Voyager seule au Sénégal, l’avis d’Élodie
Voyager seule au Sénégal

Voyager seule au Sénégal, l’avis d’Élodie

0
(0)

Voyager seule au Sénégal, une destination encore peu connue. Retrouve l’expérience d’Élodie qui a voyagé au Sénégal pendant deux mois (presque sur un coup de tête…enfin avec beaucoup de « galères » de dernières minutes).

J’appréhendais un peu la solitude, de ne pas pouvoir partager avec quelqu’un ce que je vis, un peu peur de m’ennuyer et d’avoir des idées noires. 

Élodie

Présente toi

Je m’appelle Élodie, j’ai 35 ans. Je suis une sportive voyageuse adepte du toujours plus et des nouvelles expériences !

Je suis surnommée Tomb Raider parce que je suis une guerrière et que plus je galère plus j’adore (aahahah). Je ne tiens pas en place et je cherche constamment le contact avec la nature et avec les gens !

Mon credo : c’est dans la difficulté qu’on apprend … et qu’on avance !

Je suis coach de vie certifiée en épanouissement personnel et j’accompagne les gens à s’affirmer dans leur vie en gagnant confiance en eux et en passant à l’action vers une vie harmonieuse.

voyager seule sénégal
Le voyage solo d’Élodie au Sénégal

Qu’est ce qui t’a motivé à voyager seule pour la première fois au Sénégal?

J’ai toujours voyagé avec mes parents, mon copain, ma BFF, mes amis. Et c’était chouette !

Mais pour moi, ce n’était jamais assez ! J’aime trop les voyages ! Je me suis retrouvée à être limitée parce que je ne trouvais personne pour m’accompagner !

Et un jour, coup du sort, suite à une rupture conventionnelle (dans un emploi qui ne me plaisait plus). Je me suis retrouvée avec plein de temps devant moi et je me suis mise à rêver d’un long voyage sans contrainte de retour pour pouvoir vraiment profiter ! (enfin vraiment profiter selon ma définition à moi hein on est d’accord !) …

C’est là que j’ai commencé à penser au voyage solo parce que bien évidemment je savais que personne ne pourrait m’accompagner voyager pour une durée aussi longue !

Je rêvais d’aller en Ethiopie et de vivre en woofing alors je me suis dis : j’ai plein de temps, personne ne veut venir avec moi, tant pis ! Let’s go ! j’y vais quand même ! 

Et voilà !

Bon sauf qu’en fait, il y’a eu la guerre en Ethiopie, le COVID, les restrictions et j’ai pas trouvé de woofing !!!!! (smiley qui pleure)

Donc finalement j’ai tiré au sort un pays d’Afrique où je pouvais aller et j’ai voyagé seule au Sénégal où j’ai improvisé sur place pendant 2 mois ! Puis j’ai enchainé sur un volontariat à l’île Maurice un mois. C’est comme cela que j’ai décidé de voyager seule au Sénégal.

Voyager seule au Sénégal : l’avis d’Élodie

Quelles étaient tes peurs avant d’oser voyager seule au Sénégal?

Je n’avais pas vraiment peur mais plus une appréhension. J’ai toujours beaucoup voyagé et donc ça ne me faisait pas peur.

J’appréhendais un peu la solitude, de ne pas pouvoir partager avec quelqu’un ce que je vis, un peu peur de m’ennuyer et d’avoir des idées noires. 

En fait si, j’avais une grande peur : qu’il arrive quelque chose à ma grand-mère pendant que je n’étais pas là mais bon ça, solo ou pas, c’est pareil ! En fait, j’avais plus de peurs et des blocages par rapport à la durée de mon voyage que par rapport au fait que ce soit solo.

C’est dans la difficulté qu’on apprend … et qu’on avance !

Elodie

Quelles ont été les réactions de ton entourage ?

Les réactions ont été assez différentes. Les gens en général étaient hyper contents et trouvaient ça cool. Ma meilleure amie a trouvé que j’étais très courageuse, que j’avais raison de le faire et que j’avais ça en moi depuis longtemps, que ça se voyait. Elle était hyper fière que je saute le pas.

Du côté de mes parents ça a été beaucoup plus compliqué! Ils ont complètement projeté leurs peurs sur moi ! Des peurs que moi, je n’avais même pas !!!! Ils ont même failli me contaminer ! Je crois que le plus dur en fait dans mon voyage solo, ça a été de gérer leurs peurs justement ! C’est un comble je trouve !

Mon père avait peur que je me fasse enlever, violer, tuer, trafiquer et j’en passe ! Ma mère avait peur de je ne sais pas quoi mais elle a réagit en voulant tout contrôler et tout savoir : tu vas où ? Tu vas dormir où ? Tu vas faire quoi ? Alors que même moi je n’en savais strictement rien et justement je ne voulais pas prévoir!!! (ahahahah)

Comment as tu organisé ton voyage solo ?

