Voyager seule en tant que femme, possible? Oui mais

Voyager seule en tant que femme, possible? Oui mais

5
(4)

Voyager seule quand on est une femme est-ce possible ? Alors que la réponse sera évidement pour certaines. Elle ne le sera pas forcément pour d’autres

Mon expérience me le prouve, j’ai toujours vu plus de femmes voyager seule que d’hommes.

Les femmes seraient-elles plus courageuses ? Plus fortes ?

Et pour toutes ces femmes que je croise quand je voyage seule, combien n’ont pas encore franchir le pas alors qu’elle désire tant voyager seule en tant que femme ?

Le voyage solo au féminin s’est fortement développé ces dernières années.

De nombreux blogs nous accompagnent dans nos voyages, dans son organisation, dans le dépassement de nos peurs, etc

Je suis convaincue que les pionnières d’il y a quelques années, en partageant leurs récits sur la toile, ont permis l’émancipation de nombreuses femmes à oser voyager seule

Un mouvement est alors né, avec We Are Backpackeuses et maintenant avec la communauté privée des femmes qui osent voyager seule

Cet article a pour objectif de lister les avantages à voyager seule quand on est une femme, mais aussi les principaux dangers auxquels nous sommes confrontées en tant que routarde.

Tu découvres une partie sur comment dépasser tes peurs pour enfin oser voyager seule mais aussi comment moins subir le regard des autres dans une société patriarcale et un brun machiste et patriarcale

Cet article révèle aussi mes réflexions sur comment voyager seule quand on est une femme dans un monde gouverné par les hommes.

Avantages de voyager seule quand on est une femme 

Rentrons dans le vif du sujet avec les avantages à voyager seule en tant que femme. Il sera découpé en deux parties, dans un premier temps les avantages de voyager en solo puis un second paragraphe sur les avantages du voyage solo au féminin

Les avantages à voyager en solo

Le premier est le plus gros avantage du voyage solo, c’est bien sur le sentiment de liberté que l’on ressent.

Termine de faire des compromis, d’attendre après les autres, de faire des activités qui ne nous plaisent pas forcément.

Le voyage solo permet ainsi de mieux apprendre à nous connaître, d’être plus indépendant et autonome et donc de savoir ce qu’on désire vraiment.

Quand on voyage seule, on est également soi-même. On rencontre des inconnus du matin au soir, on n’a pas à se conformer à l’image que les autres ont de nous dans notre quotidien

C’est une véritable libération

Le voyage solo nous donne également une plus grande ouverture d’esprit. Voyageant seule, pour faire des rencontres, il nous faut être davantage ouverts aux autres, à l’inconnu, aux rencontres.

C’est d’ailleurs une belle sortie de sa zone de confort, qui fait peur au début, mais une fois le cap franchi, on sait que l’on a fait le bon choix.

Voyager seule, c’est aussi ajouter des compétences : gérer un budget, gérer un itinéraire, améliorer son sens de l’orientation, et bien d’autres qui ajoutent des lignes à ton CV

Le voyage solo nous change davantage qu’un voyage en famille ou entre amis. Confrontrée à soi-même, on ne revient jamais vraiment la même. On ne compte plus le nombre de personnes qui ont changé de vie suite à un voyage solo

J’en suis persuadée le voyage solo nous permet de nous émanciper de nos sociétés, et pour les femmes du patriarcat.

Justement on y vient

voyager seule femme

Voyager seule quand on est une femme : les avantages

Les hommes qui voyagent seuls te le diront, c’est plus facile de voyager seule en tant que femme. Et je suis d’accord avec eux sur certains points.

C’est le cas, si tu souhaites davantage voyager que partir en vacances. Si tu souhaites adopter le slow travel ou encore le voyage minimaliste

En un mot, voyager hors des sentiers battus et partir à la conquête d’un pays, et à la découverte de ses habitants, de ses us et de ses coutumes.

Dormir chez l’habitant

Si tu désires dormir chez l’habitant, être acceptée devient naturellement plus facile. On se méfie moins d’une femme qui est partie voyager seule.

Même si cela peut convenir à des sous-entendus et bien trop souvent des malentendus. Le site Couchsurfing, que j’ai souvent utilisé lors de mes voyages en 2017 et 2018, est maintenant devenu un peu une plateforme de drague.

