Seule en tour du monde : le voyage de Marion

Seule en tour du monde : le voyage de Marion

L’interview de Marion, qui est partie en tour du monde seule sans date de retour, entre Asie du Sud-Est et Australie

Présente toi en quelques mots

Hello moi c’est Marion, petite française de 29 ans (bon ok, 30 ans dans 2 mois ! Mais l’âge c’est dans la tête!). J’ai quitté mon CDI et ma petite vie bien rangée pour (enfin) réaliser mon rêve : parcourir le monde, pour une durée indéterminée !

Pourquoi as-tu décidé de voyager seule en tour du monde?

J’ai décidé de troquer ma petite vie tranquille et routinière contre un sac à dos pour partir à la découverte du monde, seule, oui oui seule ! Quand j’ai annoncé mon projet de partir seule à l’autre bout du monde, pour beaucoup c’était une idée folle ! Mais pour moi, c’est la meilleure décision que j’ai pu prendre dans ma vie. C’est sûr voyager à deux ou à plusieurs c’est top. Mais voyager seule l’est autant, et pourtant il y a encore quelques semaines, c‘était pour moi l’inconnu car je ne l’avais jamais fait auparavant.

J’ai toujours eu cette envie de voyager et découvrir le monde, et un jour je me suis dit « si tu attends quelqu’un pour le faire, tu ne le feras jamais ! ». Et on m’a toujours dit que c’est lorsque tu voyageais seule, que tu étais le moins seule ! Pendant toute l’année qui a précédé mon départ, j’ai échangé avec beaucoup de filles qui étaient parties seule en voyage. Et leurs témoignages n’ont fait que renforcer ma décision. Elles m’ont dit qu’elles avaient rencontré des personnes des quatre coins du globe. Qu’elles ne s’étaient jamais senties en insécurité, et que si c’était à refaire, elles le referaient sans hésiter !

Pour moi, voyager seule est synonyme de LIBERTÉ ! Tu vas où tu veux, quand tu veux, comme tu veux et avec qui tu veux ! Tu n’es pas obligé de faire des concessions, tu vis pour TOI, et ça c’est la plus belle des libertés du voyage !

La Thaïlande en tour du monde solo

Où es-tu, quel pays autour du monde comptes-tu visiter seule et combien de temps ?

Je suis actuellement en Thaïlande et j’ai quitté la France il y a quelques semaines ! Je n’en suis donc qu’au tout début de mon aventure !

J’ai pour objectif de visiter les pays d’Asie du Sud Est ( Philippines, Cambodge, Laos, Vietnam, Indonésie, Malaisie ) pendant plusieurs mois. Et quand ce sera possible, direction l’Australie probablement pour faire un PVT (permis vacances Travail = le témoignage de Mail Lo à ce sujet). Je rentrerai en France quelques temps pour revoir ma famille et mes amis. Et, ensuite, ça sera direction les pays d’Amérique du Sud.

Je ne me suis pas fixée de durée précise pour profiter pleinement et saisir les opportunités qui se présenteront.

Quelles étaient tes peurs avant d’oser faire le tour du monde seule ?

Mes principales peurs avant de me lancer étaient l’insécurité et la barrière de la langue.

J’avais peur de voyager seule en tant que femme (et oui nous en sommes malheureusement toujours à ce stade en 2021) : Et s’il m’arrive quelque chose, comment je fais en étant toute seule à l’autre bout du monde ? Je pensais à tous les pires scénarios qui pouvaient arriver. Comme me faire embêter par quelqu’un ou qu’on me vole mes affaires, etc.

Concernant la barrière de la langue, j’avais aussi peur de ne pas comprendre et ne pas me faire comprendre vu mon petit niveau d’anglais. Mais si ça peut en rassurer certaines : pas besoin d’être bilingue ++ pour communiquer ! Je n’ai eu jusqu’à présent aucuns problèmes pour discuter avec des gens !

Quelles ont été les réactions de ton entourage ?

Quand j’ai annoncé ma décision de partir à ma famille et mes amis, les décisions ont été diverses et variées.

Il y a eu ceux qui n’y croyaient pas et qui pensaient que c’était encore une de mes idées qui me passait par la tête. Et que j’allais changer d’avis dans quelques mois (Et bien loupé !). Il y a aussi eu ceux qui pensaient que je faisais ça pour «fuir quelque chose». Et bien sachez une chose : tout allait bien dans ma vie quand je suis partie ! Donc non, on ne part pas forcément à l’autre bout du monde pour « fuir ».

Il y a, aussi, eu les craintes et les peurs de ma famille. Des réactions légitimes de parents après tout, quand ton enfant (même adulte) t’annonce qu’elle part toute seule à l’autre bout du monde.

Et il y a ceux qui croyaient en mon projet, en mon rêve. Ces personnes, qui avaient déjà plus ou moins voyagé, parcouru le monde, ayant une ouverture d’esprit plus facile, il faut l’avouer. Ceux-là, je ne peux que les remercier car au travers de leur récit de voyage, d’aventures, ils m’ont conforté dans ma décision de partir. Ils ont été là pour me booster, et aussi pour les (petits) coups de mou, de remises en question, et de stress à quelques semaines, jours du départ.

KOH SAMUI BEACH – Thaïlande

Comment as-tu organisé ton tour du monde solo ?

Pour la préparation de mon voyage en solo, je dois dire que c’était quelque chose…Pandémie oblige, j’ai dû repousser mon départ 3 ou 4 fois de plusieurs mois à chaque fois. Au point qu’à un moment donné, je me suis demandé si j’allais réussir à partir !