Le truc c’est que ça ne s’est pas du tout passé comme prévu ! A la base je devais aller en Ethiopie mais il y a eu la guerre donc je me suis rabattue sur le Togo.

Je devais partir le 4 Décembre. J’avais tout prévu là bas sur place, le programme précis et tout et tout. Puis avec le covid, le 30 novembre mon billet a été annulé….. Donc tout est tombé à l’eau….

Et comme je voulais à tout prix partir car je sentais que c’était maintenant que je devais le faire, après quelques semaines de petite déprime, le lendemain de noël j’ai ouvert la carte des pays verts (COVID) d’Afrique. Seul le Sénégal était vert.

J’ai acheté mon billet le 26 Décembre et je suis parti le 4 Janvier. J’avais réservé 2 nuits à Dakar et je n’avais aucune idée de ce que j’allais faire là bas ! J’ai reçu le routard 2 jours avant et je l’ai ouvert dans l’avion !

Conclusion, je peux dire que j’ai vraiment voyagé au feeling, au gré des rencontres. J’avais un fil directeur sur les endroits que je voulais voir mais je me suis vraiment laissé portée par les opportunités et les conseils des rencontres. Je n’ai jamais rien réservé.

Cela faisait plusieurs années que je suivais Valizstoriz et depuis peu The French Miss Panda qui sont des voyageuses solos qui voyagent au feeling. Leurs récits de voyage m’a beaucoup inspiré même si elles ne sont jamais allées au Sénégal (enfin, je crois !)

Comment as tu planifié ton budget pour voyager seule au Sénégal ?

Je savais que la vie au Sénégal était moins chère qu’en France. J’avais des économies sur mon compte. J’ai mis mon appartement en location air bnb et voilà ! Je n’ai pas économisé exprès pour ce voyage. 

Sur place, je ne prenais que les transports locaux en commun qui ne coutent pas cher. J’ai dormi 50% de temps chez l’habitant gratuitement par des gens qui m’ont invitée et 50% dans des campements entre 5 et 10 euros la nuit. J’ai mangé pour 1 euro par repas voir moins. 

Les logements n’étaient pas luxueux : douche au sceau, WC dans un trou. L’électricité pas toujours au rendez vous. Et pour 1 euro ce n’est pas le restau c’est un plat unique pour tout le monde façon cuisine familiale ! Je ne pense pas que ce soit ce que tout le monde recherche ni ce que tout le monde puisse voyager de cette façon mais c’est ce que moi je voulais, être au plus proche de la population et des coutumes locales. 

Au final j’ai moins dépensé pendant mon voyage qu’en vivant en France donc voyager m’a permit d’économiser (ahahaha).

Quel était ton niveau en anglais ?

Je n’ai pas vraiment eu besoin de l’anglais car au Sénégal la majorité de la population parle français. Sinon J’ai un niveau d’anglais débrouillard on va dire !

Te rappelles-tu des émotions provoquées juste avant de partir et le jour de départ ? Peux-tu nous les raconter ?

Je suis passée par beaucoup d’émotions dans les jours qui ont précédé mon départ !

Mon avion était à 10h à Paris. Mon copain m’a emmené à l’aéroport en partant à 5h donc j’ai quitté mon appartement la veille et c’est là que je me suis vraiment rendu compte que je passais à l’action et que j’ai eu le plus d’émotions.

Comme j’avais mis mon appart en location, quand je suis partie et que j’ai tourné la clé dans la serrure avec mon sac sur le dos, je me suis dis : ça y est c’est maintenant, tu pars enfin et tu ne sais pas quand tu reverras cet appartement.

C’est difficile à expliquer mais j’ai eu mélange d’angoisse, de peur de l’inconnu, de fierté, de stress, de tristesse et en même temps j’avais le sourire aux lèvres !

Le lendemain, mon copain m’a laissé au dépose minute et je suis entrée dans l’aéroport, toute seule. Ca y est. Là je me suis demandé si j’avais raison de faire ça, si ce n’était pas une bêtise.

Puis j’ai passé les filtres, je suis montée dans l’avion et je ne pouvais plus reculer et le sourire m’est venu : à moi la liberté, à moi la liberté de faire ce que je veux comme je l’entends, et surtout surtout, je me suis sentie fière d’avoir enfin sauter le pas et d’être dans cet avion !

Une anecdote marrante sur ton voyage ?

J’ai tellement d’anecdotes, tellement de choses à raconter sur ce voyage au Sénégal !