Mais il y a des moyens de s’en protéger, découvre comment voyager sereinement en utilisant Couchsurfing

Depuis quelques années, des sites et des applications WEB permettent aux femmes qui voyagent seule, d’être en contact uniquement avec des femmes, c’est le cas de Nomad Her et de la voyageuse

Stop

Si tu désires voyager hors des sentiers battus, alors le stop est une excellente solution. j’ai parcouru plus de 4000 kilomètres en stop en Amérique du Sud. Et j’ai toujours été bien reçu, on me proposait même souvent le soir, de partager un repas et le lit de la personne qui venait de me prendre en stop

En voyage solo, notre intuition se développe beaucoup car tous nos sens sont aux alertes.

Si tu désires faire du stop lors de ton voyage solo, je te recommande le livre “Un tour du monde en Stop”. C’est ce livre qui m’a donné envie de me lancer dans cette belle aventure.

voyage solo femme

Les Rencontres

Une femme qui voyage seule inspire davantage confiance. Les inconnus autour de nous saluent notre bravoure, et c’est souvent de cette manière que démarre la conversation.

Pour avoir discuté avec quelques hommes en voyage solo, pour eux les rencontres sont plus difficiles. On se méfie d’eux, on est plus distant, certains les prennent pour une vraie menace.

Bref, il vaut mieux être routarde que routard.

Les inconvénients de voyager seule entant que femme

La transparence est la clé de ce média. Loin des photos retouchées des instagrammeurs. Loin de la poudre aux yeux portée par certains, ici on est dans le vrai.

Il y a bien sur des inconvénients à voyager seule quand on est une femme. Ce serait malhonnête de dire le contraire.

Les agressions dans la vie de tous les jours, sont avant tout dirigées vers les femmes, avec un féminicide tous les 3 jours. Et un viol est dénoncé toutes les 40 minutes, mais combien restent sous silence ? Certains évoquent un viol toutes les 9 minutes, d’après des études réalisées en 2016

Alors non, le voyage ne gomme pas ce constat. Tu ne trouveras d’ailleurs pas de top 10 de destination ou voyager seule, je trouve cela ridicule. L’humain peut s’avérer dangereux ou que l’on soit sur cette planète. Que cela soit en sortant de chez soi ou à des kilomètres de sa maison.

Dans mon article “ou voyager seule pour la première fois” je fais un constat glaçant ou je m’appuie sur de nombreuses études.

Se sécuriser quand part voyager seule en tant que femme

Comme on vient de la voir, le risque d’agressions est plus élévé quand on est une femme qui part voyager seule.

Les mauvaises rencontres se font partout.

De nombreuses femmes avant de partir en voyage solo, prennent des cours d’autodéfense, qui se développent de plus en plus.

Je te donne d’autres conseils afin de minimiser les risques. 

Même si dans un monde idéal, les hommes se comporteraient de manière bienveillante, sans jamais penser à prendre le pouvoir, à profiter des femmes.

Dans un monde idéal, la femme ne devrait se sentir en sécurité partout !

La base, c’est de toujours faire attention à ses affaires. D’avoir toujours un œil dessus, notamment en transport, et encore plus dans les bus.

C’est la raison pour laquelle je voyage toujours léger. Mon sac-à-dos ne me quitte que rarement.

De plus, je ne sors pas seule le soir, je suis les recommandations de mes hôtes, de l’office de tourisme, ou encore de mon auberge de jeunesse, en évitant des quartiers sensibles par exemple.

Et bien sûr, j’évite les soirées alcoolisées, pour rester maître de ce qui peut arriver.

Retrouve 99 autres conseils pour partir seule

voyager seule femme

Voyager seule quand on est une femme : des peurs ? 

C’est ce qu’on appelle l’hodophobie ou la peur de voyager. Les raisons sont bien souvent les mêmes. 

Sais-tu que 90% de nos peurs sont irrationnelles ?

90% d’entre elles naissent dans notre cerveau ? 

Alors bien évidemment, il y a les peurs qu’on nous assène depuis que nous sommes petites. L’étranger est dangereux, ne t’a-t-on jamais dit qu’il ne fallait pas parler à un inconnu ? Le monde aussi est dangereux ! Tu en doutes ? tu n’as qu’à allumer la TV et te brancher sur une chaine info.

