Ces 9 réflexions sur le voyage qui m’énervent

Illustration de Tifenn, suis-la sur Instagram et découvre ses créations en stories et découvre là via son site.

Petit coup de gueule, encore tu vas dire, bah oui ce blog est aussi un moyen et ma façon de m’exprimer et parfois d’extérioriser. Et puis, je suis certaine que toi aussi, ces réflexions sur le voyage, tu en as marre de les entendre. Si tu t’apprêtes à voyager seule pour la première fois et que tu ne l’as pas encore dit à tes proches alors voici sûrement ce qui t’attend !

Tu as de la chance

La réflexion voyage que j’ai le plus entendu !Deux petites minutes, on sonne à ma porte… C’était madame la chance, elle m’invite à vivre la vie de mes rêves pour quelques années. Avec elle, plus aucun souci ! J’ai été sectionné parmi tous les Terriens, le monde m’ouvre ses bras. Allez, je me casse en Amérique du Sud, faire mon backpack…

Alors, non les gens qui me disent que j’ai de la chance, faut arrêter. Notre vie est faite de choix. Et si ton rêve est de voyager alors donne-toi les moyens ! Sors de ta zone de confort et commence par te projeter puis économise.

La chance que j’ai, c’est d’être en bonne santé et d’avoir un passeport français, tout le reste, c’est le résultat de mes choix.

Malheureusement, dans notre société, la plupart des gens ne se rendent pas compte que leurs vies actuelles sont le résultat de ces choix qu’ils ont fait auparavant et qu’ils font encore à l’heure actuelle.

Alors bien sûr, c’est plus simple de suivre la voie dictée par la société. Faire des études, tomber amoureuse, trouver son CDI, acheter sa maison et faire son premier enfant.

Là, tu es sûre d’être bien installée dans le cadre. Tu ne t’es même pas rendu compte qu’à chaque fois tu as fait ces choix, tellement ils sont imposés par notre modèle de société et que dire de la pression parentale qui veut absolument qu’on reproduise ce modèle. Et quand tu lui demandes « et toi maman t’es heureuse ? »

Alors bien sûr, il y a des gens épanouis et heureux à suivre ce modèle et heureusement 🙂 Mais personne n’a jamais vécu une vie extraordinaire en étant salarié, à travailler toute sa vie du lundi au vendredi de 8h à 18h. Et moi, c’est de cette vie de ouf dont je te parle. Celle dont tu rêves au plus profond de toi !

Alors, non ne me dis plus que j’ai de la chance, car c’est le résultat de mes choix qui m’ont mené à avoir cette vie extraordinaire qui est à la portée de nombreuses personnes.

Quand est-ce que tu reviens dans la vraie vie ?

Ahhh la vraie vie ou encore nommé « la vie, la vraie ». Attends-tu me parles de ce métro-boulot-métro-paye tes factures » ? Ah oui celle-là. Désolée mais elle ne me fait pas rêver. Je ne vais pas revenir dans ce schéma pour te rassurer sur les propres choix que tu as fait.

La vie, la vraie et celle du moment présent, du partage et des rencontres. Celle ou tu te sens en accord avec tes valeurs, celle ou tu es heureuse de te lever chaque matin parce que tu sais que cette journée va être belle. La vie au contact de la nature et des autres. Celle ou tu t’enrichis de discussions et de découvertes. Je ne me sens jamais autant vivante que lorsque je voyage ! Voilà c’est une de mes définitions de la vraie vie.

Et ta retraite ?

Bah oui ma retraite, je pars un an voyager et que va t’il se passer pour ma sacrée sainte retraite ! Ah se tuer au boulot au moment même ou je suis pleine possession de mes ressources physique et financière pour attendre une hypothétique retraite qui viendra lorsque j’aurai des problèmes de santé et/ou je n’aurai plus le courage, ni l’envie et encore moins la santé de sortir de chez moi !