Je pense que la plus intéressante et celle dont j’ai vraiment envie de me souvenir est celle de ma rencontre avec Madeleine, une sénégalaise serveuse dans une paillote de plage de Cap Skirring….

Madeleine en rose sur la photo

Un midi je commande un poisson et elle m’aborde en me proposant de l’accompagner à son cours de danse Africaine après son service ! J’étais aux anges ! Mais c’est ça le Sénégal et le voyage solo, des rencontres et des propositions inattendues !

J’ai donc accepté. Et il s’est avéré qu’avec sa troupe, elle s’entraînait pour une chorégraphie pour le tournage d’un clip 2 jours plus tard et qu’une des filles était malade ! J’ai donc appris la choré pour la remplacer !

J’ai passé 2 jours merveilleux avec toute la troupe, ils m’ont invité chez eux à tour de rôle pour manger, dormir, on est sorti en boîte, on a fait des feux sur la plage.

Des instants magiques. Puis le jour du tournage est arrivé et la fille était guérie. Je n’ai donc pas tourné le clip mais j’ai assisté au tournage et je garde un souvenir merveilleux et magique de ces moments !

Quel(s) conseil(s) donnes-tu a une femme qui veut voyager seule mais qui a des peurs ?

Je pense que la plus grosse peur, c’est la peur de l’inconnu, et cette peur elle est normale en soi ! C’est ce qui donne ce petit côté d’adrénaline tellement motivant.

Perso, pour faire partir cette peur là, j’imagine toujours le worse case : qu’est ce qui pourrait m’arriver de pire ? Et ce que ça pourrait vraiment arriver ? Et ça me fait dédramatiser. En face je réfléchis à une solution ! Tu peux aussi lister toutes tes peurs sur une feuille. Le fait de les écrire ça permet de les sortir de la tête et de les dédramatiser !

Un conseil que je pourrais également donner et qui est bon à savoir c’est que quand tu voyages seule, les gens sont beaucoup plus sympathiques et accueillants, ils veulent toujours t’aider et que tu te sentes bien. J’ai eu plusieurs « péripéties » mais j’ai toujours trouvé des solutions grâce aux gens. Tu ne seras pas seule, tu trouveras toujours de l’aide en cas de pépin !

Quelles qualités ou état d’esprit faut-il selon toi pour oser voyager seule ?

Cette question est à mon avis relative à la durée du voyage et à la façon de voyager.

Pour ce qui est de mon voyage sur 2 mois et à l’arrache, je pense que l’état d’esprit est d’être ouvert à la rencontre, et la qualité est la résilience car il y aura des moments difficiles et tu seras toute seule pour les surmonter, trouver des solutions, t’adapter et rebondir.

Qu’est ce que t’as apporté le voyage solo ?

Pfff vague question et tellement vraie !

🌟Ce fut une expérience entière, une épopée du bonheur et de la simplicité, un retour à l’essentiel, une découverte authentique et riche, une ouverture à autrui inévitable et précieuse.🥰

Voyager seule Au Sénégal 🇸🇳

🌟J’ai appris la vraie définition du partage, de la convivialité, du vivre ensemble, de la tolérance.

🌟J’ai appris à ralentir, à prendre mon temps, à profiter de l’instant présent, à vivre au jour le jour au rythme du soleil.🌞

🌟J’ai appris à relativiser, à prendre du recul, à laisser la vie décider.😁

🌟J’ai appris à vivre avec très peu, sans eau, sans électricité et juste mon petit sac à dos sans même m’en rendre compte

🌟J’’ai appris à tomber, à me relever, à rebondir et à repartir.

🌟J’ai appris à échanger, à accepter des invitations d’inconnus pour un thé, un repas, une soirée, une nuit, quelques jours qui deviendront des rencontres inoubliables. Je ne me suis jamais sentie autant en sécurité qu’au Sénégal.

🌟J’ai appris à prendre mes propres décisions et en accepter les conséquences. 

🌟J’ai appris à déconstruire les idées reçues et à me faire ma propre opinion sur la polygamie, la famille, l’entraide, le partage, la solidarité, l’altruisme,.

🌟J’ai appris que rien vaut beaucoup plus que tout

🌟J’ai appris à changer d’avis sur un coup de tête.

🌟J’ai appris à être ma meilleure amie, ma confidente, ma motivation, mon réconfort.

Au Sénégal 🇸🇳j’ai parcouru des kilomètres en bus, taxis, taxis brousse, moto, charrette, velo

Au Sénégal🇸🇳, on danse, on rit, on met de la couleur,

Au Sénégal 🇸🇳peu importe d’où l’on vient, on invite, on donne, on partage, on aime, on n’est jamais seule 

Au Sénégal🇸🇳, quand on veut on peut et tout est possible

Au Sénégal🇸🇳, chacun a le sourire même si il n’a rien et chacun a confiance en la vie

🌈Je ne me suis jamais sentie autant chez moi qu’au Sénégal avec ces inconnus rencontrés dans un taxi, en bord de chemin ou dans une cantine. Ils m’ont tout donné alors qu’ils n’avaient rien ! 