Les peurs sont une pure invention de notre cerveau. Pourquoi fait-il cela ? Car lui dépense beaucoup d’énergie lorsqu’il sort de sa zone de confort.

Le cerveau est faignant et préfére que tu restes avachis sur ton canapé à regarder le monde à travers un écran plutôt que de vivre ta vie 

Ce sont les neurosciences qui nous apprennent cela grâce à des découvertes récentes. Après tout, c’est bien plus aisé d’allumer la TV, que de lire un livre, ou d’aller faire sa séance de sport.

Pour ton voyage, c’est la même chose ! Il ne veut surtout pas faire de nouvelles choses.

Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas avoir peur ! Ça serait un brin psychopathe. Nos peurs, quand elles sont mieux contrôlées, nous avertissent d’un potentiel danger.

Le problème c’est que notre cerveau n’a pas évolué depuis que nous sommes chasseurs-cueilleurs.

Il voit encore le monde avec ses yeux d’antan. 

Je te dévoile les détails dans la suite avec un conseil personnel pour affronter cette peur.

La Solitude

La solitude ou la peur d’être avec soi-même. Savoir apprécier sa propre compagnie est la clé. Après tout, nous sommes l’unique personne que nous allons devoir supporter toute notre vie, alors autant que notre relation avec nous même soit saine.

La solitude ne sera pas vécue de la même manière par tout le monde. La perception dépend de quelques critères.

Est-ce que tu as déjà vécu seule ? 

Es-tu habituée à faire des activités en solo ? Du shopping, du sport, un verre en terrasse, un cinéma, etc

Et puisque les autres, ne sont que le reflet de nous même…

Le petit exercice

Demande-toi ?

Que penses-tu quand tu vois une personne manger seule dans un restaurant ?

Quelles sont tes pensées ?

Est-ce que tu dis qu’elle a de la chance de passer du bon temps seule ? Est-ce que tu dis que c’est d’une tristesse ? Peut-être te dis-tu, qu’elle ne doit pas avoir beaucoup d’amis pour se retrouver à dîner seule, un vendredi soir ?

Si ta perception de cette personne est négative, si par exemple, tu penses que c’est triste…. Alors il sera plus difficile pour toi de dîner à ton tour seule dans un restaurant. Car tu penseras que toutes les personnes autour de toi pensent la même chose.

Demande-toi d’ou vient ces pensées ? Après tout, tu n’as jamais essayé toi même, alors comment peux-tu connaître ce que ressent cette personne ?

Est-ce que cette image provient des films que tu as vu ? De ce qu’on t’a dit ?

As-tu déjà demandé à une personne qui dîne au restaurant, pourquoi elle fait cela ? Ce qu’elle ressent ?

En revanche, si tu penses qu’elle est courageuse, alors le jour ou tu seras à sa place, tu penseras que les personnes autour de toi ont une bonne image de toi.

Il y a quelques semaines sur le groupe facebook, une femme nous racontait à quel point c’était triste de voyager seule. J’en suis convaincue, jamais elle ne franchira le pas, tant qu’elle verra quelque chose de négatif et non pas la beauté d’un voyage en solo.

Personnellement, je préfère diner seule au restaurant, même si mes premières fois ne sont jamais faciles. Maintenant, c’est un moment pour moi, uniquement pour moi, que j’apprécie !

Si tu désires aller plus loin, j’ai créé un guide pour ne plus jamais s’ennuyer et ne pas ressentir la solitude lors d’un voyage solo

L’Ennui

L’ennui fait partie de ces peurs irrationnelles.

Tu l’as sûrement entendue, lorsqu’on voyage seule, on n’est jamais vraiment seule.

C’est en grande partie vrai, même si ce n’est pas toujours le cas !

Lors de mes voyages, c’est ultra fatiguant, de ne pas avoir de moment à soi, d’être toujours sollicitée.

Quand je voyageais en Amérique du Sud, et en Australie. Le seul moment ou j’étais vraiment seule, c’était lorsque je prenais ma douche

C’était le seul et unique moment de ma journée où j’étais vraiment seule !

Impressionnant ?

