Le retour en France (pas prévu) après 6 mois de voyage
Comment devenir digital nomade en 5 étapes

Le retour en France (pas prévu) après 6 mois de voyage

0
(0)

Un article plus personnel ou je te parle des diverses raisons de mon retour en France après 6 mois de voyage, fin 2021, entre Noël.

Tu vas découvrir dans un premier temps le contexte qui se joue (covid, travail, fatigue accumulée), les raisons profondes de ce retour en France (ou j’arrive à mettre des mots à présent), pourquoi ce choix, mais aussi ce que je ferai différemment avec le recul, ce que je veux faire autrement la prochaine fois et enfin 3 conseils pour toi, si tu souhaites aussi te lancer dans la fabuleuse aventure du digital nomadisme.

1 / Le contexte de ce retour en France après 6 mois de voyage

Cela faisait depuis juillet que j’avais quitté « mon » chez moi. J’avais déjà testé la vie de digital nomade en mai 2021, lors de mon séjour d’un mois aux Açores, dans un coliving

A cette époque, cela fait un mois que je me suis lancée, mais je suis fougueuse, et le voyage me manque surtout après cette année COVID.

Lors de ce premier grand voyage de 2021, mon projet de voyage de Compostelle revient me hanter… Un rêve que j’ai dans la tête depuis plusieurs années…

Je me lance un deal, si je fais un chiffre d’affaires d’au moins 2000 euros alors je partirai sur ce chemin.

Résultat, me voilà partie le 6 juillet sur le chemin de Compostelle, ou je marcherai 64 jours et après avoir parcouru 1600 km à pied.

(et bien sur en ayant encaissé le chiffre d’affaires dit, c’était un peu ma récompense)

Puis, le jour où j’arrive à Saint Jacques de Compostelle… je dois recommencer une partie de ma vie à 0… C’est là que les galères arrivent, je n’ai pas du tout anticipé la fin du chemin… Ni en termes de logement, ni en termes financiers

Gros moments de stress, gros moments de doutes, gros moments de solitude (sans compter que je vis une déception amoureuse à ce moment là)

Je finis par trouver une auberge de jeunesse à Porto (au Portugal) à quelques heures de bus de Compostelle !

Cela se passe à merveille, j’enchaine sur deux mois à Lisbonne et je termine l’année et je fête Noël à Faro, au sud du Portugal

Je pense ensuite passer du côté espagnol pour passer l’hiver au chaud !

Mais cela ne s’est pas du tout passé de cette façon…

C’est ce que tu vas découvrir dans la suite…

2/ Les raisons de mon retour en France après 6 mois de voyage

a/ Le manque de confort

Cela fait maintenant 6 mois que je vis en auberge dans des chambres partagées. La fatigue se fait ressentir, entre les personnes pas vraiment respectueuses de ton sommeil mais aussi un manque d’intimité qui peut devenir exaspérant après quelques mois

b/ Je ne suis pas en voyage

J’ai choisi de créer mon entreprise pour obtenir davantage de liberté, mais avec le mode de vie de digital nomade, je me rends compte, que la promesse de voyager et de travailler en même temps, n’est pas ce que je vis

Nan, ce que je vis ?

Je travaille beaucoup et je m’autorise quelques vadrouilles à droite à gauche

Il y a une grande différence, entre le voyage intérieur de Compostelle, que je viens d’effectuer, ou j’ai pu me déconnecter, voir des paysages somptueux, et surtout des rencontres intéressantes

Ma définition du digital nomadisme se transforme davantage en “possibilité de travailler de n’importe ou”

Peu de rencontres de locaux, peu de nouveaux paysages, peu de rencontres…

Je “déchante assez rapidement”

Comme je le dis dans une des Lettres (abonne toi par ici), j’ai encore besoin de trouver un équilibre entre voyage et travail… Entre découvertes et clients, entre moment pour moi et moment ou je bosse pour mon entreprise

En résumé ? 

Il y a encore du chemin à faire…

2/ Comment j’ai fait le choix du retour en France après 6 mois de voyage ?

1/ Le mariage d’une amie en avril

Je savais que mon retour en France se rapprochait, une de mes meilleures amies se marie alors début avril 2022. Je prévois à ce moment-là de rentrer début mars…

2/ Les contraintes liées au COVID

Les tests, l’apparition du pass vaccinal en France (ou je ne suis pas certaine de pouvoir revenir dans mon propre pays au vu de la situation politique), le passage des frontières qui se compliquent, les lois qui changent tous les jours

Il y a un ras le bol ! Voyager est devenu plus contraignant !

3/ Une évidence de stabilité

Je vivote, à droite, à gauche… J’ai prévu mon premier trimestre 2022 et je sais déjà qu’il s’annonce en fanfare avec de nouveaux et nombreux projets clients, voir mon site web pro

J’ai aussi repris du poids au vu d’une mauvaise alimentation, je perds petit à petit mes bonnes habitudes, mon rythme qui me permet une plus grande efficacité !