Cela fait plus d’un an et demi, que j’ai pris concrètement ma décision de partir (merci le premier confinement!) J’ai donc eu le temps de le préparer ! En échangeant avec des personnes qui revenaient de voyage, ou celles qui étaient en plein dedans. J’ai pu bénéficier de pleins de conseils. J’ai suivi pas mal de groupes sur Facebook sur le voyage, où j’ai pu lire des témoignages et discuter avec des personnes qui voyageaient. Et puis j’ai aussi suivi le site tourdumondiste.com qui est une véritable mine d’or pour préparer son voyage !

J’ai eu un an et demi pour préparer mon tour du monde solo. Mais reine de la procrastination que je suis, je me suis occupée de certaines choses, dont les plus importantes, 3 semaines avant le départ !

Comment as-tu planifié ton budget ?

Je n’ai pas vraiment planifié mon budget. Je m’étais simplement fixé un objectif minimum à atteindre pour partir de 10 000 euros. Je me suis dit qu’il fallait que je mette toutes les chances de mon côté. Et donc que je sois un minimum à l’aise financièrement pour partir. J’ai donc économisé tous les mois pendant un an. Et avec (ou grâce) à la pandémie, et mon départ reculé de plusieurs mois, j’ai atteint et dépassé mon objectif financier que je m’étais fixé.

Le seul conseil que je peux donner pour faire des économies avant le voyage serait de ne penser qu’à ton voyage et à ce que tu pourras faire une fois sur place !

Une fois que tu es décidé à partir, mets toutes les chances de ton côté et économise pour en profiter encore plus après ! Moins de restau, vends les choses inutiles dont tu ne te sers plus etc etc.

Quel est ton niveau en anglais ?

Au moment où j’ai pris la décision de tout plaquer pour voyager, mon niveau d’anglais était… Scolaire !

J’ai donc pris des cours d’anglais avec une amie pour revoir les bases. J’ai aussi regardé toutes mes séries et films en anglais sous titrés. Et pendant un an, tous les jours sans exception, j’utilisais une application pour travailler mon anglais, application pour travailler mon anglais, 15min par jour. Ok c’est pas grand-chose mais ça t’aide à te mettre en confiance pour te lancer et parler !

Tous mes conseils pour voyager sans parler anglais => Comment voyager quand on ne parle pas anglais

Peux-tu nous partager tes émotions avant de partir voyager seule ?

Le départ remonte seulement à quelques semaines, je me rappelle très bien de ce moment. Cela n’a pas été facile !

Les jours qui ont précédé mon départ, j’ai dit au revoir chaque jour à des amis, des proches, ma famille, jusqu’au jour J. Beaucoup de larmes (pour l’émotive que je suis!), de tristesse car triste de quitter les gens que j’aime, même si je sais que je vais les revoir d’ici quelques mois, années. Mais malgré ces émotions très fortes, à aucun moment je n’ai remis en doute ma décision de partir.

Le jour du départ de mon tour du monde seule, les sentiments et émotions étaient très bizarres. J’avais de la tristesse avant et pendant les au revoir à l’aéroport, et je ne me rendais pas compte que c’était enfin là, le jour tant attendu du départ !

Quand je me suis retrouvée seule à l’aéroport et dans l’avion, je ne me rendais pas compte de ce que j’étais en train de faire. Je pense que c’est le premier matin où je me suis réveillée seule dans ma chambre d’hôtel à l’autre bout du monde que j’en ai pris conscience. Et je me suis dit : Tu peux être fière de toi, tu l’as fait, tu es là ! (Et je dois dire, que je le suis !)

Maintenant je savoure chaque moment de cette belle aventure, et me laisse porter pour en profiter pleinement

Mon départ en tour du monde seule

Quel conseil donnes-tu a une femme qui veut faire un tour du monde seule

LANCES-TOI ! La vie est bien trop courte pour avoir des regrets ! Et il faut savoir passer au-dessus de ses peurs, car ce ne sont pas elles qui doivent te dicter ta vie ! Tu verras, une fois le cap franchi, tu seras la plus heureuse et tellement fière de toi !

Quelles qualités faut-il selon toi pour oser voyager seule ?

Pour moi, je pense qu’il faut être un minimum mature, avoir la tête sur les épaules, ouvert d’esprit, sociable, curieuse, positive, et accepter de sortir de sa zone de confort pour tout.

Où peut-on suivre tes aventures au bout du monde?

Mon Facebook : Marion Viret

Mon Instagram : Marion.vrt

Le site web : https://despalmesunsacadosetdesphotos.wordpress.com/ (créé au tout début de mon aventure, c’est à dire, il y a quelques semaines !:) )

Je suis joignable via les réseaux sociaux pour échanger sur mon aventure avec grand plaisir

Clara part marcher seule sur Compostelle

Clara part marcher seule sur le chemin de Compostelle et nous raconte son parcours, ses peurs, ses doutes, mais aussi une belle anecdote du chemin.

Le voyage solo à Lisbonne d’Alicia

Alicia nous partage son premier voyage solo à Lisbonne ! Entre organisation, budget, ressentis, conseils ! Tu seras tout dans cet article

Mon témoignage sur le voyage solo

Le témoignage sur mon premier voyage solo et les autres, en toute transparence ! Je te dis tout ! De mes débuts à mon parcours de digital nomade

Mélanie

Je m'appelle Mélanie, j'ai 33 ans, originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. J'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine pendant 8 mois. J'ai travaillé 6 mois en Australie, traversé les États-Unis d'Est en Ouest, vécu à Londres. En 2021, je deviens digital nomade, je visite les Açores, marche 2 mois sur le chemin de Compostelle et je vadrouille à travers l'Europe. Dans ce blog, j'accompagne les femmes à oser vivre leurs rêves de voyage solo à l'aide de contenus de qualités et pertinents !

Laisser un commentaire