Mais, il y eut aussi des voyages, ou j’étais davantage seule, ou je n’arrivais pas toujours à connecter avec les personnes de mon auberge. Ce fut principalement le cas aux États-Unis.

L’ennui nécessaire à nos vies ?

En plus, aujourd’hui, s’ennuyer est vu comme quelque chose de malsain.

Tu attends ton bus, tu sors illico ton téléphone. Notre cerveau est shooté à la dopamine depuis l’apparition des smartphones, et surtout des réseaux sociaux.

Il souhaite toujours être gratifié, récompensé par des likes, des commentaires, d’où la forte addiction à nos téléphones.

Il n’y a qu’à voir les films et séries, ou si cela ne va pas vite entre chaque scène, on zappe, on s’ennuie, on prend son téléphone.

Le temps de la lenteur est terminé, nous vivons dans un monde connecté, où tout doit aller vite, sans avoir un véritable moment à soi !

L’ennui ne fait plus vraiment partie de nos vies

Dès qu’il fait poindre le bout de son nez, on le bannit !

Alors que l’ennui est nécessaire à nos vies. 

Il nous permet entre autres de prendre du recul sur notre vie. De faire le point, de se questionner sur le sens de ce que l’on fait.

L’ennui nous permet également d’être plus créatif. D’être plus conscient et de savoir profiter du moment présent. Il n’y a qu’à lire l’éloge de la paresse pour s’en convaincre.

Cependant, si après ce paragraphe, tu n’es toujours pas convaincue, que l’ennui est une bonne chose, retrouve des conseils pratiques pour l’éviter.

Une des solutions est également de tester le slow travel

seule femme voyager

Peur de se perdre quand on part voyager seule entant que femme

N’est-ce pas connu ? Ce cliché… La femme n’a pas le sens de l’orientation. Combien de fois, j’ai pu l’entendre dans ma vie !

Lorsqu’une femme désire voyager seule, elle m’envoie souvent cette peur… Celle de se perdre.

En général, j’ai envie de dire, et alors ?

Imagine, tu te perds, que peut-il t’arriver ? Quelle serait la pire chose ? Comment peux-tu anticiper le fait de ne pas te perdre ? Quelles actions peux-tu mener si jamais tu t’es perdue ?

La routarde connectée d’aujourd’hui qui a peur de s’égarer.

Alors voyons les méthodes pour ne pas que cela arrive.

Télécharge maps.me. C’est gratuit et fonctionne hors connexion

Si jamais tu es perdue car tu n’avais plus de batterie ? 

Prends un chargeur de batterie externe. Et communique avec les personnes qui t’entourent afin de demander ton chemin

Je te récapitule l’exercice qu’on vient de faire.

Se demander comment faire/ Quelles actions mettre en place pour que la situation non désirée arrive

Puis, si cela arrive, se demander quelles ressources tu as avec toi pour l’affronter.

La communication

Ou comment voyager sans parler anglais

Car s’il y a bien un truc qui bloque, c’est la langue, la communication, la langue, bien souvent de Shakespeare.

Et puis, il n’y a rien de pire que d’arriver dans un pays et de ne pas parler anglais. Enfin ça, c’est aussi ce que ton cerveau te dit ! Et oui encore une fois !

Car, je reste persuadée que c’est une fausse excuse !Un truc de mauvaise foi !

Bien sûr, parler anglais est idéal. Mais il ne te servira pas dans tous les pays, comme en Russie, ou encore au Japon voir même en Chine.

L’anglais est une valeur sûre, c’est certain mais pas non plus indispensable.

D’ailleurs si voyager seule dans un pays dont tu ne connais pas la langue, t’effraies, pourquoi ne pas partir sur un territoire français ou un pays francophone ?

Ce n’est pas ce qui manque : la Réunion, la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, …

Quant aux pays francophones, je ne vais pas citer les 28 pays…

Bref, n’y a t’il pas de quoi faire ?

Si tu désires apprendre l’anglais de manière ludique et simple, je te recommande Gymglish, grâce à notre partenariat, tu peux le tester gratuitement pendant un mois et sans engagement.

Je ne m’éternise pas sur les langues, car si tu es vraiment motivée, tu prendras 10 minutes par jour pour apprendre une nouvelle langue. Et si tu ne le souhaites pas, tu pourras voyager dans un pays ou l’on parle français.