Côté finance, je fais attention ! J’ai assez de quoi vivre, mais pour cela je dois partager ma chambre…

Les colivings sont encore hors de prix pour le chiffre d’affaires que je dégage

3/ Et maintenant avec le recul ?

Au moment où j’écris ces lignes, je suis toujours autant heureuse d’avoir pris cette décision ! Chose rare, car le retour en France pour moi, après un long voyage à toujours été synonyme de coup de blues

Pour le moment, je n’ai pas subi cette émotion, j’ai retrouvé mon rythme, mes habitudes, une meilleure alimentation, et les projets clients s’enchaînent !

Je travaille beaucoup, je prends aussi beaucoup de temps pour moi, je dors enfin seule dans une chambre, je revois les amis, et je rencontre certains clients en vrai

Je sais que cela ne va durer qu’un temps, que l’envie de voyager va revenir, car je suis comme cela

Le voyage m’apporte beaucoup dans mon quotidien perso mais aussi professionnel… Retrouvé un article sur les avantages et inconvénients du mode de vie de digital nomade ici

D’ailleurs, je pense déjà à ma prochaine destination et au moment ou je pourrai prendre les billets d’avion

4/ Ce que je ferai différemment pour mon prochain voyage

Au vu de mes prévisions financières, mon chiffre d’affaires de ce premier trimestre va s’envoler… En le maintenant, je pourrai m’offrir plus de confort pour mes prochains voyage et ainsi accéder plus facilement aux espaces de coliving et aux chambres privées

Rester plus longtemps au même endroit et rencontrer d’autres digital nomades avec les mêmes problématiques

J’ai beaucoup participé à des événements de digital nomades à Lisbonne, mais je rencontrai surtout des expatriés qui vivaient dans ce pays depuis plusieurs mois ou plusieurs années ou encore de nombreux salariés qui sont 100% en télétravail

Bref, des personnes qui ne sont pas confrontées aux mêmes problématiques que les miennes,

C’est la raison pour laquelle, à l’avenir, je souhaite sélectionner des espaces de coliving avec uniquement des entrepreneurs

5/ Mes 3 conseils pour te lancer comme digital nomade

1 – Tester et expérimenter

Toi seule, c’est ce qui te convient le mieux en termes d’équilibre ! Afin de trouver un mode de vie qui te convienne, il va falloir en tester quelques-uns afin de trouver ton propre rythme, et c’est complètement OK !

2- S’assurer un bon chiffre d’affaire

Afin de ne pas se retrouver dans une situation de manque comme le manque de confort. L’argent, reste toujours le nerf de la guerre ! Et t’invite à tester et expérimenter différentes façons. C’est aussi une charge mentale en moins tu sais de quoi vivre même si tu travailles peu pendant quelques jours ou quelques semaines 

3 – Oser

Se lancer, trouver sa voix, voyager, se découvrir, sortir de sa zone de confort, rencontrer ! Le monde est notre terrain de jeu, amusons-nous avant le game over final !

L’entrepreneuriat l’autre voyage solo

Découvre les similitudes entre le voyage solo et entrepreneuriat ! Des similitudes au niveau des avantages mais aussi des inconvénients…

Tu as aimé cet article ?

Appuie sur un coeur pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote 0

Pas encore de vote, sois le premier

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Mélanie

Je m'appelle Mélanie, j'ai 33 ans, originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. J'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine pendant 8 mois. J'ai travaillé 6 mois en Australie, traversé les États-Unis d'Est en Ouest, vécu à Londres. En 2021, je deviens digital nomade, je visite les Açores, marche 2 mois sur le chemin de Compostelle et je vadrouille à travers l'Europe. Dans ce blog, j'accompagne les femmes à oser vivre leurs rêves de voyage solo à l'aide de contenus de qualités et pertinents !

Cet article a 7 commentaires

  1. Ton témoignage est très intéressant, il permet de mieux se rendre compte de la réalité qui n’est pas toujours rose même quand on choisi de lier le plaisir de voyager et le travail, ce côté de la médaille est souvent caché honteusement alors que c’est juste normal il me semble de tâtonner avant de savoir ce qui marche. Courage à toi et je te souhaite beaucoup de réussite pour tes nouveaux projets !

    1. Mélanie

      Merci beaucoup. C’est comme tout dans la vie, des avantages, des inconvénients… Il y a toujours un prix à payer

  2. Nicolas

    Merci pour ce partage intéressant de ta vie de nomade digital. Ce sont évidemment des galères, mais elles font parties intégrantes du monde autour de la zone de confort. Je pense même qu’elles sont nécessaires. Le plus important finalement, c’est la résilience…

  3. Un aricle qui change de la description toujours idyllique que les « digital nomades » font de leur mode de vie !

    1. Mélanie

      Merci 🙂 En effet, j’essaie d’être la plus transparente possible

    1. Mélanie

      En total accord avec ce que tu dis 💪

Laisser un commentaire