La retraite, cette carotte qu’on te met au bout du bâton pour que tu continues d’avancer sans trop réfléchir. Si, si je t’assure, bosse 45 ans et après on verra ce qu’on fera de toi, tiens regarde ce bel EHPAD, ça ne te plairait pas ?

L’âge moyen de vie en bonne santé en France est de 64,9 ans pour les femmes… Autant te dire qu’en suivant le système actuel de salariat, je serai toujours en train de travailler à mes 65 ans alors une année de plus ou de moins à travailler parce que dans « ma jeunesse » je suis partie vivre mes rêves pendant un an et bien pour moi cela vaut le coup. Et puis, ce chiffre ne fait qu’augmenter d’année en année. Je peux espérer être en bonne santé jusqu’à mes 66,1 ans.

san pedro de atacama liberté totale

Tu es courageuse

Une autre réflexion sur le voyage qui me fait hausser les sourcils à chaque fois (parfois je suis aussi bouche béante, mais l’image est moins gracieuse).

Alors définition de courage dans le Larousse : Fermeté, force de caractère qui permet d’affronter le danger, la souffrance, les revers, les circonstances difficiles. Le voyage n’est rien de ces mots. Testons avec une autre définition : Dont la bravoure suscite l’admiration. Puis à bravoure, c’est quelqu’un de brave (le serpent qui se mord la queue) et à brave, j’ai la définition courageux au combat, devant un ennemi 🙂

Bref, je ne suis pas plus avancé. On parle souvent de courage lorsqu’il y a des peurs. Et bien sûr, des peurs, il y en a quand on voyage seule. Mais avec une bonne préparation, on part sereine. Je trouve beaucoup plus courageuse une maman de 4 enfants qu’une femme qui décide de partir voyager seule. D’ailleurs, pour les filles qui ont tenté cette expérience, jamais elles ne me font cette remarque.

Tu fais quoi dans la vie ?

Je voyage, je lis, je vais souvent dans les musées et au cinéma. Ah pardon, tu me demandes quelle est ma profession ? Et donc, par là mon statut social. Est-ce que je suis dans la classe ouvrière, moyenne ou alors pétée de tunes ?

Alors dans ce cas-là deux réactions distinctes. Le plus désagréable, le type va t’ignorer toute la soirée parce que tu es sans emploi donc sans vie d’après ses schémas étriqués. Ou alors, tu attires de suite la sympathie pour 5 minutes. « Et quel pays as-tu préféré ? ». C’est aussi la galère sur les sites de rencontres ^^

J’ai vécu des soirées avec de jeunes cadres dynamiques alors que je rentrais tout juste d‘Australie, ou j’ai principalement travaillé. Eh bien, j’ai été ignorée une bonne partie de la soirée, je ne rentrais pas dans le moule des heures sup’ pas payées et du chef qui fait chier.

Tu as la belle vie

OUI, j’ai la vie que j’ai choisie. Tous choix impliquent des renoncements. Je n’ai pas de famille, pas de meuf, pas de chez moi, pas de CDI. Mais je suis heureuse, oui si tu entends par là avoir la belle vie 🙂

Quand est-ce que tu comptes te poser ?

Et retourner dans le schéma classique, pas pour l’instant. Je rêve de plages paradisiaques et de travailler les pieds dans l’eau, on se revoit dans 5 ans ?

T’es encore en vacances ?

Cette réflexion sur le voyage est mignonne, c’est ma préférée en fait. Quand mes amis me demandent de mes nouvelles, leurs premières questions, c’est « t’es ou en ce moment ? ». Difficile de me suivre en effet 🙂

Après, ce n’est pas parce que je suis à l’étranger que je ne travaille pas. J’ai travaillé en Australie, à Londres, en Bolivie et j’ai fait de nombreux volontariats dans les auberges de jeunesse.

Et puis un voyage au long court sont certes des vacances, mais pas vraiment ce qu’il y a de plus reposant.

