Digital nomade au Portugal : le bilan

Digital nomade au Portugal : le bilan

5
(1)

J’ai passé 5 mois au Portugal comme digital nomade l’année 2021, découvre le bilan de ces différentes expériences. Mais aussi les +, et les moins.

Retrouve le guide complet pour devenir digital nomade en 5 étapes.

J’ai eu la chance de passer un mois aux Açores dans un coliving, puis après avoir marché pendant deux mois sur le chemin de Compostelle,. Je me suis posée dans la charmante ville de Porto pendant un mois. J’ai passé deux mois à explorer les rues de Lisbonne pour finir mon voyage en tant que digital nomade au Portugal par Faro, situé au Sud du Pays.

Découvre mon bilan de ces 5 mois de digital nomade avec les pour et les contre de chacune des destinations.

1/ Les Açores : Ma première fois comme digital nomade au Portugal

Mon premier voyage en tant que digital nomade, la première fois que je pars avec le sac à dos avec le PC pour travailler ! Et du travail, il va y en avoir au mois de mai ! C’est le mois ou mon chiffre d’affaires décolle et ou une de mes clientes atteint les 10 000 euros de chiffre d’affaires grâce au travail que nous avons fait ensemble !

Il me faut donc un endroit sympathique, avec un excellent lieu de travail et surtout une bonne connexion WIFI !

Je me dirige donc vers un espace de coliving tenu par une française, Emilie, le beau site de Novo Vento !

Je passe ce premier mois à rencontrer d’autres freelances et d’autres nomades ! Je profite des Açores pour visiter, faire de longues randonnées, voir des baleines, goûter aux spécialités locales !

Les Açores, c’est un peu la France, il y a 50 ans, paraît-il ! Un vrai changement de décor et d’ambiance ! La météo est clémente, la wifi est excellent et tout est propice au travail mais aussi aux divertissements !

Je garde un excellent souvenir de ce premier mois de digital nomadisme !

Je vous recommande les Açores, encore peu touristiques, un coût faible de la vie (la bière à 0,70 centimes), des habitants très accueillants !

2/ Porto 

Je dois avouer que j’arrive à Porto par hasard… Après la marche sur le chemin de Compostelle, je prends une dizaine de jours pour trouver un appartement à Compostelle en vain…

Je décide alors de chercher vers d’autres horizons… Porto est une grande ville très proche de Compostelle, à 3 heures de route…

Je réserve une auberge de jeunesse pour 30 jours ! Il faut dire que je suis assez spécifique dans mes recherches de logements. Il faut vérifier le calme, l’espace jardin (toujours plus agréable pour bosser dehors), mais aussi la connexion WIFI, s’attarder sur les commentaires pour voir la propreté, et surtout le prix !

Pour 30 jours j’obtiens un prix de 12 euros la nuit avec le petit déj compris !

C’est la première fois que je tente l’auberge de jeunesse en tant que nomade et j’ai quelques appréhensions…

Heureusement, l’auberge est à 20 minutes à pied du centre ville et n’est absolument pas réputée pour les soirées !

Ça semble parfait…

Et en effet, quelle joie de découvrir mon nouvel espace de travail pour un mois… Du calme, de la verdure, de la tranquillité et une bonne connexion internet !

Le gros avantage de l’auberge de jeunesse, c’est que la journée je suis seule, les voyageurs profitent de la ville, je les retrouve alors en fin de journée pour partager ! 

C’est le parfait deal et à moindre coût, comparé au coliving bien souvent hors de prix pour mon budget de jeûne digital nomade.

La ville de Porto est elle aussi très agréable, petite, on peut tout faire à pied. Il y a beaucoup de choses à voir à l’extérieur de Porto aussi, tout cela accessible en une journée par train ou par bus !

C’est une ville à taille humaine, ce qui me dérange le plus c’est la circulation à toute heure de la journée, des voitures… Difficile de trouver un bar avec une terrasse qui ne donne pas directement sur la route…Il y a que très peu de digital nomade ou d’expatriés. C’est une ville très étudiante, ce qu donne des soirées festives !

