5 erreurs classiques sur Compostelle

5 erreurs classiques sur Compostelle

5
(2)

Je te liste les classiques erreurs commises sur le chemin de Compostelle afin de ne pas les reproduire sous peine d’arrêt… De douleurs… De doutes mais aussi de possibles remises en questions

Retrouve tous mes conseils pour marcher sur le chemin de Compostelle

Ces 5 erreurs, pour certaines je les ai commises (pas la première c’était lors de ma première rando avec 15 kilos sur le dos) mais les autres oui, j’ai failli arrêter mon chemin à cause de l’erreur numéro 3… J’ai vu nombre de personnes ne pas profiter du chemin à cause de l’erreur 2 et 5…

Et enfin, tous les pèlerins rencontrés ont eu affaire à l’erreur N°4

C’est parti ! Penses à t’abonner à La LettreTM et recevoir des contenus exclusifs tous les samedis matin directement dans ta boîte mail (c’est gratuit et garantie 100% valeur ajoutée)

1/ Le poids du sac à dos

Une des erreurs les plus commises sur le chemin de Compostelle… Le poids du sac à dos..

J’y consacre un article entier, juste ici.

Car, oui, on ne va pas se mentir, partir avec un sac trop lourd, c’est multiplier les risques de blessures, mais aussi d’abandon

Sans compter les possibles allers-retours à La Poste pour renvoyer quelques colis

Le poids du sac à dos est l’ennemi numéro du pelerins

D’ailleurs, tu verras, en général, la troisième question qu’on te pose, quand tu rencontres un nouveau pèlerin, sera celle du poids du sac à dos (avec eau)

Tout simplement, car cela permet de savoir directement, si tu vas pouvoir atteindre sa destination finale, qui est en général la deuxième question qu’on te pose.

Pour partie avec un sac à dos léger, un conseil : enlever tous les au cas ou

Le poids du sac à dos représente le poids de nos peurs, que tu portes, kilomètres après kilomètres… 

Autant te dire, que tu peux très vite en avoir plein le dos, et envoyer tout ça fissa chez toi…

Un autre conseil : au bout de 3 à 4 jours de marche, renvoie tout ce que tu n’as pas encore utilisé, cela veut dire que ce n’est pas nécessaire.

Un autre tips : ne pars pas avec un guide mais plutôt avec l’application gratuite Buen Camino…

Si tu as besoin d’un guide, n’importe quel pèlerin que tu croiseras en auras un dans son sac à dos

2/ Tout planifier à l’avance

Une des erreurs de Compostelle qui se reproduit très souvent

Parce que le chemin s’est aussi lâcher prise, se laisser aller en fonction de ses envies, des rencontres mais aussi des signaux de ton corps

Tu trouveras toujours une solution d’hébergement, si tu en doutes, réserver la veille pour le lendemain est suffisant…

Ainsi, tu peux planifier en fonction des rencontres, des envies, et surtout de ce que te dis ton corps.

J’ai vu trop de pèlerins courir après l’hébergement qu’ils avaient réservé 6 mois à l’avance.

Une ampoule, une entorse, sur-estimée ces capacités, cela arrive plus qu’on ne le pense.

erreurs compostelle

3/ Ne pas écouter les alertes de notre corps et ne pas prendre soin de lui

Cette erreur commise sur mon chemin a failli être la cause d’un abandon

Imagine-toi 10 jours à marcher avec une tendinite au pied gauche…

Quand j’y repense, c’est fou,

Avoir mal à chaque pas… Mais quand même continuer, c’était un peu de la folie

Cette tendinite est arrivée car je n’ai pas su écouter mon corps

Ces moments ou il me disait qu’il fallait arrêter, qu’il fallait faire une pause, qu’il fallait arrêter de marcher pour aujourd’hui

Je ne prenais pas non plus, très soin de lui, 

Je buvais alors que peu d’eau,

Je ne faisais pas d’étirements,

Pas de pause (off course)

Je marche des étapes de plus de 30 bornes dès le début,

Pas de massage de pied,

Pas de crème, pas d’anti douleurs, rien…

Quelle folie quand j’y repense,

Heureusement j’ai appris à m’écouter, à savoir dire STOP, 

La tendinite a fini par partir, ce fut long, et j’ai continué d’entretenir mes pieds jusqu’à l’arrivée à Fisterra !

4/ Ne pas avoir prévu le bon budget

Grand classique de tous les pèlerins, tu pars avec un budget journalier fixe, que tu maintiens au début…

Puis, arrive le moment où tu lâches prise aussi sur l’argent…

Alors tu ne compte plus,

Tu te fais plaisir,

Tu profites de l’instant présent,

Après tout l’argent n’est qu’une énergie…

Une bonne énergie,

Qui a besoin de circuler

Puis, tu te dis, qu’en Espagne ça sera moins cher et que tu équilibreras

Finalement, tu te rends compte qu’en Espagne, c’est moins cher mais que tu coup tu consommes plus pour arriver au même budget que tu avais en France…

Bref, prévois un peu plus, pour continuer de te faire plaisir sur le chemin car il n’y a que cela qui compte.

Ce n’est pas grave, l’argent reviendra ! Puis, cela fait moins lourd dans le sac à dos !

Retrouve mon budget sur le chemin de Compostelle.

5/ Ne pas marcher assez longtemps…

Oups, alors là je risque de me faire quelques ennemis, mais pas grave, j’ai envie d’exposer ce dernier point qui me semble complètement essentielle

Le chemin est une grosse forme de lâcher prise, mais aussi d’acceptation, d’abandon, de prise de conscience, de contemplation, de réflexion, de discussion avec soi et avec les autres

Et cela ?

Seul le temps permet d’aller aussi loin,

Marcher des heures,

Puis des jours,

Pour enfin avoir ces déclics

Se remémorer des souvenirs,

Des comportements,

Des discussions

Puis laisser les choses se mettre en place…

Pour être honnête, 

Il m’a fallu 12 jours pour lâcher prise avec mon téléphone, le temps, les distances,

Plus de 2 semaines pour apprécier marcher (putain que c’était long)

1 mois pour ne pas avoir envie de taper chaque voiture qui passe trop prêt de mois

6 semaines pour prendre conscience de ce que j’ai vécu de mon enfance et mettre des mots dessus

2 mois pour l’accepter, entièrement (ou presque), telle que je suis !

Et encore, je sais que le processus, n’est pas terminé, 

Qu’il va me falloir encore du temps, 

Encore de la marche,

Pour aller au bout de cette aventure

Seul le temps permet un tel lâcher prise, de prendre conscience, d’apprendre à s’aimer, de partir à sa découverte, 

Finalement, c’est comme dans une relation, il faut du temps, pour apprendre à se découvrir et à s’aimer c’est la même chose !

Retrouve 5 conseils pour marcher sur Compostelle en toute sérénité et éviter d’autres erreurs

Et toi, quelles erreurs as-tu fais sur Compostelle ?

Si tu as aimé cet article alors donne lui 5 étoiles

Note moyenne 5 / 5. 2

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Mélanie

Bonjour aventurière et bienvenue, Sur ce média, j'accompagne les femmes à oser voyager seule, à s'émanciper, et à partir à la découverte d'elle-même à l'aide de contenus de qualités et pertinents ! Mélanie, 33 ans, originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. J'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine, l'Australie, les États-Unis d'Est en Ouest, ainsi qu'en Europe. En 2021, je deviens digital nomade, depuis je voyage la moitié de l'année

Laisser un commentaire