Peur d’occuper l’espace public

Tiens-toi droite,

N’écarte pas les jambes,

Ne dis pas de gros mots,

Une fille ne se comporte pas comme cela,

Souris,

Sois élégante,

Ne parle pas trop fort

Des phrases que tu as déjà probablement entendues. As-tu entendu ces phrases dites à un homme ?

Et ça commence dès la cour de récré ! Les bout de chou jouent au foot au centre de la cours, pendant que les filles sont reléguées en deuxième catégorie, sur les côtés, à jouer à la corde à sauter

Il n’y a qu’à voir lorsque je sors de chez moi, tous ces hommes accoudés au bar, ou en terrasse fumant clope sur clope. Les seules femmes que je vois sont les serveuses.

L’espace public fut pendant longtemps des espaces réservés aux hommes, la femme restant à la maison pour “s’occuper”

Un article du Cosmopolitain pour aller plus loin, si tu crois que j’exagère un brin

Dont voici un court extrait :

Comme l’espace urbain n’est pas pensé pour les femmes, elles ne s’y sentent pas à l’aise. Selon l’urbaniste Sybil Cosnard, 40% des femmes françaises s’interdisent certains espaces publics et 1/3 affirment ne pas se sentir en sécurité dans la rue.

Pourquoi ? Car certains endroits ne sont pas bien éclairés, sont exigus et donc souvent propices au harcèlement de rue.

Contrairement aux hommes, les femmes ont intégré dès leur plus jeune âge qu’elles sont en danger dans la rue.

Alors tu te doutes bien, que prendre sa place dans l’espace public en voyage, est encore moins évident dans un pays étranger

L’organisation ou le poids de la charge mentale

Parce qu’il faut une bonne dose de préparation et d’organisation qui envahit souvent la charge mentale quand on part voyager seule en tant que femme.

Il y a de nombreuses choses à faire et à penser. Ou partir ? Quels documents prendre ? Quid des vaccins et de l’assurance voyage (pour rappel, avec mon partenaire de confiance depuis 2018 on t’offre -5% avec le code promo : OSE). Mais c’est aussi s’intéresser au visa, à la réservation de son billet d’avion et/ou de train, etc

Que tu partes pour quelques jours à plusieurs semaines, il faut bien s’y prendre au moins 3 mois à l’avance afin d’obtenir en plus de meilleurs prix (notamment pour la réservation du billet d’avion)

Réserve ton billet d’avion en toute sérénité (et c’est français ;))

Si c’est ton premier voyage, je t’invite à le planifier un maximum afin de te rassurer et de partir seule plus sereine.

Tu pourras lâcher du lest pour les futurs voyages.

Ce n’est pas toujours évident de prendre le temps d’organiser son voyage, cela prend pas mal de place dans sa charge mentale. Tu peux le faire comme un side project, et y consacrer une heure par jour.

Peur de l’échec très fort pour les femmes qui désirent voyager seule

Et si ton voyage ne se passait pas comme prévu ? Et si tu rentrais plus tôt que prévu car cela ne te plait pas ou pour tout autre raison ?

La peur de ne pas y arriver est aussi une des raisons pour laquelle de nombreuses femmes n’osent pas voyager seule.

Un vrai fléau ! Les hommes ne se posent pas autant de questions, avec un syndrome de l’imposteur moins grand, ils foncent !

Si seulement, on pouvait faire et penser de plus en plus souvent comme eux.

Mon astuce, c’est de prévoir une date de départ, mais pas forcément une date de retour, ou du moins de ne pas l’annoncer à tes proches.

Mais plutôt dire que tu comptes voyager tant de jours ou tant de semaines. 

Ainsi tu ne te mets pas la pression. Je t’invite également à prendre ton billet d’avion avec des dates échangeables facilement.

L’objectif ici, est de ne pas se mettre la pression ! De ne pas se rajouter du stress

Voici en plus quelques questions à te poser :

  • C’est quoi l’échec pour toi ?
  • Que ferais-tu de plus fou dans ton voyage si tu n’avais pas cette peur ?

Ayant un esprit entrepreneurial, avec le voyage. Je vois les échecs comme une chance d’apprendre sur moi.