Alors, c’est difficile de dire au téléphone à ses parents, qu’on est fatiguée de voyager car eux travaillent. Mais c’est aussi la réalité, le voyage au long cours est fatiguant surtout après avoir fait 24h de bus, avoir passé les douanes et ne pas être douchée depuis trois jours.

Et toi, as-tu déjà entendu ces réflexions sur tes voyages ? Quelles sont celles qui t’irritent le plus ?

picture of tigress on green grass field

Voyager pour fuir ? Vraiment ?

Voyager pour fuir ? La question qui revient tout le temps ! En mode : « Mais tu voyages pour fuir quoi ? » ou encore « Qu’est ce que tu fuis en voyageant ? »

Publié par Mélanie

Je m'appelle Mélanie, j'ai 32 ans, je suis originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. Depuis, j'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine pendant 8 mois. J'ai travaillé 6 mois en Australie grâce au Permis Vacance Travail (PVT). J'ai également visité les grandes villes des Etats-Unis pendant deux mois. Je suis en ce moment en France ou je développe mon activité en ligne afin de devenir Digital-Nomad. Mes voyages en 2021 (si la situation le permet) seront de marcher jusqu’à Saint Jacques de Compostelle, de voyager avec le Transsibérien et de visiter (et pourquoi pas m'installer) en Asie du Sud Est. Dans ce blog, j'accompagne les femmes à oser vivre leurs rêves de voyage à l'aide de contenus de qualités.

14 commentaires sur « Ces 9 réflexions sur le voyage qui m’énervent »

  1. Complétement d’accord avec toi!

    Je rajouterai aussi ces pharses que j’ai souvent eu et qui m’ont particulièrement énervées:
    « Ton homme te laisse partir toute seule? », « Tu serais ma fille jamais je te laisserai faire ce genre de choses! » , »Mais c’est dangereux ce que tu fais, partir seule, mais tu es inconsciente » 🙂

    Profite bien et continue surtout!

    1. Lol, c’est vrai que si on ajoute le fait d’être une femme et de voyager seule et ce que cela implique pour les autres en terme de sécurité… Ya beaucoup de choses qu’on ne dit pas à un homme qui part seul. Merci, de beaux voyages à toi aussi 😊

  2. Je me retrouve beaucoup dans ton agacement sur ces réflexions (sauf celle sur le courage, si on veut me jeter des fleurs, je prends 💐😂😂). Mais c’est pesant à chaque fois qu’on s’écarte du schéma classique comme les personnes se permettent des réflexions qu’ils ne se permettent pas avec les autres 😫 mais bon, j’essaie de ne prendre en considération que les réflexions des gens qui ont un parcours qui me plaît , ça fait un bon tri ! 😜

  3. Ça marche aussi quand tu voyages pas seule je te rassure. Et que tu bosses pourtant à côté… Voyager et partir c’est faire des choix et sortir du moule. Ça intrigue forcément et ça soulève des envies…

  4. Salut 🙂 Moi aussi le « rhooo t’es courageuse » ça me laissait perplexe… Et pis je suis allée chercher l’étymologie de « courage » et « courageux » (ou -euse pour le coup).
    Je me suis retrouvée avec « courage » = « cœur », suivi de « -age », (qui désigne un état, une condition) = le courage est un état qui a pour maître le cœur.
    Et aussi avec « courageux » = de « courage », suivi de « -eux » (qui signifie plein de ou qui fait l’action) = être courageux signifie être dans un état dicté par le cœur ou faire l’action dictée par le cœur.
    Hé ben depuis quand on me dit que je suis courageuse, même si je sais que les gens pensent à autre chose, je souris et je dit 😀 YES! <3