🌈J’ai été considérée comme un être à part entière et en même temps le membre de chaque famille dans laquelle je suis passée. J’ai eu l’impression d’appartenir à cette grande famille avec l’envie de ne jamais vouloir en partir.

🤩J’ai découvert des beautés insoupçonnées de la nature, des richesses culturelles, des traditions et un héritage historique riches et indéniables.

🌍Un voyage à part entière, qui change et marque à jamais le cœur et l’esprit. 😍

Un jour je reviendrai.🥰🌈

Je suis partie en pleine transition professionnelle puisque je venais de faire une rupture conventionnelle et de créer mon entreprise de coaching de vie en épanouissement personnel. Voyager seule au Sénégal a confirmé mon choix : ma valeur de liberté est beaucoup trop grande et je ne peux pas retourner à un travail salarié avec des contraintes d’horaires et de sédentarité. Cela a également confirmé mon choix de vouloir être coach pour distribuer du bonheur et rendre les gens épanouis et accomplis.

Qu’est ce que tu as aimé dans ce voyage solo ? Qu’est ce qui fut le plus dur ?

J’ai adoré pourvoir faire ce que je voulais quand je le voulais sans devoir demander l’avis ou l’aval de qui que ce soit. J’ai adoré pouvoir changer d’avis sur un coup de tête ! J’ai adoré rencontrer la population.

Ce qui a été le plus dur, ce sont parfois les soirées où je me retrouvais seule dans ma chambre. 2 mois ça fait un peu long ! 

Ce qui est difficile aussi c’est d’être loin de mes amis car même si j’ai rencontré beaucoup de gens en deux mois. Les liens ne sont pas aussi forts qu’avec mes amies et quelque fois j’aurais eu besoin de leur parler, de leur demander leur avis, de leur raconter mes joies comme mes galères. J’ai parfois pleuré mais j’étais seule et c’est aussi ça la puissance du voyage solo c’est que tu puises dans tes ressources pour rebondir… seule.

Quelle est ta ou tes prochaine(s) destination(s)

Je pars cet été au Kirghizistan avec mon copain. Mais j’envisage de repartir l’hiver prochain un mois en voyage solo. Au Costa Rica je pense. Cette fois-ci dans un esprit plus digital nomad.

Voyager seule au Sénégal, l’expérience magnifique d’Élodie, tu peux la retrouver et la suivre sur Instagram @Etoilesvoyageuses et lui poser toutes tes questions pour, toi aussi, peut-être voyager seule au Sénégal

elodie digital nomade

Le parcours de digital nomade d’Élodie

Élodie nous partage son parcours de digital nomade en toute transparence. Comment lui ai venu l’idée? Comment s’organise t’elle? Mais aussi elle nous livre à cœur ouvert ses difficultés dans son parcours de digital nomade

Clara part marcher seule sur Compostelle

Clara part marcher seule sur le chemin de Compostelle et nous raconte son parcours, ses peurs, ses doutes, mais aussi une belle anecdote du chemin.

Le voyage solo à Lisbonne d’Alicia

Alicia nous partage son premier voyage solo à Lisbonne ! Entre organisation, budget, ressentis, conseils ! Tu seras tout dans cet article

Mon témoignage sur le voyage solo

Le témoignage sur mon premier voyage solo et les autres, en toute transparence ! Je te dis tout ! De mes débuts à mon parcours de digital nomade

Tu as aimé cet article ?

Appuie sur un coeur pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote 0

Pas encore de vote, sois le premier

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Mélanie

Je m'appelle Mélanie, j'ai 33 ans, originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. J'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine pendant 8 mois. J'ai travaillé 6 mois en Australie, traversé les États-Unis d'Est en Ouest, vécu à Londres. En 2021, je deviens digital nomade, je visite les Açores, marche 2 mois sur le chemin de Compostelle et je vadrouille à travers l'Europe. Dans ce blog, j'accompagne les femmes à oser vivre leurs rêves de voyage solo à l'aide de contenus de qualités et pertinents !

La publication a un commentaire

  1. Nicolas

    Très joli partage. Merci Élodie. On dit souvent que la peur est l’absence d’amour. Mais pas ce genre de peur là. elle se confond plus à de l’appréhension et je pense qu’elle est même nécessaire. Que serait un voyage comme celui-ci si tu étais blasée ?? Encore Merci pour ton récit

Laisser un commentaire