D’ailleurs ne dit-on pas que c’est en échouant qu’on apprend ?

Combien de fois sommes-nous tombées avant d’apprendre à marcher ?

Combien de fois sommes-nous relevées ?

Notre façon de voir l’échec est bien différente des américains par exemple. Depuis, nous sommes petites, mises en compétition dès le très jeune âge à l’école. Nous avons un rapport à l’échec compliqué.

Si ce sujet t’intéresse, je te recommande la lecture “Des vertus de l’échec” de C.Pépin

Cette peur d’échouer est aussi grandement lié au regard des autres

Subir les regards des autres

Ce n’est pas forcément une chose à laquelle on pense lorsqu’on part voyager seule entant que femme.

Et pourtant on se prend pas mal de réflexions, que cela soit de la part de nos proches ou d’inconnus rencontrés dans la rue.

Ces réflexions ressemblent à :

  • Mais ce n’est pas dangereux de voyager seule en tant que femme ?
  • Et tu as pensé aux enfants ?
  • Tu ne préférerais pas plutôt te poser et construire quelque chose ?
  • Euh, l’horloge biologique ?
  • Que fuis-tu ?
  • Mais à cet âge il faudrait penser à bébé ?

Ces remarques peuvent faire douter de son choix, de sa décision, … Il faut savoir rester forte face à ses remarques

Il faut aussi savoir, que la plupart du temps, nos proches projettent leurs propres peurs sur nous. Une fois que l’on sait ça, on peut dire que cela aide à faire passer la pilule.

Des phrases qu’on ne dirait pas à un homme, bref, il y a encore un long chemin à parcourir, en ce qui concerne aussi la pression sociale.

Subir la pression sociale quand on part voyager seule entant que femme ?

On continue dans les remarques de ce genre ? Parce que oui, oui ! Il y en a d’autres…

Ce n’est pas terminé…

A vrai dire, ça ne termine jamais !

Allez hop :

  • Mais tu as pensé à la retraite ?
  • Va falloir revenir un jour à la vraie vie !
  • T’es encore en vacances ?
  • Tu es riche ? Tu mendis ? Tu as hérité ?
  • Tu as la belle vie ?

Bien souvent, le voyage est idéalisé, merci les instagrammeurs et autres vendeurs de rêve !

La pression sociale se fait aussi ressentir au niveau professionnel ! Ne nous a-t-on pas toujours appris qu’il fallait profiter de notre vie une fois à la retraite ? Qu’il fallait d’abord trimer pendant 45 ans, avant de profiter ?

Alors dès que tu t’arrêtes, que tu te poses un peu, que tu pars voyager seule, ce type de remarques peut fuser.

Mais l’essentiel dans la vie, n’est-il pas de vivre sa propre vie ? De s’émanciper des modèles proposer pour peut-être trouver un sens à NOTRE VIE ?

Je t’invite à lire le livre de L. AZEMA “Les femmes aussi sont du voyage” qui portent un regard bienveillant et féministe sur les raisons systémiques de nos blocages à ne pas voyager.

Je te joins une de ces interventions dans un podcast : https://open.spotify.com/episode/7kTPMbN2jATwVvaDiubJHx?si=j55BDz-YR8inuhMU3h_KjA&utm_source=native-share-menu

Conclusion sur comment voyager seule quand on est une femme

Le chemin à parcourir est semé d’embuches mais crois-moi cela en vaut vraiment la peine.

Les avantages apportés par le voyage solo sont indéniables et changent souvent de nombreuses vies, notamment grâce aux rencontres et à l’ouverture d’esprit qu’on acquiert ! 

Si tu as aimé cet article alors donne lui 5 étoiles

Note moyenne 5 / 5. 4

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Mélanie

Bonjour aventurière et bienvenue, Sur ce média, j'accompagne les femmes à oser voyager seule, à s'émanciper, et à partir à la découverte d'elle-même à l'aide de contenus de qualités et pertinents ! Mélanie, 33 ans, originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. J'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine, l'Australie, les États-Unis d'Est en Ouest, ainsi qu'en Europe. En 2021, je deviens digital nomade, depuis je voyage la moitié de l'année

Laisser un commentaire