  5. Tellement vrai… Et je confirme, même quand tu es en couple et que tu voyages à chaque vacances tu as le droit à ce genre de réflexions! Et pour nous qui ne voulons pas d’enfants on a aussi le droit à « Pour vous c’est facile, vous n’avez pas d’enfants! » Et oui…comme tu dis tout est une question de choix…
    Je pense que finalement on suscite un peu de jalousie car on n’a pas choisi de suivre le schéma « traditionnel » que nous impose la société, alors que eux oui…
    Continue à faire tout pour vivre tes rêves! et je pense que tous les voyageurs seront d’accord pour dire que les voyages c’est la vraie vie! Ce n’est pas que voir de beaux paysages ! C’est aussi et surtout voir d’autres cultures, d’autres modes de vie, rencontrer des personnes différentes, c’est une ouverture d’esprit…

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 En effet, dès qu’on sort du cadre « imposé » par notre société on suscite un peu de jalousie et de drôles d’interrogations ! Mais on continuera à voyager, car oui le voyage c’est la vie la vraie 😉

  6. Olalala mais MERCI MERCI MERCI!!!
    ça fait tellement du bien de lire ce genre de paroles. On se sent moins seul, plus compris :).
    Tu as TOTALEMENT résumé notre manière de pensée ainsi que les réflexions auxquelles nous sommes confrontés.
    En voyageant en couple, tu peux rajouter pour notre part toutes les questions concernant le bébé et les phrases du style: « il est temps de se poser, non »…? Ah , tu veux dire qu’il est temps d’être en mode machine métro-boulot-dodo à baver devant des vacances annuelles de 3 semaines?

    Je pense que la réflexion qui revient le plus souvent c’est: « tu as de la chance »…
    Lorsqu’on était en voyage et qu’on osait dire qu’on était un peu « fatigué, c’était comme si on avait dit une insulte :).
    « Fatigué? Mais de quoi? Vous êtes en vacances H24.. »
    Les gens ne comprennent pas toujours que pour voyager plusieurs mois, il faut respecter un budget. De ce fait, cela implique donc d’opter pour des solutions moins faciles en termes de trajets, transports et logements.
    Mais bon, tu dois connaitre cela aussi :).

    En tout cas, vraiment fan de ton article.

    Antho et Maëva

    1. Bonjour Antho et Maëva,
      Merci à vous pour ce beau commentaire. J’avoue que vous avez en plus la question du bébé ^^ Je vous rejoins totalement pour la question de la fatigue. Difficile pour nos proches qui sont toujours en mode « metro-boulot-dodo- d’être compatissant sur la fatigue qui s’accumule lors d’un voyage au long court parce qu’ils ne connaissent que le « mode plage ». Le voyage est tellement différent de vacances mais surtout tellement plus enrichissant 🙂
      Excellente continuation de votre voyage au Canada !

  7. Ohlala je te comprends tellement! Merci Mélanie pour ton article qui fait du bien. 🙏

    Je suis vraiment d’accord sur la partie où tu parles de cette fameuse question : « Et toi, tu fais quoi dans le vie » qui est en fait souvent un sous-entendu pour dire « Comment gagnes-tu ta vie économiquement parlant? ».
    Cette question ne veut pas dire grand chose et je m’en amuse beaucoup! 😂 Je réponds comme toi : « Plein de choses! Je lis, je dessine, je fais de la danse, je voyage, je passe beaucoup de temps avec mes amis et ma famille…et toi? » et souvent ces personnes-là sont déconcertés parce qu’elles ne se sont même pas forcément posées les question de ce qu’elles aiment profondément faire à part travailler. Je trouve ça très intéressant 😊
    En tout cas bravo pour tes réflexions, ton ouverture d’esprit et cet article très bien écrit👏

    Belle continuation😘

    1. Bonjour Judith,
      Merci beaucoup pour ton retour, cela me touche beaucoup 🙂
      Beaucoup de personnes se sont retrouvées dans ces diverses réflexions ! Je crois qu’on les a toutes au moins entendues une fois 🙁
      J’essaye de m’amuser avec ces questions en déterminant la peur que l’autre projette sur moi. Ca me permet de relativiser et de garder le sourire !
      Je te souhaite de beaux voyages et une bonne continuation 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :