et pourquoi pas envisager un tour du monde ?

À ton retour ? tu retrouves le même poste, le même lieu de vie, si tu le souhaites

L’année sabbatique est un excellent moyen pour voyager, sans avoir aucune pression de “trouver un travail” ou d’avoir de l’argent à ton retour

Peu de pays au monde offrent cette possibilité à leurs employés, alors pourquoi s’en priver ?

Lors de cette année sabbatique, tu peux décider de sous-louer son logement en accord avec ton propriétaire, ou tout simplement de le quitter, afin de retrouver un meilleur logement à ton retour

Si tu es propriétaire, tu peux louer un bien ou encore participer à des échanges de maison sur les plateformes adaptées

Plusieurs solutions s’offrent à toi pour vivre cette année entière de liberté

Divorce/rupture amoureuse

Il faut avouer que c’est fréquent de rencontrer des voyageuses qui sont parties en solo suite à une rupture. Je dois même t’avouer que ce fut aussi ma deuxième excuse pour mettre les voiles et changer complètement de vie

Cependant, il faut faire attention, il ne faudrait pas voir le voyage comme une fuite. Comme si le fait de voyager pouvait régler tous les problèmes

Le voyage permet de mettre une certaine distance avec l’ex partenaire. Mais aussi et surtout de vivre sa vie par et pour soi

Le fait de vivre des aventures extraordinaires quasi quotidiennement permettent de faire le deuil d’une relation amoureuse

Quand voyager seule ? A la Retraite ?

La sacro sainte retraite ! De nombreux retraités en profitent pour mettre les voiles. Après tout, elles auraient tort de sans priver.

Mais attendre la retraite pour voyager seule, c’est aussi faire un sacré pari sur l’avenir. Est-ce que la santé sera toujours présente ? Est-ce qu’on aura toujours envie de voyager seule ? Dans les mêmes conditions ? D’oser sortir de sa zone de confort ? De vivre des moments extraordinaires ?

J’ai croisé quelques retraités lors de mon chemin de Compostelle, la majorité m’ont avoué qu’ils auraient aimé le faire en étant jeunes, car maintenant, ils ne pouvaient plus profiter du pèlerinage comme ils auraient apprécié le faire

Bien souvent pour des problèmes de santé !

Comme le dit l’adage 

Quand on est jeune, nous avons la santé, le temps mais pas l’argent

Lorsqu’on rentre dans la vie active, nous avons la santé, l’argent mais nous manquons de temps

A la retraite, nous avons le temps, l’argent, mais beaucoup moins la santé

Licenciement 

Certaines profiteront comme j’ai pu le faire d’un licenciement économique pour prendre le large pendant quelque temps

Le licenciement n’est pas une chose que l’on accepte facilement, c’est pourquoi prendre du temps pour soi à ce moment précis et réaliser son désir de voyage est une bonne idée

C’est personnellement ce que j’ai vécu ! Après mon licenciement, et pour prendre une revanche sur la vie, j’ai décidé de réaliser ce rêve qui me tenait à cœur depuis plusieurs mois

J’ai stoppé mes droits au chômage et je suis partie 8 mois, puis j’ai pu réactiver mes droits au chômage à mon retour

Il y a des moments plus propices à ton rêve de voyager seule, notamment si tu désires voyager sur plusieurs mois. Cependant sache, que comme lorsqu’on souhaite faire un enfant, il n’y a pas de bons moments. Il n’y a jamais un instant où tu te dis : ok toutes les planètes sont alignées, je peux me lancer

Attendre la retraite étant un sacré pari sur l’avenir ! D’autant plus, que dans la plupart des cas, que l’on ne voyage pas de la même manière ni avec le même confort à 30 ans qu’à 60 ans

Les retraités que j’ai pu rencontrer lors de mon chemin de Compostelle m’ont brisé le cœur ! Attendre toute sa vie pour réaliser son rêve et se rendre compte qu’on n’a plus les capacités physiques pour le réaliser !

Si tu as aimé cet article alors donne lui 5 étoiles

Note moyenne 5 / 5. 1

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Mélanie

Bonjour aventurière et bienvenue, Sur ce média, j'accompagne les femmes à oser voyager seule, à s'émanciper, et à partir à la découverte d'elle-même à l'aide de contenus de qualités et pertinents ! Mélanie, 33 ans, originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. J'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine, l'Australie, les États-Unis d'Est en Ouest, ainsi qu'en Europe. En 2021, je deviens digital nomade, depuis je voyage la moitié de l'année

Laisser un commentaire