Ce mois de septembre, côté boulot, c’est chargé, mes deux mois d’absence liée à Compostelle se font ressentir, les clients affluent !

Il est alors temps de continuer ce bilan de digital nomade au Portugal, avec la destination de Lisbonne

3/ Lisbonne

Lisbonne et la suite logique de ce voyage comme digital nomade au Portugal, située à 3 heures de bus de Porto.

Je réserve un séjour de quelques nuits dans une auberge de jeunesse pour nomades et voyageurs. Les critiques sur le web ne sont pas bonnes, je préfère m’en faire une idée moi-même !

Après ces quelques jours, je décide de rester pour un mois ! Il y a un bel espace de coworking avec une bonne connexion WIFI !

J’apprécie davantage la ville de Lisbonne, plus piétonnière, avec moins de circulation ! 

L’ambiance est très agréable, entourée de nombreux touristes, d’expat et de digital nomades. Les rencontres sont plus faciles, plus simples ! Je participe souvent aux événements meet-up pour rencontrer d’autres freelances, nomades ou expat !

Il y a de nombreuses choses à découvrir à Lisbonne ! Mon mode de vie me permet de le découvrir à mon rythme ! Notamment avec la visite de Sintra, en pleine semaine.

J’y reste un mois de plus, je me sens bien à mon auberge, et le travail est toujours à son maximum !

Lisbonne est ma ville préférée pour y vivre de quelques semaines à quelques mois comme digital nomade au Portugal ! 

Le coût de la vie est un peu plus élevé qu’à Porto, mais la différence ne se voit pas réellement ! La ville est beaucoup plus dynamique ! J’ai la chance aussi de croiser de nombreuses françaises venues en voyage solo dans cette belle ville, dont Alicia qui a témoigné sur ce blog

4/ Faro : La dernière ville de ce périple comme digital nomade au Portugal

Mon voyage de digital nomade se poursuit à présent dans le sud du Portugal ! Et plus précisément à Faro.

J’ai entendu beaucoup de bien sur Faro, comme beaucoup de mal…

Et puisque j’aime bien me faire une idée par moi-même, je n’hésite pas une seconde sur cette destination….

Qui m’a déçue…

Faro est petit, pas spécialement dynamique (en tout cas en plein mois de décembre). Il y a quelques touristes, mais aucun digital nomade dans le coin !

Je resterai 10 jours à Faro ! L’objectif était ensuite d’aller en Espagne (à quelques heures de la) et plus précisément à Séville, malheureusement, cela ne se fait pas. Je décide de rentrer en France, alors que ce n’était pas prévu !

L’avantage de Faro est aussi son aéroport qui me ramène directement à Nantes !

Bilan de 6 mois au Portugal comme digital nomade

Les +

Le coût de la vie

Beaucoup de nomades, d’expat et de freelance en fonction des villes

La chaleur

Tout le monde ou presque parle anglais ! Une vraie chance

La nourriture

Le réseau de transport qui permet d’aller partout

Les –

Et parce que c’est de ma faute, je ne parle pas portuguais, du coup c’est un peu plus compliqué de se mêler avec des locaux

Dis-moi en commentaire, ce que tu as pensé de cet article, si tu es déjà allée au Portugal ou si cet article t’a donné envie de t’y rendre

Si tu as aimé cet article alors donne lui 5 étoiles

Note moyenne 5 / 5. 1

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Mélanie

Bonjour aventurière et bienvenue, Sur ce média, j'accompagne les femmes à oser voyager seule, à s'émanciper, et à partir à la découverte d'elle-même à l'aide de contenus de qualités et pertinents ! Mélanie, 33 ans, originaire du Mans. J'ai tout quitté en 2017 pour voyager à travers le monde. J'ai voyagé en sac à dos à travers l'Amérique latine, l'Australie, les États-Unis d'Est en Ouest, ainsi qu'en Europe. En 2021, je deviens digital nomade, depuis je voyage la moitié de l'année

Laisser un commentaire